Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Steve Roach , Manuel Göttsching , Haraa
- Membre : Tangerine Dream, Walter Wegmüller , Sergius Golowin , Wallenstein, Ashra, The Cosmic Jokers , Arthur Brown , Richard Wahnfried
- Style + Membre : Ash Ra Tempel
 

 Site Officiel (547)

Klaus SCHULZE - La Vie Electronique 3 (2009)
Par WALTERSMOKE le 7 Décembre 2015          Consultée 658 fois

Avec La Vie Electronique 3, on entre, dans le cadre de la rétrospective de Klaus Schulze, dans son âge d'or. Les années 1975 à 1978 ont ainsi vu le musicien berlinois enchaîner d'une part les albums cultes de la musique électronique (Timewind, Mirage, X, Moondawn...), et d'autre part des concerts d'anthologie, où des fans conquis d'avance allaient savourer de longs et planants morceaux. C'est à cette riche époque que KS est entré dans la légende, qu'il est réellement devenu un pilier dont la postérité est assurée pour encore un bon bout de temps.

Si les albums ne manquent pas pour exposer le talent de Schulze en studio, il fallait également sortir leurs pendants live. Las, seul un live retranscrivant cette période est sorti en 1980, et encore, seul l'un des quatre morceaux datait de 1975, les autres ayant été enregistrés lors de la tournée consécutive à Dune (1979). Fort heureusement, la patience (bon, et aussi les bootlegs) a permis de voir fleurir des témoignages live à travers les coffrets sortis dans les années 90, et réédités avec La Vie Electronique, et ce de manière plus accessible et lisible.

La Vie Electronique 3, donc, est le premier volume de la série avec des morceaux live bien schulziens. Comprenez donc une musique presque entièrement improvisée (technologie oblige) et une quasi-absence de public, coupé au montage pour une écoute optimale. Il faut ce qu'il faut, pour pouvoir apprécier un tel coffret qui, pour être franc, est l'un des plus accessibles de la série. Car c'est là que réside la force du troisième opus : intéresser un néophyte qui passerait par là tout en contentant le fan hardcore – qui n'en aura pas pour son argent à tous les coups, cependant.

La Vie Electronique 3 n'est pas constituée que de morceaux live. Sans doute pour boucler le CD 3 qui contient déjà "Zeichen meines Lebens", près de 50 minutes de travaux studio ont été rajoutés. Autant être direct, ils ne constituent pas un intérêt artistique majeur ici. Il ne serait guère étonnant par exemple que "Wann soll man springen?" ne soit qu'une chute de studio enregistrée à l'époque de Timewind, même si dans l'absolu ce n'est pas un mauvais morceau. "Experimentelle Bagatelle" constitue pour sa part un vrai ovni, même au sein de la carrière de KS, mais est anecdotique quand même. Enfin, on notera l'intrus "Gewitter", enregistré en 1978 alors que tout le reste de l'album a été enregistré entre 1975 et 1977, et qui n'est qu'une version tronquée et remixée de Friedrich Nietzsche, l'un des majestueux pavés de X (1978).

Le reste, qui constitue le principal intérêt de La Vie Electronique 3, a donc été créé sur scène. C'est à un défilé de grands moments que conviait Schulze à chacun de ses concerts. En croisant les innovations déjà audibles sur des albums comme Picture Music et Timewind (tous deux sortis en 1975) par exemple, avec un sens pointu de l'improvisation, KS parvenait à créer des morceaux qui, soyons honnêtes, auraient très facilement pu se retrouver publiés à leur époque. Dans un sens, cela montre cependant la lucidité du compositeur à faire le tri – bon, et il devait y avoir aussi des contraintes financières. Ainsi, "Fourneau Cosmique" unit des séquences berlinoises typiques à un son de percussions rappellant sans doute possible celles de "Mental Door". "Zeichen des Lebens" présente pour sa part un Klaus Schulze classique, canonique même, qui se déroule sur une demi-heure captivante.

Inutile d'en rajouter plus : La Vie Electronique 3 est le meilleur moyen de se jeter dans l'aventure Klaus Schulze. Il est d'ailleurs presque émouvant de voir autant de bonnes pistes ayant reposé dans les archives du génie berlinois pendant des années, avant que quelqu'un ne daigne les retrouver et les rééditer. Voilà donc le genre de compilation qui fera plaisir à tout le monde, et sans jouer la carte du consensus mou. C'est pas beau, ça ?

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par WALTERSMOKE :


Klaus SCHULZE
La Vie Electronique 12 (2012)
Picasso se promène




Klaus SCHULZE
Dziękuję Poland (1983)
Klaus, kochamy cię !


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Klaus Schulze (tout)


1. Alles Ist Gut
2. Well Roared, Lion!
3. Der Blaue Glaube

1. Fourneau Cosmique
2. Die Lebendige Spur
3. La Présence D'esprit
4. Der Lauf Der Dinge

1. Zeichen Meines Lebens
2. Semper Idem
3. Wann Soll Man Springen?
4. Experimentelle Bagatelle
5. Kurzes Stück Im Alten Stil
6. Gewitter



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod