Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CONTEMPORAINE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


2005 Masada 2, Vol. 1 : Jamie Saft ...
Masada 2, Vol. 2 : Masada Stri...
2006 Masada 2, Vol. 3 Mark Feldman ...
2014 Masada 2, Vol. 22 : Zion80, Ad...
2015 Masada 2, Vol. 24 : Klezmerso...
2016 Masada 2, Vol 29. : Autoryno, ...
1977 Lacrosse
1980 Pool
1981 Archery
1983 The Classic Guide To Strategy ...
Locus Solus
1985 The Classic Guide To Strategy ...
1987 Spillane
Cobra
1989 1 Naked City
Spy Vs Spy
1992 Elegy
1993 Kristallnacht
1995 Redbird
Cobra - Tokyo Operations '94
The Book Of Heads (Featuring M...
First Recordings 1973
1996 Bar Kokhba - Masada Chamber En...
1997 New Traditions In East Asian B...
Duras : Duchamp
1998 Angelus Novus
Aporias - Requia For Piano And...
The Bribe - Variations And Ext...
Music Romance Vol.1 / Music Fo...
1999 The String Quartets
Music Romance Vol. 2 / Taboo A...
Godard / Spillane
2000 Xu Feng / John Zorn's Game Pie...
Cartoon / S&m
2001 The Gift
2004 Magick
2006 Moonchild / Songs Without Word...
2007 Six Litanies For Heliogabalus
2009 Alhambra Love Songs
O'O
2010 In Search Of The Miraculous
2011 A Dreamers Christmas
2014 On Leaves Of Grass
Psychomagia
The Last Judgement
2015 Forro Zinho - Forro In The Dar...
Simulacrum
1985 The Big Gundown
1990 Filmworks 1986-1990
1995 Filmworks 2: Music For An Unti...
Filmworks 3: 1990-1995
1996 Filmworks 4: S/M + More
Filmworks 5 : Tears Of Ecstasy
Filmworks 6 : 1996
1997 Filmworks 7 : Cynical Hysterie...
1998 Filmworks 8 : 1997
1995 Cobra - Live At The Knitting F...
2012 The Hermetic Organ : St Paul's...
2015 The Song Project Live At Le Po...
2021 John Zorn's Bagatelles
 

- Style : The Suite Unraveling , Autoryno, Ornette Coleman
- Membre : FantÔmas, Peeping Tom, Christian Marclay , Reed / Anderson / Zorn, Painkiller, Hudson, Tomahawk, Nevermen, Mr. Bungle, Faith No More, Medeski Scofield Martin & Wood, Secret Chiefs 3, John Scofield
- Style + Membre : Sonny Clark Memorial Quartet, Masada, Zebrina, Rashanim, Naked City
 

 Tzadik (1698)
 Le Zornographe (818)

John ZORN - Duras : Duchamp (1997)
Par LE BARON le 12 Mars 2021          Consultée 229 fois

On sait que John ZORN aime s’inspirer d’œuvres artistiques. Après Redbird – d’après Agnès Martin – et Elegy – d’après Jean Genet –, Il y aura, au fil du temps, d’autres créations inspirées par des peintres, des plasticiens ou des littérateurs – et notamment des français, cocorico !

Des français, en voici deux : Marguerite Duras et Marcel Duchamp. Duras, on est évidemment tenté de s’en moquer* : de son écriture si minimaliste qu’elle en semble atone, de son goût pour l’alcool et les cols roulés, de sa diction hasardeuse, de ses prises de position parfois pénibles**. Évidemment, le personnage doit sembler bien différent vu depuis l’autre côté de l’Atlantique. Il n’empêche que la retrouver comme inspiratrice de John ZORN étonne.
Duchamp, en revanche, on comprend intuitivement que notre compositeur s’y intéresse : expérimentateur protéiforme, Pataphysicien, grand bousculeur de règles établies, "Fontaine" et "L.H.O.O.Q.***" ne sont que les deux expressions les plus connues de ce touche-à-tout génialement inventif.

Divisé en deux, le disque débute avec "Duras", pièce d’une trentaine de minutes écrite pour violons, piano, orgue et percussions, et découpée en 4 parties.
D’abord, des formes s’esquissent lentement, les instruments paraissant davantage effleurés que joués. Ce goût de l’ébauche, on le connaît bien. Il fait évidemment penser à Redbird et permet à ZORN d’explorer des sonorités très métalliques : vibraphone, cloches tubulaires, glockenspiel et même fusil à aiguiser les couteaux finissent par se déployer, densifiant l’agrégat sonore jusqu’à une fin particulièrement abrupte, un silence soudain faisant monter la tension d’un cran.
Cette tension, renforcée par les cordes du "deuxième livre" s’installe définitivement dans le troisième, particulièrement réussi. Partant d’une note tenue à l’orgue et aux cordes, ZORN déploie son morceau avec une infinie lenteur, au point qu’il en devient plus étouffant au fur et à mesure du lent, très lent passage d’une note à l’autre. Lorsqu’un souffle humain se fait entendre, on doute : est-il réel ou le fruit de notre imagination ? Il en faut un deuxième pour nous rassurer : on l’a réellement perçu. La longue, très longue note de fin de ce "troisième livre" semble infinie, on en sort épuisé. Bon prince, ZORN nous délivre un "Epilogue" plus tonique permettant de reprendre ses esprits.

Et Duchamp, alors ? "Etant Donnés – 69 paroxysms for Marcel Duchamp", œuvre pour violon, violoncelle et percussions est une composition tout à fait différente : abstraite, elle privilégie également les textures, mais sans nous offrir le confort de la musique tonale. Ici, tout n’est que frottements, couinements et grincements de matière sonore, bois et métal au premier chef, mais pas que : des bruits d’eau, des bruits de coups, des mouvements de scie, un fracas de métal complètent cette œuvre décidément très bruitiste. Sans vrai début ni véritable fin, "Duchamp" est violente de bout en bout, comme si la tension sourde entendue dans "Duras" s’exprimait cette fois pour de bon.
Difficile de juger. De l’abstraction à l’hermétisme, il n’y a qu’un pas ici largement franchi par ZORN, et qui nous laisse intéressés, mais également circonspects.

Rapprocher Marguerite Duras de Marcel Duchamp n’était pas évident, ces deux drôles d’oiseaux n’ayant en apparence que peu de choses à voir l’un avec l’autre. Ils partagent cependant une volonté commune, celle de faire éclater les formes classiques de leur mode d’expression, la littérature pour elle, les arts visuels pour lui.
Quant aux liens qui unissent chacune des compositions aux œuvres originelles, ils ne coulent pas forcément de source, mais qu'importe! Ce Duras : Duchamp est très bon, ne serait-ce que par les différents moyens inventés par ZORN pour exprimer un état de tension. Une fois de plus, il nous propose donc un disque parfois déroutant, mais passionnant.


*On vous laisse lire ou relire Pierre Desproges à son sujet.
**Que l'on aime ou non la Marguerite, son texte sur l'affaire Gregory, publié par Libération en 1985, est atterrant.
***Autrement dit l’urinoir et le portrait de la Joconde à laquelle Duchamp a ajouté bouc et moustache.

A lire aussi en MUSIQUE CONTEMPORAINE par LE BARON :


John ZORN
Redbird (1995)
Port du casque recommandé.




John ZORN
Cartoon / S&m (2000)
Sexe, cartoons et liturgie


Marquez et partagez





 
   LE BARON

 
  N/A



- Mark Feldman (violon)
- Cenovia Cummins (violon)
- Anthony Coleman (piano)
- John Medeski (orgue)
- Christine Bard (percussions)
- Jim Pugliese (percussions)
- -------------
- Mark Feldman (violon)
- Erik Friedlander (violoncelle)
- Jim Pugliese (percussions)


- duras : Duchamp
1. Premiere Livre
2. Deuxième Livre
3. Troisième Livre
4. Epilogue 1:46
5. Étant Donnés - 69 Paroxyms For Marcel Duchamp



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod