Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK INSTRU AVANT-GARDE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Suite Unraveling , Autoryno, Ornette Coleman
- Membre : Painkiller, Hudson, Nevermen, Peeping Tom, Christian Marclay , Reed / Anderson / Zorn, Faith No More, Tomahawk, Medeski Scofield Martin & Wood, FantÔmas, Mr. Bungle, John Scofield , Secret Chiefs 3
- Style + Membre : Masada String Trio, Naked City, Masada, Rashanim, Zebrina, Sonny Clark Memorial Quartet, Bar Kokhba Sextet
 

 Tzadik (1002)
 Le Zornographe (634)

John ZORN - Psychomagia (2014)
Par TEEMO le 12 Janvier 2015          Consultée 2519 fois

Sorti en même temps que « The Alchemist » - un album de musique classique écrit par Zorn pour instruments à cordes et voix -, « Psychomagia » met en scène le quatuor Abraxas, que l'on avait déjà rencontré à l'occasion du 19ème volume de la série « The Book of Angels ». Une formation menée par le bassiste Shanir Ezra Blumenkranz et simplement composée du classique guitares/basse/batterie. Blumenkranz est un grand ami de Jon Madof et il a collaboré avec lui pour ses deux groupes que sont Zion80 et Rashanim. Également très proche de John Zorn, il s'illustre à de nombreuses reprises sur la série des Filmworks, ainsi que sur de multiples projets au sein du label Tzadik, dont Banquets of Spirit avec Cyro Baptista. Dans une démarche similaire à « In Search of the Miraculous » (2010) et « A Vision in Blakelight » (2012), Zorn nous fait part de son intérêt pour le mysticisme. L'album qui nous importe montre son admiration pour des personnages tels que Bruno Giordano (philosophe italien du 17ème) et Alejandro Jodorowsky inventeur de la notion de « psychomagie ».

Il est toujours incroyable de constater que malgré sa vaste carrière, John Zorn a toujours mis un point d'honneur à créer une nouvelle musique. On pourrait croire qu'à 58 ans, l'inventivité du new-yorkais aurait pu commencer à s’essouffler. Pourtant, il reste une des figures de proue de l'avant-gardisme, non seulement par ses propres créations, mais aussi grâce à son label Tzadik sous lequel signent des artistes à l'imagination débordante. « Psychomagia » s'inscrit tout à fait dans cette lignée, car le groupe Abraxas présente une personnalité musicale bien à elle.

Bien que le quartet soit mené par Blumenkranz, ce qui capte aussitôt l'auditeur à l'écoute de l'album, c'est la manière dont les deux guitares se complètent. En effet, il semble y avoir plus qu'une osmose entre les deux musiciens, un sentiment à la fois sensuel et fusionnel. Une impression que les sonorités s'imbriquent géométriquement comme le suggère la pochette. Une étreinte sensuelle et enjouée sur « The Nameless God », une passion déchirante sur « Celestrial Mechanism », une terrible ambiguïté sur « Metapsychomagia ». Ce dernier morceau présente d'emblée l'un des pics de l'opus, un véritable moment d'extase abasourdissant. Contrairement à certaines compositions plus « simplistes », - citons « Sacred Emblems » qui, d'ailleurs rappelle fortement l'album « The Gift » - il n'est pas à écouter à la légère, car c'est une véritable pièce dont la durée excède les sept minutes et qui dégage une certaine puissance musicale. Notez ce son de guitare utilisé pour le thème : ne vous rappelle-t-il pas la musique d'Ennio Morricone ? (1).
Sans vouloir dévoiler son contenu, on peut affirmer que « Evocation of the Triumphent Beast » reste la pièce la plus marquante, or c'est peut-être la moins accessible...

L'introduction de « Four Rivers » rappelle étrangement les débuts de ce pilier du death metal qu'est Dark Tranquillity - on retrouve ce côté à la fois lourd et épique comme sur des morceaux tels que "... Of Melancholy Burning" ou "Crimson Winds" -. Ce morceau prend des airs de rock progressif, style qui plane un peu sur chaque composition d'ailleurs. Son thème, en apparence d'une grande simplicité, joue sur les contretemps et déstabilise ainsi l'auditeur. C'est encore l'occasion d'admirer à quel point les deux guitaristes maîtrisent leur instrument. Improvisations simultanées, accompagnement gavés de distorsions mais aussi bruitages, frottements, crissements et effets en tous genres. On pense inévitablement à Marc Ribot comme une influence certaine.

Tout cela ne serait rien sans un duo aussi efficace que Blumenkranz/Grohowski. Car si les guitares apportent les thèmes et les improvisations, ce sont la basse et la batterie qui les font vivre et les subliment. Kenny Grohowski, dont le style est à la fois proche du jazz et du metal (il joue au sein du groupe de metal Hung), délivre une rage indomptable : écoutez donc « Evocation of the Triumphent Beast ». Il sait être rapide et précis, mais aussi délicat quand il le faut (comme dans « Anima Mundi »). Une vraie machine responsable de près de la moitié des frissons que cette musique peut provoquer chez l'auditeur.
En plus d'être un bassiste au toucher mélodique et soyeux, Shanir Ezra Blumenkranz est l'homme grâce auquel toute cette musique s'agence parfaitement. Admirez la manière qu'il a de passer d'un accompagnement lourd sur « Celestrial Mechanism », à celui de « The Nameless God », qui lui évolue en douceur ; et ce solo sur « Squaring The Circle » !

Pour son second album, le quartet Abraxas ajoute une pierre supplémentaire à la musique avant-gardiste. Certes, cet album est loin d'être « tout public » ; en revanche, l'auditeur averti qui accroche un minimum à l'univers de John Zorn, ou même, qui fait preuve d'une certaine ouverture musicale, prendra un énorme plaisir à l'écoute de « Psychomagia ».

(1) Parmi les premiers succès de John Zorn on peut citer l'album « The Big Gundown : John Zorn Plays the Music of Ennio Morricone ». Sur « Psychomagia » Zorn semble lui adresser à nouveau un clin d’œil.

Note réelle 4,5/5

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF :


PORCUPINE TREE
Warszawa (2004)
Live de la tournée "lightbulb sun"




Mike RUTHERFORD
Smallcreep's Day (1980)
Magnifique premier album de mike rutherford


Marquez et partagez







 
   TEEMO

 
  N/A



- Shanir Ezra Blumenkranz (basse)
- Eyal Maoz (guitare)
- Aram Bajakian (guitare)
- Kenny Grohowski (batterie)


1. Metapsychomagia
2. Sacred Emblems
3. Circe
4. Squaring The Circle
5. Celestrial Mechanism
6. Evocation Of The Triumphent Beast
7. Four Rivers
8. The Nameless God
9. Anima Mundi



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod