Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (5)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Steve Roach , Ashra, Manuel Göttsching
- Membre : Walter Wegmüller , Sergius Golowin , Richard Wahnfried , The Cosmic Jokers , Agitation Free, Klaus Schulze
- Style + Membre : Popol Vuh, Ash Ra Tempel, Peter Baumann , Edgar Froese
 

 Tangerine Dream Official Website (603)

TANGERINE DREAM - Cyclone (1978)
Par AIGLE BLANC le 16 Juillet 2015          Consultée 457 fois

Suite au départ de Peter Baumann, Edgar Froese et Chris Franke, les deux rescapés du navire, ont dû chercher de la chair fraîche pour poursuivre la belle carrière du groupe. C'est ainsi qu'ils ont recruté Klaus Krieger aux batteries et percussions et Steve Joliffe aux flûtes diverses.

Cyclone a été en son temps conspué par les fans pour le sacrilège d'avoir intégré le chant aux instruments électroniques. Le problème n'est pas tant que TD ait composé des chansons à forte teneur progressive, c'est le choix du chanteur qui laisse à désirer. Steve Joliffe est un excellent flûtiste, mais il ne possède pas un organe vocal remarquable.
Dans "Bent Cold Sidewalk", il fait ce qu'il peut pour tenir la ligne vocale sans commettre de grosses fautes. Il chante donc correctement, mais sans génie particulier. Heureusement, la chanson est assez bien construite avec un pont intéressant au milieu où TD prouve qu'il maîtrise toujours aussi bien les parties instrumentales.
"Rising Runner Missed By Endless Sender" est une chanson au format traditionnel (4:55 min) qui s'avère étonnamment réussie grâce à une rythmique rock très efficace (bravo aux séquences de Chris Franke) et à un chant de S.Joliffe très original dans lequel il alterne les moments timbrés et les parties soufflées en jouant sur la respiration jusqu'à donner l'impression de chanter au bord de l'asphyxie.
Le titre éponyme revient aux longs instrumentaux qui ont fait le succès de Tangerine Dream. La séquence de Chris Franke fait des ravages, et le rythme ne faiblit pas jusqu'à un dernier tiers étonnant où les lignes instrumentales s'amenuisent jusqu'à se réduire à des apartés flûtiste. Steve Joliffe y expose alors ses nombreux instruments à vent (cor, clarinette, flûte piccolo) qui concluent l'album sur une note boisée très agréable.

Cyclone n'est pas le chef d'oeuvre du groupe certes, mais il mérite la considération qu'on lui doit ne serait-ce que pour le courage d'avoir tenté d'orienter le groupe vers une frange plus progressive du rock.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par AIGLE BLANC :


GOBLIN
Profondo Rosso (1975)
Quand Dario Argento rencontre Goblin...




POPOL VUH
Einsjäger & Siebenjäger (1974)
Un rock teinté de mysticisme

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   STREETCLEANER

 
   AIGLE BLANC

 
   (2 chroniques)



- Edgar Froese (mellotron, moog, synthés arp, oberheim, korg et ro)
- Christopher Franke (moog, mellotron, projekt electronic séquenceur, sy)
- Steve Jolliffe (chant, flûtes basse et alto, piccolo, cor anglais,)


1. Bent Cold Sidewalk
2. Rising Runner Missed By Endless Sender
3. Madrigal Meridian



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod