Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Steve Roach , Manuel Göttsching , Haraa
- Membre : Tangerine Dream, Walter Wegmüller , Sergius Golowin , Wallenstein, Ashra, The Cosmic Jokers , Arthur Brown , Richard Wahnfried
- Style + Membre : Ash Ra Tempel
 

 Site Officiel (480)

Klaus SCHULZE - Bodylove Vol.2 (1977)
Par WALTERSMOKE le 1er Février 2013          Consultée 1486 fois

L'année 1977 est une année riche pour Klaus SCHULZE : en effet, il aura sorti pas moins de trois albums, sans compter la participation au deuxième opus du supergroupe GO, dont sa première BO, à savoir Bodylove, et sa fausse suite. En effet, contrairement à ce que l'on pourrait penser et ce qu'indique la pochette suggestive, Bodylove Vol.2 n'est pas la BO d'une éventuelle suite du film X pour lequel Klaus SCHULZE a composé une musique qui a connu un certain succès. Il s'agit en fait de musiques additionnelles qui auraient pu être intégrées dans le film sans aucun problème, mais SCHULZE a décidé de choisir d'autres titres, ce qui lui permet donc de faire un nouvel album studio à part entière, avec une absence quasi-totale de lien avec le cinéma, sortant à la fin de l'année 1977 et constituant de facto un pont entre Mirage et X.

Enfin, ce n'est pas tout à fait vrai : à l'écoute des morceaux, il existe encore une certaine relation avec le thème de la sensualité, et puis le morceau "Stardancer" est repris ici, avec un mixage différent certes, mais il y a de quoi râler quand on connaît la première version. Sur Bodylove Vol.2, on trouve "Nowhere/ Now Here", un long mouvement encore plus beau et efficace que "P.T.O", surtout avec un début ambient complètement captivant et qui cède ensuite la place à un moment de grandiloquence absolument exquis, avec la batterie de Harald GROßKOPF qui est pour le coup adaptée au morceau, où les séquenceurs reprennent pleinement leur place pour construire une deuxième moitié de titre vraiment intéressante, qui ressemble de plus au morceau "Floating", surtout au niveau des «choeurs» mais en mieux travaillé, tout en annonçant le son du futur opus de KS. Et là encore les dernières minutes détonnent et forment un final des plus particuliers, tout de même gâché par un synthé qui se fait beaucoup entendre et qui a tendance à casser les oreilles plus qu'autre chose. Dans l'ensemble, "Nowhere/Now Here" reste toutefois un morceau de très bonne facture.

Quant à "Stardancer II", hé bien comme il a été dit plus haut, il s'agit d'une version légèrement différente du premier "Stardancer", mais le mot « légèrement » n'est qu'un euphémisme pour ne pas dire que c'est la même chose, et comparer les deux, c'est aussi pertinent que de choisir entre de la barbe à papa et du caramel pour colmater une fuite. A contrario, le troisième morceau, "Moogetique", est un morceau captivant et redoutablement efficace : dès les premières minutes, il s'impose comme un morceau redoutablement impressionnant, et tout le long de ses 13 minutes, il dévoile sa froideur et sa tristesse redoutable, et se construit comme un bouleversant voyage vers les ténèbres qui ne laissera personne, mais vraiment personne indifférent, il est même tentant de dire qu'il s'agit du pendant électronique d'un morceau de KING CRIMSON issu des sessions de Red.

Bodylove Vol.2 est donc un album remarquable en bien des points, et même s'il n'atteint pas la perfection de Mirage, il s'en approche grandement, ne serait-ce que grâce à son dernier morceau. Mais il aurait quand même gagné à être amputé d'un morceau inutile ("Stardancer II") et à voir un autre rallongé de quelques minutes ("Moogetique").

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par WALTERSMOKE :


Klaus SCHULZE
Dziękuję Poland (1983)
Klaus, kochamy cię !




Klaus SCHULZE
La Vie Electronique 3 (2009)
Une compile pour tous


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Klaus Schulze (claviers, synthétiseurs)
- Harald Großkopf (batterie)


1. Nowhere/ Now Here
2. Stardancer Ii
3. Moogetique



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod