Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ / EASY LISTENING  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Suite Unraveling , Autoryno, Ornette Coleman
- Membre : FantÔmas, Peeping Tom, Christian Marclay , Reed / Anderson / Zorn, Painkiller, Hudson, Tomahawk, Nevermen, Mr. Bungle, Faith No More, Medeski Scofield Martin & Wood, Secret Chiefs 3, John Scofield
- Style + Membre : Sonny Clark Memorial Quartet, Masada, Zebrina, Rashanim, Naked City
 

 Tzadik (1129)
 Le Zornographe (676)

John ZORN - In Search Of The Miraculous (2010)
Par LE BARON le 23 Juillet 2020          Consultée 374 fois

Lecteur, si tu as lu quelques-unes des chroniques consacrées à John ZORN, tu sais combien ce dernier aime à se lancer régulièrement dans de nouvelles directions, passer d’un genre musical à un autre en un claquement de doigts, apparemment sans se soucier d’une cohérence globale de sa discographie : jazz, hardcore, klezmer, musiques de films ou de chambre, la liste des genres musicaux abordés au fil du temps est trop longue pour qu’on puisse en faire le tour.
Et longtemps, ces différentes expériences ont pu paraître intimidantes : que faire de l’avalanche de couinements des "Classic Guide to Strategy" ? Peut-on vraiment apprécier "Never Again" sur le très éprouvant Kristallnacht ?
Alors oui, John ZORN n’épargne pas toujours ses auditeurs, mais on ne saurait non plus le cantonner dans ses explorations les plus extrêmes. En fait, il sait également se montrer aimable de temps à autres. Effet de l’âge peut-être, on peut même dire qu’il se montre de plus en plus accessible depuis la fin des années 2000, avec The DREAMERS d'abord, puis avec cette nouvelle série entamée par In Search Of The Miraculous, série que l’on qualifie parfois de mystique au motif qu’elle serait inspirée d’œuvres l’étant elles-mêmes. Pour ceux que cela intéresse, le disque dont nous parlons ici est d’ailleurs le titre d’un livre publié par un certain Ouspensky sur Gurdjieff, ce qui, personnellement, me fait une belle jambe.

Le groupe est un quartet à l’apparence très jazz : batterie, basse, piano, vibraphone. Une fois de plus, chaque pupitre est tenu par un fidèle, Rob BURGER (piano et orgue) et Kenny WOLLESEN (vibraphone) se partageant les soli. La formation est comme toujours extrêmement pointue et précise. La musique, elle, est immédiatement accessible et plaisante : des motifs joués en boucle au piano et/ou au vibraphone, les deux solistes se renvoyant poliment la balle des chorus, l’un derrière l’autre, comme à la parade.

"Prelude : From a Great Temple" ouvre le disque avec délicatesse. Le piano et le vibraphone sont mignons tout plein, et vibrionnent sans jamais s’affronter : pas de doute, la compagnie est de bon aloi. Seulement voilà : 4 minutes 15 de gentillesse, c’est énorme. Et si le charme opère dans un premier temps, c’est finalement l’ennui qui l’emporte, un comble pour un quartet de ZORN ! Pourtant, lorsque "Sacred Dance (Invocation)" débute, on se prend de nouveau à espérer. La rythmique groove davantage, le vibraphone est vraiment bon, bref : le morceau, plus solide, s’avère rondement mené. Hélas, trois fois hélas, cela ne dure guère. "The Book Of Shadows", le titre suivant, est si délicat qu’il en devient éthéré, tendance soporifique. Un abus de mysticisme, peut-être ? Une trop forte dose de Gurdjieff ?

Le reste de l’album est malheureusement dans le même ton. John ZORN nous délivre quelques jolis thèmes, mais prolonge tellement chaque morceau que les soli forment un contrepoids insuffisant pour nous éviter l’ennui. "Mythic Etude", qui dure plus de 7 minutes, est peut-être le parangon des défauts de ce disque : lent, répétitif jusqu’à en devenir pesant. John ZORN semble lui-même ne plus savoir comment s’en dépêtrer, au point d’utiliser – phénomène très rare chez lui –, le bon vieux truc du fade-out !

In Search Of The Miraculous n’est pas mauvais, mais décevant. Plaisant au premier abord, il se montre rapidement uniforme, lisse et éthéré jusqu’au bâillement, voire jusqu’à l’assoupissement. Trop bien peigné pour du John ZORN, en somme.

A lire aussi en JAZZ par LE BARON :


Henry THREADGILL
Too Much Sugar For A Dime (1993)
Jazz / avant garde




MASADA
Beit (1995)
Entre Klezmer et Ornette, vol. 2


Marquez et partagez





 
   LE BARON

 
  N/A



- Rob Burger (piano, orgue)
- Kenny Wollesen (vibraphone)
- Greg Cohen (contrebasse)
- Ben Perowsky (batterie)
- Shanir Ezra Blumenkranz (basse électrique)


- in Search Of The Miraculous
1. Prelude: From A Great Temple
2. Sacred Dance (invocation)
3. The Book Of Shadows
4. Affirmation
5. The Magus
6. Hymn For A New Millennium
7. Journey Of The Magicians
8. Mythic Etude
9. Postlude: Prayers And Enchantment



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod