Recherche avancée       Liste groupes



      
KRAUTROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Billy Lee Riley , Lapre, Nektar, Steve Roach , Ashra, Manuel GÖttsching
- Membre : The Cosmic Jokers , Klaus Schulze , Walter Wegmüller , Sergius Golowin , Agitation Free, Richard Wahnfried
- Style + Membre : Popol Vuh, Ash Ra Tempel, Peter Baumann , Edgar Froese
 

 Tangerine Dream Official Website (870)

TANGERINE DREAM - Electronic Meditation (1970)
Par WALTERSMOKE le 23 Avril 2013          Consultée 528 fois

Dire du bien d'Electronic Meditation n'est pas chose aisée. Le premier album de TANGERINE DREAM fait bien partie des albums à classer dans la catégorie « houlàlà » tellement il paraît peu accessible. Même un fan du groupe peut avoir du mal à écouter ce premier jet, résultat d'une impro dans une usine.

Et pourtant, Electronic Meditation vaut le coup, et pas seulement pour des raisons musicologiques. La musique créée par Edgar Froese, Klaus Schulze et Conrad Schnitzler est à la hauteur de ces trois hommes : dantesque. Il s'agit également du seul album de TD vraiment rock, profitez-en, cela ne va pas durer.
Les cinq mouvements qui constituent l'album sont chacun phénoménaux à leur manière. Ils présentent bien une idée par morceau d'un cycle funèbre, voire morbide. C'est du moins comme ça que les choses s'annoncent dès "Genesis", sorte de version protozoaire de dark ambient. Les effets sonores s'accumulent, la batterie de KS se fait tribale et percutante, les sons de Schnitzler terrifient, bref, cette intro pose bien les bases d'Electronic Meditation. La séance continue avec le morceau suivant, entre passages calmes à l'orgue et montée en puissance meurtrière qui s'achève à la 10e minute. Sérieusement, où peut-on trouver une telle violence associée à de la complexité à la même époque ?
Les trois morceaux sur la face B sont quant à eux plus accessibles. "Cold Smoke", sorte de version light de "Journey Through a Burning Brain", se laisse écouter sans grand déplaisir. La guitare de Froese s'emballe même, sans compter encore une fois la batterie de KS. "Ashes to Ashes" est clairement le morceau le plus easy-listening, ou en tout cas le plus facile à digérer. Une certaine monotonie empêche cependant de pleinement l'apprécier. Enfin, "Resurrection" finit l'album...enfin, façon de parler. Je ne pense pas que TANGERINE DREAM ait prédit notre technologie actuelle, mais il suffit d'un logiciel de musique pour comprendre le sens même du mot « cycle », c'est époustouflant.

Pour faire simple, tout amateur de musique expérimentale de qualité se doit d'écouter Electronic Meditation. Sans parler de chef-d'oeuvre artistique, il convient de comprendre à quel point l'expérimentation peut aboutir à un ensemble génial et étonnant. TANGERINE DREAM marque ici un grand coup.

Note réelle : 4,5/5

A lire aussi en ROCK par WALTERSMOKE :


Michel BERGER
Starmania (avec Luc Plamondon) (1978)
Attention, oeuvre culte

(+ 1 kro-express)



GURU GURU
Moshi Moshi (1997)
Pas très jap', mais on s'en fiche.


Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
   AIGLE BLANC
   BAKER
   WALTERSMOKE

 
   (4 chroniques)



- Edgar Froese (guitare, claviers, effets)
- Klaus Schulze (percussion, effets)
- Conrad Schnitzler (violoncelle, violon, guitare, effets)


1. Genesis
2. Journey Through A Burning Brain
3. Cold Smoke
4. Ashes To Ashes
5. Resurrection



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod