Recherche avancée       Liste groupes



      
AVANT-GARDE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Suite Unraveling , Autoryno, Ornette Coleman
- Membre : FantÔmas, Peeping Tom, Christian Marclay , Reed / Anderson / Zorn, Painkiller, Hudson, Tomahawk, Nevermen, Mr. Bungle, Faith No More, Medeski Scofield Martin & Wood, Secret Chiefs 3, John Scofield
- Style + Membre : Sonny Clark Memorial Quartet, Masada, Zebrina, Rashanim, Naked City
 

 Tzadik (1132)
 Le Zornographe (677)

John ZORN - The Classic Guide To Strategy - Volume One (1983)
Par LE BARON le 21 Décembre 2019          Consultée 371 fois

Comme souvent chez John ZORN, The Classic Guide To Strategy commence par une idée et un dispositif. Pour l’idée, ZORN s’inspire du « Livre des cinq anneaux », manuel de maniement du sabre écrit par un certain Musashi Miyamoto en 1645. Puisque le livre est découpé en cinq chapitres, ZORN décide d’en tirer cinq albums. C’est donc une œuvre de longue haleine, et qui n’est pas encore terminée aujourd’hui (nous sommes en 2019). Quant au dispositif, il est relativement simple. Il s’agit d’une improvisation en solo, mais avec un équipement renforcé : en plus de son saxophone, ZORN joue de la clarinette et des appeaux. Les appeaux, oui, ces drôles d’objets permettant d’imiter des cris d’animaux.

Le fait de jouer en solo renvoie immanquablement à Anthony BRAXTON*, une influence revendiquée par ZORN. Les deux partagent en effet une liberté que seuls de grands musiciens peuvent se permettre de prendre, celle de jouer seul, prenant le pari qu’ils seront capables de tenir en haleine leurs auditeurs sans le filet de sécurité que constitue un groupe sur lequel on peut toujours compter en cas de temps mort. Il faut une certaine dose d’orgueil pour se lancer dans ce type de prestation, et énormément de talent. John ZORN est pourvu des deux, cela tombe bien. Mais là où BRAXTON développe ses improvisations dans la durée, ZORN « joue », au sens strict, à la manière d’un môme tout au plaisir de sortir de drôles de sons de ses différents instruments. Privilégiant les textures à la mélodie, il s’avère incroyablement inventif tout en créant une œuvre parfaitement incongrue, basée sur des sons entendus nulle part ailleurs, et dont il explique qu’il les a trouvés peu à peu, au fil du temps et des centaines d’heures passées à jouer.

Les amateurs de jazz, même free, seront sans doute déroutés. Ce que l’on entend ici, c’est une alternance de cris d’oiseaux, de hurlements, de  bruits d’eau ou de sirènes, de gloussements et de couinements, le tout avec une bonne humeur communicative. Il faut dire que l’autre influence revendiquée de ce disque, c’est Carl STALLING, l’incroyable compositeur des Looney Tunes. STALLING savait comme personne enchaîner de courtes séquences sonores avec de constantes ruptures d’ambiance, tout comme ZORN le fait tout au long de ce disque.

Alors bien sûr, sachant qu’il n’y a dans cet album aucune mélodie et à peine quelques silences entre deux séquences plus ou moins délirantes, l’œuvre peut sembler difficile à appréhender, et ce d’autant plus qu’il n’y a que deux morceaux, chacun d’eux correspondant à une face de vinyle. Il n’empêche : The Classic Guide To Strategy a le très grand intérêt d’être un des marqueurs de la discographie de ZORN, une balise temporelle réapparaissant de temps à autre dans son œuvre et montrant ainsi son évolution. Quant à ce Volume One, s’il est difficile, il ne s’en dégage pas moins une drôlerie que l’on n’attendait pas forcément chez ZORN et qui rend l’ensemble joyeux et finalement assez léger. Une curiosité.
 
*On pense évidemment à For Alto, joué au saxophone seul, sorti en 1968.

A lire aussi en JAZZ par LE BARON :


The LOUNGE LIZARDS
The Lounge Lizards (1981)
Ceci n'est pas du Jazz




Tom WAITS
The Heart Of Saturday Night (1974)
Jazz / blues


Marquez et partagez





 
   LE BARON

 
  N/A



- John Zorn (saxophone alto, clarinettes, appeaux)


- the Classic Guide To Strategy
1. Part 1
2. Part 2 (cartoon Music)



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod