Recherche avancée       Liste groupes



      
AVANT-GARDE/IMPROVISATION  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Suite Unraveling , Autoryno, Ornette Coleman
- Membre : FantÔmas, Peeping Tom, Christian Marclay , Reed / Anderson / Zorn, Painkiller, Hudson, Tomahawk, Nevermen, Mr. Bungle, Faith No More, Medeski Scofield Martin & Wood, Secret Chiefs 3, John Scofield
- Style + Membre : Sonny Clark Memorial Quartet, Masada, Zebrina, Rashanim, Naked City
 

 Tzadik (1135)
 Le Zornographe (677)

John ZORN - Cobra - Tokyo Operations '94 (1995)
Par LE BARON le 9 Septembre 2020          Consultée 159 fois

2ème volet de la saga Cobra, Tokyo Operations ’94 nous emmène comme son nom l’indique en Extrême-Orient. John ZORN connaît bien le Japon pour y avoir vécu, son intérêt pour la culture nipponne ayant donné lieu à un enregistrement dès 1984 : Ganryu Island, fruit de sa collaboration avec Sato MICHIHIRO, maître du shamisen*.

De John ZORN, pourtant, il n’est guère ici question. Le New-Yorkais ne joue pas, ne dirige** pas non plus, et se cantonne à un rôle de producteur exécutif. Cette composition est pourtant bien la sienne, il colle son nom partout. Le titre exact du disque est en effet non pas Cobra mais John ZORN’s Cobra, ce qui paraît tout même un peu prétentieux pour une œuvre restée confidentielle. Je veux dire par là qu’on ne parle pas exactement du Cobra de John ZORN comme on parle de la 9ème de BEETHOVEN ou du Boléro de qui vous savez.
Et pourtant, John ZORN nous annonce fièrement qu’il s’agit bien de SON Cobra. Un problème de chevilles ? Pas forcément, plutôt une tentative de bien marquer la filiation entre ce disque et celui de 1987, enregistré par ZORN lui-même. Car les deux interprétations diffèrent si radicalement qu’il n’est pas inutile de rappeler qu’elles sont issues du même terreau.

Ceux qui ont lu l’épisode précédent savent que Cobra est une improvisation totale se construisant à partir de règles créées par John ZORN. Les règles étant elles-mêmes sujettes à variations, chaque interprétation est par essence unique. Un nouvel enregistrement n’est donc pas une relecture, mais plutôt une re-création.
C’est d’autant plus évident ici que Tokyo Operations est joué par des musiciens japonais, ce qui participe largement du renouvellement sonore. Le groupe mélange en effet les pupitres de deux mondes : d’un côté des instruments occidentaux, telles la batterie ou la guitare électrique, de l’autre des instruments traditionnels japonais, tels le koto ou le shamisen. On trouve même dans ce drôle de combo un comédien/récitant venu du théâtre de marionnettes (gidayu) !

Mais, passé la surprise des fragrances d’Extrême-Orient, on est avant tout frappé par l’espèce de douceur de l’ensemble, rendue possible par la grâce de la flûte ou du koto. Les voix, souvent délirantes et toujours réjouissantes, paraissent de leur côté étrangement familières. Elles rappellent furieusement les concours de borborygmes et autres onomatopées que Frank ZAPPA orchestrait avec les premiers MOTHERS OF INVENTION. Voilà qui semble très éloigné de la brutalité à laquelle John ZORN nous a habitué !
Ajoutons que cet album recèle également une petite tricherie : certains motifs rythmiques se répètent en plusieurs endroits des morceaux, comme s’ils avaient été répétés avant. Du coup, cela fausse un peu le principe de base (une improvisation totale dont les règles sont énoncées par les musiciens en temps réel), tout en rendant chaque titre plus accessible (on s’y fait des repères facilement).

Son titre guerrier et sa pochette laissant entrevoir un plan qu’un stratège militaire aurait étudié avant l’assaut pourraient faire penser à un album violent, empli du bruit et de la fureur typiques du John ZORN du début des années 1990***. Curieusement, il n’en est rien. Tokyo Operations ’94 se révèle être une surprise exigeante mais accessible, voire plaisante et douce pourvu que l'on compare le disque aux Cobra passés ou à venir.

* Luth japonais à trois cordes.
**Sur le rôle stratégique du « prompter », et sur les règles de Cobra, voir Cobra.
***Rappelons qu’il s’agit de l’époque de NAKED CITY et de PAINKILLER.

A lire aussi en JAZZ par LE BARON :


Henry THREADGILL
Spirit Of Nuff... Nuff (1991)
The greatest show on earth




MASADA
Beit (1995)
Entre Klezmer et Ornette, vol. 2


Marquez et partagez





 
   LE BARON

 
  N/A



- Isso Yukihiro (nokan, dengakubue)
- Uemura Masahiro (percussions)
- Uchihashi Kazuhisa (guitare)
- Kinoshita Shinichi (shamisen)
- Senba Kiyohiko (percussions)
- Takei Makoto (shakuhachi)
- Tanaka Yumiko (gidayu)
- Nakamura Hitomi (hichiriki)
- Maruta Miki (koto)
- Mekken (basse)
- Yamamoto Kyoko (voix)
- Ito Taeko – Ortin Doo
- Makigami Koichi – Prompter


- john Zorn's Cobra - Tokyo Operations '94
1. Cobra 1 先勝 Sensyo
2. Cobra 2 友引 Tomobiki
3. Cobra 3 先負 Senbu
4. Cobra 4 仏滅 Butsumetsu
5. Cobra 5 大安 Taian
6. Cobra 6 赤口 Shakko



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod