Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Steve Roach , Manuel Göttsching , Haraa
- Membre : Tangerine Dream, Walter Wegmüller , Sergius Golowin , Wallenstein, Ashra, The Cosmic Jokers , Arthur Brown , Richard Wahnfried
- Style + Membre : Ash Ra Tempel
 

 Site Officiel (500)

Klaus SCHULZE - In Blue (1995)
Par WALTERSMOKE le 15 Août 2013          Consultée 1719 fois

1995 sonne le glas de la période MIDI de Klaus SCHULZE. Le compositeur allemand commençait déjà à s'en détacher quelque peu avec Das Wagner Desaster, mais c'est clairement In Blue qui signe la fin de l'utilisation massive d'une technologie souvent mal perçue, et qui a fait grincer des dents. Mieux, KS revient vers la Berlin School avec une musique plus éthérée, plus ambiente et contemplative. La sortie de cet album a d'ailleurs été accueillie avec enthousiasme chez une bonne partie des fans, certains allant même jusqu'à le placer dans le « cercle inviolable » déjà formé par Timewind, Moondawn, Mirage et X.

In Blue est un album qui ne pourra être accusé de ne pas noyer l'auditeur. En effet, les trois morceaux qui y figurent durent respectivement 78, 44 et 34 minutes. Quelque part, ce n'est guère surprenant de la part de KS. Soit dit en passant, si la réédition de 2005 comporte un troisième CD alléchant, les morceaux y sont redécoupés en sous-parties, c'est vraiment laid.
Le premier CD est donc intégralement occupé par "Into the blue". Pourtant, aussi long soit-il (plus d'une heure et quart, ça calme), il ne lui faut pas beaucoup de temps pour impressionner. Dès les premières minutes, il est facile de comprendre que le retour à la musique planante des années 70 démarre immédiatement. La technologie de 1995 permet de plus de donner encore plus de relief à la musique. Cette « actualisation » de la musique de KS ne remplace pas, certes, la musique jouée dans les années 70, mais leur fait clairement honneur. Quelques restes de la période 1991-1994, comme la fausse guitare, subsistent encore mais s'intègrent vraiment bien à l'ensemble. L'alternance entre les passages ambient et ceux plus « rythmés » offre de plus une variété supplémentaire mais pas superflue.

Le meilleur de In Blue se trouve cependant sur le deuxième CD. Rien qu'à la lecture de la tracklist, le titre "Return to the Tempel" devrait interpeller, et pas qu'un peu. En effet, KS y invite Manuel Göttsching, avec qui il avait co-fondé... Ash Ra Tempel. Même si les deux musiciens ont toujours plus ou moins gardé contact, il faut remonter à 1981 pour entendre Göttsching jouer chez Schulze (Tonwelle). Ici, il ne faut pas non plus se leurrer : si Göttsching et SCHULZE retournent au Tempel, le premier joue sur la musique de ce dernier. Le morceau en lui-même, quant à lui, est sublime. Il est facile d'entendre qu'il s'agit en priorité de Klaus SCHULZE, mais Göttsching instille ses accords de guitare sans voler la vedette. Le solo qu'il joue à la 28e minute vaut toutefois le détour. Le mix sonore étouffe le son de la guitare, lui conférant une dimension presque onirique.
A ce retour magistral succède "Serenade in blue". Ce morceau se place dans la veine de "Into the blue", mais en plus calme et homogène. Les sons de harpe et de flûte sont un peu plus mis en avant, et le morceau se veut encore plus contemplatif. Il faut dire que c'est assez réussi, "Serenade in blue" est parfait pour un travail méticuleux ou une réflexion à tête reposée. L'écoute de la musique pour la musique, en revanche, sera plus difficile, il faut le concéder.

In Blue est considéré comme un grand album de Klaus SCHULZE, et ce à juste titre. Le croisement entre la Berlin School et une musique électronique plus récente, ainsi qu'un retour à une musique moins alambiquée a payé. Cependant, ce succès n'empêchera pas KS de bifurquer et d'aller plus loin, en quelque sorte, en se frottant à la techno. Ca va faire mal.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par WALTERSMOKE :


KRAFTWERK
Exceller 8 (1975)
Drôle d'oiseau !




SPACE ART
Space Art Tribute (2012)
Bouh le menteur !


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Klaus Schulze (tout)
- Manuel Göttsching (invité guitare)


1. Into The Blue

1. Return Of The Tempel
2. Serenade In Blue



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod