Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (31)
Questions / Réponses (5 / 15)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Gizmodrome, Van Der Graaf Generator, Henry Cow, Sleepytime Gorilla Museum
- Membre : Andy Summers & Robert Fripp, Theo Travis & Robert Fripp , Bad Company, Porcupine Tree, Swans, Ministry, Frank Zappa , Uk, Giles, Giles And Fripp, Talking Heads, Camel, Yes, Uriah Heep, Emerson, Lake & Palmer, Alan Simon , Asia, Robert Fripp

KING CRIMSON - In The Court Of The Crimson King (1969)
Par JOVIAL le 28 Juin 2010          Consultée 844 fois

Au premier abord, je vous avouerai que je n'ai pas aimé ce premier opus du Roi Pourpre. Il est vrai que celui-ci n'est pas forcément des plus faciles d’accès.

Cependant, après quelques écoutes, j'en suis arrivé à la conclusion que cet album était finalement une énorme claque. Du rock progressif/expérimental d'une créativité monstrueuse, voilà ce que c'est !

"21st Century Schizoid Man", venimeux et apocalyptique est un immense moment, un véritable déferlement d'une violence inouïe. "I Talk to the Wind" reste assez difficile à  apprivoiser, mais se révèle d'un calme fantastique et reposant. "Epitath" et le morceau éponyme restent les meilleurs moments de l'album, avec un chant et des mélodies mélancoliques, d'une beauté indescriptible et prenante.

Seul "Moonchild", longue improvisation expérimentale pose quelques problèmes, avec parfois quelques longueurs. Pas catastrophique dans l'ensemble, mais en contraste avec le reste de l'album.

In the Court of the Crimson King est avant tout un album d'une grande folie, cependant très bien contrôlé, par d'immenses musiciens. Nul besoin de rappeler le talent du guitariste Robert Fripp, compositeur de génie, de Ian McDonald qui acquiert d'emblée son titre de saxophoniste de référence du rock progressif (au même niveau que David Jackson par exemple) et Greg Lake, un des bassistes les plus impressionnants de sa génération, qui s'en ira d'ailleurs rejoindre Keith Emerson pour son fameux groupe Emerson, Lake & Palmer.

Le véritable sens du mot "musique" dans le rock ne prend son sens qu'en 1969. Et c'est King Crimson qui ouvre le bal.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par JOVIAL :


The CESARIANS
Cesarians 1 (2009)
Un nouvelle voie pour le rock ? Un chef d'oeuvre.




MARILLION
Script For A Jester's Tear (1983)
La naissance d'un grand groupe

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   WILD THING

 
   ARP2600
   BIONIC2802
   JOVIAL
   MARCO STIVELL
   SEIJITSU
   WALTERSMOKE

 
   (7 chroniques)



- Robert Fripp (guitar)
- Ian Mcdonald (reeds, woodwind, vibes, keyboa)
- Greg Lake (bass guitar, lead vocals)
- Michael Giles (drums, percussion, vocals)
- Peter Sinfield (words and illumination)


1. 21st Century Schizoid Man Including Mirr
2. I Talk To The Wind
3. Epitaph Including March For No Reason An
4. Moonchild Including The Dream And The Il
5. The Court Of The Crimson King Including



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod