Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK/WORLD/JAZZ...  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Suite Unraveling , Autoryno, Ornette Coleman
- Membre : FantÔmas, Peeping Tom, Christian Marclay , Reed / Anderson / Zorn, Painkiller, Hudson, Tomahawk, Nevermen, Mr. Bungle, Faith No More, Medeski Scofield Martin & Wood, Secret Chiefs 3, John Scofield
- Style + Membre : Sonny Clark Memorial Quartet, Masada, Zebrina, Rashanim, Naked City
 

 Tzadik (1132)
 Le Zornographe (677)

John ZORN - The Song Project Live At Le Poisson Rouge (2015)
Par TEEMO le 24 Août 2015          Consultée 2427 fois

La sortie d'albums enregistrés en live est assez rare chez John Zorn. Pourtant, sa discographie pléthorique donne naissance à de multiples concerts pour chaque album et chaque groupe, mais très peu ont donné naissance à une capture de l'événement. Le « Song Project » est un projet récent qui vit le jour en 2014 pour fêter les 60 ans du New-yorkais. Il consiste en une sélection de morceaux tirés de divers groupes créés par Zorn (Masada, The Dreamers, Naked City, les Filmworks...) et pour lesquels les chanteurs Mike Patton, Sofia Rei et Jesse Harris ont écrit des paroles. Un premier album studio est sorti cette même année... en vinyle, format des plus inhabituels dans le catalogue du label Tzadik ! Bien entendu, sont également invités les membres les plus éminents de la famille Tzadik : Trevor Dunn et Joey Barron que l'on ne présente plus, le percussionniste brésilien Cyro Baptista qui est l'une des plus vieilles connaissances de Zorn, John Medeski du fameux trio Medeski, Martin & Wood, Kenny Wollesen vibraphoniste d'exception, et enfin, Marc Ribot, guitariste émérite aux multiples influences. Bref, toute la fine équipe est réunie au sein de ce club de jazz New-yorkais qu'est le Poisson Rouge.

Il est de mise de signaler que les morceaux retenus ont été sélectionnés* par les chanteurs eux-mêmes et que John Zorn n'est présent qu'en tant que chef-d'orchestre. Les musiciens ont plus ou moins d'accointance entre eux, mais Zorn a toujours eu ce talent pour créer de véritables osmoses entre les différentes personnalités. Et ici, cela fonctionne particulièrement bien !

Le concert est rythmé avec un grand discernement, bien que le répertoire comporte beaucoup de ballades. L'alternance entre les différents chanteurs garantit de vous tenir en haleine tout le long ; chacun s'étant approprié les compositions de Zorn de manière remarquable.
Patton nous étonne, comme à son habitude, par sa capacité à passer du coq à l'âne en un claquement de doigt : une voix grave et solennelle sur « Perfect Crime », puis, qui hausse le ton sur le magistral « Do Not Let Us Forget », pour conduire à une transformation bestiale et sournoise sur « Burn »**. Sofia Rei quant à elle, apporte volupté et élégance à la musique de John Zorn. Sa magnifique voix ondule aux sons des accords de guitare acoustique de Ribot sur « Sombra En El Espejo ». Elle sait se faire très touchante, passionnée, et se dote d'une ardente sensualité inhérente à la langue espagnole, notamment sur « Para Borrar Tu Andar », où Mike Patton vient lui prêter main forte. En revance, il est plus difficile de s'accoutumer au timbre de Jesse Harris, plutôt aigu et assez perçant ; mais force est d'admettre que ses interventions sont toujours justes. « Waiting For Christmas »(dont le titre original est « Moutain View »), morceau tiré de l'album « Alhambra Love Songs », est l'un des moments les plus forts du concert.

Qu'elle opte pour une approche acoustique ou électrique, la section instrumentale est à proprement dit irréprochable. Elle trouve un équilibre parfait entre accompagnement et improvisation, et puise sa richesse dans sa diversité - le vibraphone et les percussions y participent fortement. Chacun trouve le moment opportun pour tricoter un solo qui s'inscrit sublimement dans la continuité du morceau. Ainsi, sur « Waiting For Christmas », on admire à tour de rôle Medeski et son piano enchanté, Marc Ribot et sa guitare électrique rock et même Trevor Dunn à la contrebasse. Citons aussi le titre d'ouverture « Flying Blind » (« Batman », sur l'éponyme Naked City), dans lequel Ribot nous en met plein les oreilles grâce à sa guitare crunchy possédée.
Bien entendu, tout cela ne tournerait pas aussi bien si John Zorn n'était pas là pour chapeauter. La place de chef-d'orchestre est souvent sous-estimée et mal comprise, mais le concert du Song Project à Varsovie disponible sur le net prouve qu'elle est capitale. Regardez Zorn agiter ses bras dans tous les sens, faire des signes brusques ou au contraire calmer le jeu.

L'album « Song Project Live at Le Poisson Rouge » est une réussite en tout point. Il ravira les fans de John Zorn, à condition que ceux-ci ne soient pas braqués sur la facette extrême de sa musique, et concernant les autres, il les invitera à découvrir son univers. Foncez sur ce concert sans hésiter, vous pourrez forcément trouver votre bonheur tant ses qualités sont multiples. Spontané, sincère, vivant, sont autant de qualificatifs qui conviennent pour décrire cette œuvre.

* Les titres des morceaux ne sont pas les mêmes que les titres originaux.

** Ce dernier morceau est tiré du répertoire du groupe Naked City, le projet de hardcore le plus reconnu de Zorn. Patton nous en livre une interprétation géniale et qui fait l'effet d'une bombe atomique au milieu du concert... attention aux oreilles sensibles !

Note réelle : 4,5/5

A lire aussi en ROCK par TEEMO :


TOMAHAWK
Tomahawk (2001)
Rock rugueux, sombre, possédé




Joe SATRIANI
Surfing With The Alien (1987)
Album emblématique du rock moderne.


Marquez et partagez







 
   TEEMO

 
  N/A



- Mike Patton (chant)
- Sofia Rei (chant)
- Jesse Harris (chant)
- Joey Baron (batterie)
- Trevor Dunn (basse)
- John Medeski (piano, fender rhodes)
- Marc Ribot (guitare)
- Kenny Wollesen (vibraphone)
- John Zorn (chef-d'orchestre)


1. Flying Blind
2. Sombra En El Espejo
3. The Wind In The Clouds
4. Perfect Crime
5. Kafiristan
6. Para Borrar Tu Andar
7. Do Not Let Us Forget
8. La Despedida
9. Burn
10. Waiting For Christmas
11. The Man In The Blue Mask
12. Assassin's Bay



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod