Recherche avancée       Liste groupes



    


[-] 2011
Une mondialisation musicale à plusieurs visages
Par MOONDREAMER
Le 18 Décembre 2011

Excalibur : L'interview-fleuve !
Par GEGERS
Le 7 Novembre 2011

Quel avenir pour le Rock ?
Par RED ONE
Le 7 Octobre 2011

New York, ten years after...
Par ERWIN
Le 11 Septembre 2011

Elle est naze ta radio, Edith
Par GEGERS
Le 4 Septembre 2011

La parole aux artistes - Vol.1 : Alan Simon
Par GEGERS
Le 28 Juin 2011

Musique à la carte...
Par GEGERS
Le 18 Juin 2011

La musique et les fous furieux
Par SASKATCHEWAN
Le 4 Juin 2011

La technologie m'a tuer
Par GEGERS
Le 1 Mai 2011

Rastas au rapport !
Par JOVIAL
Le 25 Mars 2011

Le syndrome de l'île déserte
Par GEGERS
Le 20 Février 2011

Le référendum 2010 de la rédaction
Par GEGERS
Le 21 Janvier 2011

Histoire, nouveauté et célébration.
Par TARTE
Le 16 Janvier 2011

Histoire, nouveauté et célébration.
Par TARTE le 16 Janvier 2011 Consulté 2209 fois

« Mais qu’est-ce qui m’a pris bon sang… ?! Se porter volontaire pour écrire un édito, t’as pété une durite mon vieux ! – Reprends toi Tarte, ce n’est pas le moment de flancher, montre leur que t’en as dans le bide ! Tu sais ce que t’as à dire, il suffit de tout mettre en forme ! – Ouais ouais, de toute façon je n’ai plus le choix… "Alea Jacta Est". »

Tout arrive à point à qui sait attendre chères lectrices et chers lecteurs. Avant tout, je vous invite à une petite rétrospective des événements. Il y a un an, Forces Parallèles (FP pour les intimes), encore vêtu d’un drapé sombre, se dirigeait lentement vers l’échafaud de l’abandon. Vous connaissez l’histoire, des justiciers intrépides et incorrigibles surgirent des ombres et taillèrent la corde nouée qui étreignait déjà le malheureux, et derrière le masque de leurs avatars, hurlèrent à l’unisson dans une police Arial taille 11 « Forces Parallèles n’est pas encore mort, longue vie à Forces Parallèles ! ». Dès lors, son pouvoir fut rétabli. Conquérant jour après jour de nouvelles terres, et sortant peu à peu de l’ombre de son voisin Nightfall In Metal Earth (NIME pour les intimes). La remontée de Forces Parallèles fut épique, jamais l’Empire ne connut aussi virulente énergie des nobles travailleurs pour leur tâche. Et aujourd’hui, un an jour pour jour (ce n’est pas tout à fait vrai, mais je trouve que ça en jette d’écrire ça) après le coup d’Etat, le souverain s’apprête à offrir à sa nation un présent inattendu.

Mais avant cela, et traditionnellement, il tenait à répondre au protocole en souhaitant à ses sujets, à son peuple et aux voyageurs qui ne seraient que de passage une excellente année 2011. « Puisse-t-elle être le théâtre de réussites professionnelles et privées, d’accomplissement de vos rêves, de travail et de passion » dit-il le ton plein de sagesse, « Et une chose me tenant particulièrement à cœur, que la musique accompagne vos âmes dans tous leurs états, vous redonnant espoir au milieu des ténèbres, embrasant vos amours, vous accompagnant dans chaque pas de danse ou dans chaque gorgée de bière ».
Le peuple acclamait le souverain avec ferveur, ce dernier exigeât le silence d’un geste de la main, calmant rapidement les ardeurs de la foule. Il poursuivit son discours, sa voix raisonnait dans toute la vallée.
« Mes chers amis, il y a presque un an, j’ai échappé à une mort certaine, à cette époque personne n’aurait parié un sou sur ma survie, et six pieds sous terre tous voyaient déjà reposer mon âme. Mais il en a été autrement, on m’a remis sur pied et on m’a aidé à reconstruire le pays que vous connaissez aujourd’hui. Notre voisin Nightfall In Metal Earth nous a été d’une grande aide (comme quoi, il y a du bon chez les métalleux), et depuis nos deux peuples vivent en harmonie. J’ai cependant quelque chose à vous annoncer, NIME et moi-même avons longuement parlé. Nous savons que nos différences et notre proximité font notre force, mais il fallait concrétiser le lien nous unissant par un point commun autre que la passion des saintes écritures, des partitions de ménestrels, des tirades de trublions fous ou de vos chers plaidoyers visant à défendre vos nobles causes. Pour cela, il nous fallait trouver une constante musicale, quelque part dans l’histoire, pour y construire notre viaduc rhétorique. Mes chers amis, nous avons trouvé. Rappelez-vous de ces troupes aux noms si familiers : DEEP PURPLE qui malgré leur nom n’ont rien à voir avec la confrérie des évêques, LED ZEPPELIN qui gratifia les années 70 de leur lourdeur sonore, ou encore BLACK SABBATH et sa puissance pachydermique. Et ce n’est qu’un avant goût de ce qui vous attend ! Vous avez parfaitement compris mes amis, j’ai l’intention d’accueillir à bras ouvert les plus grands groupes de Hard Rock dans toutes les bibliothèques de notre cher pays, désormais les messes se feront régulièrement à grands coups de guitare saturée, de riffs de batterie anthologiques ou dans le groove d'une guitare basse grondant sous les arcades de nos cathédrales ! J’inaugure dès aujourd’hui cette décision par l’arrivée de SCORPIONS dans nos archives ! »
L’engouement revint dans la foule, au point que quelques pogos naquirent de part et d’autre du parterre populacier.
« Calmez vous mes chers amis, gardez votre sang froid ! 2011 vient tout juste de commencer et le meilleur est devant nous à présent, je vous le garantis ! Je compte sur vous pour rester à nos côtés et continuer à nous envoyer vos missives critiques. En ce qui nous concerne, soyez sûr que mes nobles sujets seront toujours à votre service pour vous livrer leurs impressions, leurs ressentis au travers de la plume, dans l’exercice d’honorer la musique sous toutes ses formes ! Dieu vous bénisse ! »

Les beaux jours nous attendent chères lectrices, chers lecteurs. L’histoire est en marche, et l’Empire de Nightfall est indéniablement promis à un grand avenir. Mais cet avenir n’aurait aucun sens si votre passion n’était pas de ce monde, merci. "Ad vitam aeternam".




             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod