Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (31)
Questions / Réponses (5 / 15)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Van Der Graaf Generator, Henry Cow, Sleepytime Gorilla Museum, Gizmodrome
- Membre : Robert Fripp , Theo Travis & Robert Fripp , Bad Company, Porcupine Tree, Swans, Ministry, Frank Zappa , Storm Corrosion, Andy Summers & Robert Fripp, Uk, Asia, Alan Simon , Emerson, Lake & Palmer, Uriah Heep, Yes, Camel, Talking Heads, Giles, Giles And Fripp, Foreigner

KING CRIMSON - In The Court Of The Crimson King (1969)
Par BIONIC2802 le 26 Mars 2010          Consultée 1051 fois

Hormis le très technique "21st Century Schizoid Man including Mirrors", cet album est si aérien que le vertige nous prendra à la première écoute et son atterrissage n’en sera que passager… jusqu’à sa prochaine audition !

Véritable ode à la liberté des expressions et des sentiments, une référence légendaire vient de naître. Nous serons du voyage et, le moins que nous puissions dire, c’est que cela en valait vraiment la peine. Redécouvrons un instrument aussi basique qu’une flûte et voyons l’usage miraculeux qu’il en est fait : splendide, touchant et véritablement accrocheur que ce "I Talk To The Wind".

La suite est plus martiale et en même temps, plus humaine. Je m’explique : bien que la musique en impose de par sa composition, l’interprétation est si émotive que nous plongeons littéralement dans ce monde mélancolique. Il faut reconnaître qu’ "Epitaph including March For No Reason And Tomorrow And Tomorrow" est un bijou de musicalité, n’est-ce pas ?

En revanche, si les premières minutes de "Moonchild including The Dream And The Illusion" sont poignantes, le reste me laisse pantois ! C’est quoi ce bruitage ? Il tire en longueur et, franchement, je n’y vois aucun intérêt. Dommage, car l’équilibre de l’album vient de se rompre à l’avant-dernière chanson. Ok, pour expérimentation à la PINK FLOYD mais là... Voyez-vous, j’adhère nullement à ce genre de concept. J’espère donc que certains y verront un attrait conceptuel mais je ne suis d’aucun secours sur ce coup-là !

Mais toute cette déception s’effacera avec le dernier et cependant, LE plus grand morceau que KING CRIMSON produira de son vivant : son titre éponyme ! Élégant, ravageur et facilement reconnaissable, ce monument est une pure merveille et, à ce titre, vaut l’achat de l’album à lui tout seul.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF :


NATIONAL HEALTH
Of Queues And Cures (1978)
Un rêve éveillé...




The MUTE GODS
Tardigrades Will Inherit The Earth (2017)
Plus ardu et metal que le premier, toujours génial


Marquez et partagez





 
   WILD THING

 
   ARP2600
   BIONIC2802
   JOVIAL
   MARCO STIVELL
   SEIJITSU
   WALTERSMOKE

 
   (7 chroniques)



- Robert Fripp (guitar)
- Ian Mcdonald (reeds, woodwind, vibes, keyboa)
- Greg Lake (bass guitar, lead vocals)
- Michael Giles (drums, percussion, vocals)
- Peter Sinfield (words and illumination)


1. 21st Century Schizoid Man Including Mirr
2. I Talk To The Wind
3. Epitaph Including March For No Reason An
4. Moonchild Including The Dream And The Il
5. The Court Of The Crimson King Including



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod