Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Steve Roach , Manuel Göttsching , Haraa
- Membre : Tangerine Dream, Walter Wegmüller , Sergius Golowin , Wallenstein, Ashra, The Cosmic Jokers , Arthur Brown , Richard Wahnfried
- Style + Membre : Ash Ra Tempel
 

 Site Officiel (547)

Klaus SCHULZE - Aphrica (avec Rainer Bloss) (1984)
Par WALTERSMOKE le 23 Novembre 2014          Consultée 1221 fois

Petit rappel historique : en 1982, Klaus SCHULZE s'associe à Rainer Bloss pour sa carrière musicale. Un duo assez particulier se crée, dans le sens où une opposition forte apparaît entre Schulze et Bloss : le premier est un enfant du rock, qui a tout appris sur le tas, tandis que le second a reçu une éducation académique à ce niveau, avant de s'intéresser à la musique électronique. Cette opposition n'a pas empêché les deux hommes de tourner de manière intensive entre 1983 et 1985. De cette collaboration sont également nés Audentity et Dziękuję Poland, deux bons disques à classer dans la discographie de Klaus SCHULZE. Mais ce dernier et Bloss ont également sorti des albums qu'on peut clairement considérer comme relevant plus d'un duo, même si c'est encore la patte SCHULZE qui s'impose le plus. Sortis en 1984, ils sont censés démontrer le talent des deux musiciens, une fois de plus.

Sauf que pour le premier d'entre eux, Aphrica, hé bien c'est pas gagné. Ce disque est de nos jours presque complètement introuvable, et n'a jamais été édité en CD. Quelques copies pirates circulent encore en Russie, mais pour ce qui est d'une copie officielle, quiconque en trouvera une pourra s'en vanter jusqu'à la fin de ses jours. Mais pourquoi Aphrica est-il passé à la trappe ? Serait-ce parce qu'il s'agit d'un opus sorti à une époque où tout foutait le camp chez KS ? Difficile à croire, et ce d'autant que des albums comme Inter*face ont été réédités avec des bonus habituels. Une indication sur le site officiel du compositeur permet d'avoir un sérieux indice : « gênant/peinlich/ridiculous ». En gros, il s'agirait d'une oeuvre reniée, et qui ne mérite pas d'attention. Serait-ce un caprice de perfectionniste, qui n'aime pas une oeuvre pourtant intéressante ? Pour le savoir, autant écouter l'album (qui est cependant facile à trouver de nos jours because l'Internet), afin d'être fixé.

Mais j'ai oublié de préciser une chose. Sur Aphrica, KS et Rainer Bloss ne sont pas seuls, puisqu'ils sont accompagnés d'Ernst Fuchs. En effet, cet artiste multiple, qui a d'ailleurs dessiné l'horrible pochette de l'album, a été invité à pousser la chansonnette sur Aphrica, et donc à accompagner la musique avec son organe. Il se fait d'ailleurs un peu désirer sur le premier morceau, Aphrodite, où l'on peut apprécier la musique jouée, provenant de la même veine que Angst, sorti en cette même année 1984. Et puis boum, voilà qu'arrive la raison du reniement d'Aphrica. C'est quoi ce chant absolument atroce ? On aurait pu penser que Fuchs était un homme qui aimait pousser la chansonette et possédait un timbre, une voix perfectible mais qui pouvait s'améliorer. Et ben non, c'est pas du tout le cas. On dirait qu'en réalité, lorsque Fuchs est arrivé en studio, il a enregistré en une seule prise ses parties de chant, à l'arrache, sans le travailler une seule seconde. Certes, mais qu'est-ce qui a pu convaincre SCHULZE et Bloss que c'était ok ? On pourra parler d'une volonté artistique, de s'affranchir des règles, ou autre connerie d'art moderne. Moi, j'entends une musique pas trop mal foutue gâchée par une performance vocale que n'importe qui peut surpasser.

C'est vraiment dommage pour la musique, car lorsque Fuchs la ferme, on peut apprécier les instruments jouer une musique électronique certes datée et pas excellente, mais qui tient la route. Enfin, ce constat ne vaut que pour deux des trois morceaux ("Aphrodite" et "Brothers and Sisters"), puisque le troisième, "Aphrica", n'est qu'un mauvais remix de "Surrender", déjà présent sur Angst, avec de fausses flûtes et la voix de Fuchs en plus.

Peu de temps après la sortie d'Aphrica, Klaus SCHULZE et Rainer Bloss se sont rendus compte qu'en plus d'avoir eu une idée de merde, ils ont osé la concrétiser. Ça pourrait se comprendre pour SCHULZE, le pauvre étant alors alcoolique, il n'avait pas l'esprit clair. Mais quelle était l'excuse de Bloss ? Aucune à ma connaissance, et c'est bien triste. Fort heureusement, les musiciens ont eu un éclair de lucidité, et ont tout fait pour empêcher sa distribution. Un peu en vain, certes, mais c'est déjà pas mal.

À éviter.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par WALTERSMOKE :


Klaus SCHULZE
Dziękuję Poland (1983)
Klaus, kochamy cię !




Klaus SCHULZE
Dziekuje Bardzo (avec Lisa Gerrard) (2009)
Rheingold en mieux


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Klaus Schulze (claviers)
- Rainer Bloss (claviers)
- Ernst Fuchs (chant)


1. Aphrodite
2. Brothers And Sisters
3. Aphrica



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod