Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK EXPERIMENTAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Nektar, Steve Roach , Ashra, Manuel Göttsching
- Membre : Walter Wegmüller , Sergius Golowin , Richard Wahnfried , The Cosmic Jokers , Agitation Free, Klaus Schulze
- Style + Membre : Popol Vuh, Ash Ra Tempel, Peter Baumann , Edgar Froese
 

 Tangerine Dream Official Website (639)

TANGERINE DREAM - Electronic Meditation (1970)
Par ARP2600 le 12 Juillet 2011          Consultée 3173 fois

C'est en 1967 que le jeune artiste allemand Edgar Froese a lancé son projet musical, tout d'abord sur les traces des Beatles – le nom du groupe est une déformation de « tangerine trees », dans « Lucy in the Sky with Diamonds ». Durant les premières années, le groupe n'est pas stable, divers musiciens vont et viennent, jouant un rock de plus en plus expérimental, dans la veine du Pink Floyd de Syd Barrett et plus loin. En 1969, pendant peu de temps mais suffisamment pour capturer un instantané, se sont retrouvés auprès de Froese le fameux Klaus Schulze, autre monstre sacré de l'électronique, ainsi que Conrad Schnitzler, qui a ensuite participé à Kluster. A côté de la guitare de Froese et des percussions de Schulze, Schnitzler est l'élément étrange ici, avec son violoncelle et son violon. Les trois membres ajoutent de plus divers effets électroniques. Ce disque se classe clairement à la base de ce qu'on appelle le « krautrock » (ou rock choucroute), ce qui se rapporte à sa nature allemande – je n'ai jamais beaucoup apprécié cette dénomination. Dans la même veine rock/bruitiste on retrouve un peu plus tard Kluster/Cluster, Can, Ash Ra Tempel, Klaus Schulze en solo et même Kraftwerk. Tous se tourneront ensuite, vers 1973, vers une utilisation intensive des synthétiseurs, avec des sons plus doux et souvent du séquençage.

Remettons l'album dans son contexte. Electronic Meditation est en fait l'enregistrement d'une répétition, est en grande partie improvisé et très peu altéré par une quelconque production. Le son n'est malheureusement pas très bon, il faut vraiment considérer ceci comme un document. L'album est effectivement paru en 1970, mais de façon très confidentielle. Ce n'est que bien plus tard qu'il a été réédité et a connu un succès relatif auprès des amateurs du groupe. Ensuite, il faut que je mette en garde une nouvelle fois, en dépit de son nom, il ne s'agit pas encore de musique électronique, mais d'un rock très expérimental et très difficile voire par moments extrêmement violent.

Une édition minimale de l'enregistrement et un peu d'imagination ont amené un vague concept pour cette œuvre. Plutôt qu'une méditation, il s'agirait d'une immolation cérébrale, sous l'effet de drogue peut-être. C'est présenté comme un cycle, avec également des connotations religieuses : « Genesis » – « Journey through a burning brain » (Voyage dans un cerveau en feu) – « Cold Smoke » (Fumée froide) – « Ashes to ashes » (Des cendres aux cendres) – « Resurrection », ce dernier étant une reprise du début. Tout un programme. On ne s'attend pas à une musique douce, n'est-ce pas ? Dans le livret, un texte assez surréaliste, ou tout simplement psychédélique, propose une explication de cette histoire de crémation mais on n'est pas très avancé.

« Genesis » est une introduction lancinante, prélude au très périlleux « voyage ». C'est un peu bruitiste, avec batterie, nappes électroniques au Mellotron, flûte et violoncelle. Ce dernier se distingue dans la deuxième partie avec une mélodie monotone et volontairement gênante, faisant monter la nervosité de l'auditeur, et s'opposant à la flûte virevoltante. On enchaîne directement avec « Journey through a burning brain » quand le rythme se casse brutalement, à l'entrée en scène de la guitare. Après l'étrange errance du début et une longue mélodie à l'orgue, débute un rock tout d'abord simple et presque conventionnel, vers la minute cinq. Jusque là, c'est facile. On monte ensuite en puissance, pour arriver à la minute dix à un paroxysmes des plus hallucinants. C'est bien simple, la densité devient telle qu'on sort probablement des limites de la musique pendant quelques secondes. J'ignore comment Froese et Schulze ont réussi à jouer ça. Eux qui sont ensuite devenus deux des plus grands maîtres du synthétiseur, il est étonnant de constater leur virtuosité en matière de rock. Si votre cœur tient ici, n'ayez par contre aucune crainte d'aller jusqu'au bout, dans la deuxième partie le cerveau refroidit, c'est nettement moins dur. « Cold Smoke » est dans la même veine que « Journey... » : début lent avec utilisation d'orgue, puis section plus rythmée et plus rock. Ces quatre dernières minutes sont peut-être ce que je préfère ici, la musique y est très dynamique mais pas trop extatique. « Ashes to ashes » complète l'édifice , il est rythmé et on rencontre pas mal de bruitages par-dessus la base rock. « Resurrection » est une conclusion assez anecdotique : au début, une voix récite un texte sans doute religieux à l'envers, sur une musique d'orgue, avant que ne revienne le début de « Genesis », à l'identique.

En fin de compte, je me dois de donner une bonne note à Electronic Meditation. La qualité du son est le seul véritable problème. En dépit du caractère improvisé et par moments un peu simple, une seule chose vient à l'esprit quand on écoute ceci: c'est qu'il s'agit d'une œuvre d'art, sauvage et belle, de la part de musiciens non soucieux d'une quelconque réussite commerciale.

Note : 3,5/5

A lire aussi en ROCK par ARP2600 :


XTC
Black Sea (1980)
XTC, marins sur la mer noire. Une perle pop/rock




Peter HAMMILL
Patience (1983)
Un art rock personnel et contenu mais superbe.


Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
   WALTERSMOKE

 
   (2 chroniques)



- Edgar Froese (guitare, claviers, effets)
- Klaus Schulze (percussion, effets)
- Conrad Schnitzler (violoncelle, violon, guitare, effets)


1. Genesis
2. Journey Through A Burning Brain
3. Cold Smoke
4. Ashes To Ashes
5. Resurrection



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod