Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Steve Roach , Manuel Göttsching , Haraa
- Membre : Tangerine Dream, Walter Wegmüller , Sergius Golowin , Wallenstein, Ashra, The Cosmic Jokers , Arthur Brown , Richard Wahnfried
- Style + Membre : Ash Ra Tempel
 

 Site Officiel (526)

Klaus SCHULZE - La Vie Electronique 2 (2009)
Par WALTERSMOKE le 11 Décembre 2014          Consultée 696 fois

Après avoir exploré les débuts de Klaus SCHULZE en solo, entre 1970 et 1972, la série La Vie Électronique propose avec son deuxième volet de se pencher sur l'oeuvre du musicien allemand, et ce alors qu'il commence enfin à sortir des disques. Pour La Vie Électronique 2, c'est la période allant de 1972 à 1975 qui est concernée. Elle englobe donc les cinq premiers albums, qui sont assez ardus bien qu'appréciables, en dehors du culte Timewind. C'est une époque où KS tâtonne, expérimente, et progresse. C'est là qu'il bascule de manière progressive du krautrock vers la musique électronique, et où il commence à bâtir la partie de sa carrière la plus connue.

Une surprise de taille attend cependant le fan de KS qui se pencherait volontiers sur La Vie Électronique 2. En effet, sur une bonne partie des CD 1 et 3, Klaus SCHULZE se fait... acoustique ! Pas d'instruments électroniques ou si peu, un comble pour le maître de la Berlin School. Il faut dire que KS n'est pas passé directement de sa formation de batteur rock au stade de claviériste. De plus, l'une des raisons d'un tel choix artistique se trouve dans la volonté du compositeur de créer un groupe en 1973. À cette époque, SCHULZE s'associe au musicien Hans-Jörg Stahlschmidt afin de former un groupe. Bien que des morceaux entiers aient été composés, le projet a finalement fait long feu, pour x et y raisons. Mais les morceaux déjà enregistrés ont été gardés, et ont pu être édités au sein du coffret Jubilee Edition, puis dans La Vie Électronique 2. Par ailleurs, il est intéressant de découvrir une nouvelle facette de l'ami Klaus, jusqu'ici insoupçonnée. Pour autant, aussi intéressante soit-elle, est-elle bonne ? Les morceaux acoustiques valent-ils le détour ? Pour être franc, pas vraiment, ou alors il faut s'accrocher. En particulier, les 11 minutes de guitare 12-cordes de "Minuet" sont assez lassantes, elles auraient pu être réduite de moitié voire plus. À l'inverse, "Nightwind" est plus intéressant, avec des accords de guitare variés et inventifs, accompagnés par un orgue et des synthés. On prend même du plaisir à stationner devant sa chaîne audio, et ce pendant 16 minutes. "Nightwind" est donc un extrait de ce qu'aurait pu donner une intéressante collaboration, en lieu et place des albums douteux auxquels a participé KS à l'époque (Lord Krishna von Goloka, Tarot, Cosmic Jokers...).

La Vie Électronique 2 ne se résume pas qu'aux aspects acoustiques de Klaus SCHULZE, mais aussi aux oeuvres électroniques qu'il a su créer. Il est d'ailleurs possible d'en profiter pour blâmer KS d'avoir gardé dans ses armoires un morceau de la trempe de "North of the Yukon". On savait que Klaus SCHULZE pouvait être considéré comme un génie dans son genre, mais avec ce morceau, il prouve qu'il est un visionnaire. Une écoute aveugle pourrait faire croire que ce morceau date du début des années 90, mais la surprise est totale quand on apprend qu'il date de 1972 ! La production l'a fait un peu vieillir, soyons honnêtes, mais tout de même... quand on pense que KS a sorti le médiocre Cyborg et le bien mais pas top Blackdance, on est en droit de se poser des questions. "Memento Mori" est également un temps fort de LVÉ 2, car annonçant le futur berlinois de l'ami Klaus.

Outre des morceaux aussi atypiques, le coffret laisse une bonne place à des morceaux typiquement schulziens et en raccord avec leur époque. Ceci étant, ils ne sont pas nécessairement évidents à appréhender. C'est flagrant sur le CD 2, avec les pavés "Das Große Identifikationsspiel" et "Titanensee", à ne pas aborder n'importe comment. Ce sont vraiment des morceaux pour connaisseurs, dans le sens où une personne qui les écouterait sans avoir connu les albums sortis à la même période serait déboussolé. Et quand bien même cela serait fait, le caractère âpre et oppressant les rend tout bonnement difficiles à aimer. Mieux vaut se pencher sur l'autre morceau monstre de l'album, à savoir "Blaue Stunde", plus électronique et appréciable, bien que monotone par moments.

Entre innovations musicales surprenantes et passages durs, on ne peut pas dire que La Vie Électronique 2 soit une compile évidente à écouter. Il n'empêche, elle vaut le coup d'oreille, et peut même être mieux conseillée que le premier volume. À découvrir, donc.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par WALTERSMOKE :


Jean-michel JARRE
Essentials And Rarities (2011)
Une compile qui vaut le coup




Jean-michel JARRE
Sessions 2000 (2002)
Un parfait mix électro-jazz


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Klaus Schulze (claviers, percussions, guitares)
- Hans-jörg Stahlschmidt (guitares)


1. North Of The Yukon
2. Nightwind
3. Minuet
4. Signs Of Dawn
5. Study For Philip K. Dick

1. Das Große Identifikationsspiel
2. Titanensee
3. Electric Love-affair

1. Land Der Leeren Häuser
2. Studies For Organ, Keyboards And Drumset
3. Memento Mori
4. Blaue Stunde



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod