Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ AVANT-GARDE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Suite Unraveling , Autoryno, Ornette Coleman
- Membre : FantÔmas, Peeping Tom, Christian Marclay , Reed / Anderson / Zorn, Painkiller, Hudson, Tomahawk, Nevermen, Mr. Bungle, Faith No More, Medeski Scofield Martin & Wood, Secret Chiefs 3, John Scofield
- Style + Membre : Sonny Clark Memorial Quartet, Masada, Zebrina, Rashanim, Naked City
 

 Tzadik (1131)
 Le Zornographe (677)

John ZORN - On Leaves Of Grass (2014)
Par TEEMO le 22 Septembre 2014          Consultée 1972 fois

2014 est une année particulièrement propice à la création pour John Zorn. Créations en tous genres, pour orchestre, pour duo de cordes, pour violoncelle solo, pour trio, pour orgue solo... De plus, la série Book Of Angels se voit enrichie de pas moins de 3 volumes. Et l'année n'est pas terminée !
Zorn est un homme cultivé qui s'intéresse à toutes sortes d'arts et d'artistes à l'éclectisme remarquable ; comme le démontre l'album Alhambra Love Songs, il prend un grand plaisir à rendre hommage à ces musiciens, poètes, réalisateurs, romanciers...
Avec « On Leaves of Grass », il jette son dévolu sur le poète Walt Whitman, fer de lance de la poésie américaine du 19e siècle. Son œuvre principale « Leaves of Grass » est un recueil d'une multitude de poèmes.
Pour cette occasion, c'est à son quartet Nova Express que John Zorn fait appel ; c'est la troisième fois que la formation se réunit en studio.

Le vibraphone est tout de même un instrument particulier. Ses sonorités font penser à des gouttes d'eau qui chutent sans cesse et dont le rythme varie selon l'intensité de la pluie. Des cascades de gouttelettes qui viennent s'écraser inlassablement et résonnent avec élégance. Cet instrument a quelque chose de presque organique, de naturel.
Si le son du vibraphone peut déplaire à certains lorsqu'il est joué dans le jazz – utilisation pourtant la plus courante - comme le fait Gary Burton, l'un des hauts représentants de l'instrument, son écoute est bien plus aisée dans « On Leaves of Grass ».
En effet, l'instrument semble s'inscrire bien mieux dans cette ambiance calme et éthérée qui caractérise souvent la musique de Nova Express. C'est Kenny Wollesen, membre de la grande famille Zorn depuis un certain temps et créateur du New Klezmer Trio sous le fameux label Tzadik, qui manie les baguettes. Son rôle est souvent de doubler les thèmes joués par le pianiste. Cela apporte une sorte d'habillage chaud et douillet aux mélodies. L'exemple peut être tiré de presque chaque morceau. Prenons « Sea Drift », morceau élégant et empli de légèreté basé principalement sur un habile jeu d'arpèges.
Sur « Whispers of Heavenly Death », Wollesen introduit l'album d'une merveilleuse simplicité sur quelques douces notes à la manière d'une boîte à musique. Plus tard, vers la moitié du titre son solo finit par s'entremêler à celui de son acolyte pianiste, comme une discussion passionné, suivi de prêt par le bassiste Trevor Dunn qui lui aussi à son mot à dire !
Évoquer Trevor Dunn sans parler de Fantômas est impensable. Sans s'étendre plus sur le groupe en question, signalons qu'à l'occasion du titre « Mystic Cyphers », John Zorn a pris soin d'inviter une artiste bien spéciale : Ikue Mori qui a notamment travaillé avec Mike Patton. Un morceau construit avec des bruitages d'eau qui coule, des cliquetis, des larsens, des sons non identifiés,... on a vraiment l'impression d'être plongé dans un délire Fantômatique. L'un des intérêts de ces compositions réside dans le fait que chacun a sa propre interprétation de ce qu'il entend.

« On Leaves of Grass » est un album plutôt varié car il jongle entre des morceaux aux climats contrastés.
Nous venons déjà de le voir avec « Mystics Cyphers », mais ce n'est pas le seul exemple. « Portals » est une sorte de free jazz expérimental d'où se dégage une atmosphère presque malsaine. Certes pas toujours facile à écouter, mais tout de même intéressant. Ce morceau est intelligemment intercalé entre deux pièces au tempo bien inférieur et à l'ambiance reposante. « Halcyon Days », qu'il convient de souligner, vient légèrement contredire mes propos : l'ambiance tribale installée notamment par le batteur Joey Baron est subitement mais astucieusement brisée, comme si les musiciens sombraient dans un folie furieuse. Soit dit en passant la carrière de Baron est aussi vaste qu'éclectique et compte pléthore de collaborations avec Zorn. Nous n'avons pas abordé le pianiste John Medeski, pourtant son rôle est primordial. Mais laissons donc l'écoute de l'album s'atteler à cette tâche.

Mais c'est plutôt au sein même de certaines compositions que cela manque de relief. « Song Sunset » et « Song of the Open Road » présentent ce « handicap » qui les rend non pas désagréables mais un peu monotones. « America », pièce de presque 15 minutes est un cas un peu similaire bien que certaines des parties qui le composent soient réellement géniales.

« On Leaves of Grass » est comme un ensemble de comptines instrumentales, tout comme l’œuvre de Whitman est un recueil de poèmes. Il est déconseillé de passer « Portals » à son enfant avant de dormir, mais l'idée est là ! En dépit de quelques passages lourds – soit trop mous, soit au contraire trop délirants - John Zorn signe une fois de plus un album réussi et un hommage vibrant. Ses compositions sont comme toujours d'une grande générosité car elles fournissent à chaque musicien une occasion de s'exprimer.

Note réelle : 3,75/5

A lire aussi en JAZZ par TEEMO :


Dizzy GILLESPIE
Something Old Something New (1963)
Hommage aux années be-bop, mais pas que...




MASADA
Alef (1994)
Première pierre de la forteresse.


Marquez et partagez





 
   TEEMO

 
  N/A



- John Medeski (piano)
- Kenny Wollesen (vibraphone)
- Trevor Dunn (basse)
- Joey Baron (batterie)
- Invitée Sur « mystic Cyphers » :
- Ikue Mori (électronique)


1. Whispers Of Heavenly Death
2. Song At Sunset
3. Halcyon Days
4. Portals
5. Sea Drift
6. Song Of The Open Road
7. The Body Electric
8. Mystic Cyphers
9. America



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod