Recherche avancée       Liste groupes



    


[-] 2011
Une mondialisation musicale à plusieurs visages
Par MOONDREAMER
Le 18 Décembre 2011

Excalibur : L'interview-fleuve !
Par GEGERS
Le 7 Novembre 2011

Quel avenir pour le Rock ?
Par RED ONE
Le 7 Octobre 2011

New York, ten years after...
Par ERWIN
Le 11 Septembre 2011

Elle est naze ta radio, Edith
Par GEGERS
Le 4 Septembre 2011

La parole aux artistes - Vol.1 : Alan Simon
Par GEGERS
Le 28 Juin 2011

Musique à la carte...
Par GEGERS
Le 18 Juin 2011

La musique et les fous furieux
Par SASKATCHEWAN
Le 4 Juin 2011

La technologie m'a tuer
Par GEGERS
Le 1 Mai 2011

Rastas au rapport !
Par JOVIAL
Le 25 Mars 2011

Le syndrome de l'île déserte
Par GEGERS
Le 20 Février 2011

Le référendum 2010 de la rédaction
Par GEGERS
Le 21 Janvier 2011

Histoire, nouveauté et célébration.
Par TARTE
Le 16 Janvier 2011

Le syndrome de l'île déserte
Par GEGERS le 20 Février 2011 Consulté 3183 fois

Dans nos cultures populaires de plus en plus citadines, le fantasme dit de l'île déserte se fait de plus en plus prégnant. Qui ne souhaiterait pas passer quelques jours ou semaines loin des contraintes et des tracas quotidiens sur un îlot perdu au beau milieu du Pacifique, de préférence non encore découvert, et si possible en compagnie de quelques représentant(e)s du sexe opposé ? Bien, alors allez-y, préparez vos bagages, Forces Parallèles vous offre un aller simple, via sa compagnie Parallel Airlines, pour l'îlot le plus isolé de notre belle planète plus si bleue. N'oubliez rien : briquet, chapeau, machette, capotes... et puis n'omettez pas de prendre avec vous votre album préféré.

Comment ça, vous râlez déjà ? Oui, un seul album, et c'est tout. Notre compagnie étant low-cost, il nous faut rogner sur le poids des bagages, voyez-vous. Et dépêchez vous, l'Airbus FP 666 décolle bientôt en direction de Glaouis-Les-Bains (preuve de sa non-découverte, ce lieu ne figure sur aucune carte), vous ne voudriez surtout pas le rater, n'est-ce pas ? Sable blanc, cocotiers, naïades... vous en soulevez déjà votre bureau de fonctionnaire sans les mains ! Vous répondez, effronté chanceux ? Comment ça, il y a peu de chances qu'un lecteur CD apparaisse miraculeusement sur l'île déserte ? Mais ce n'est pas le sujet (vous êtes décidé à ruiner mon édito déjà laborieux ou quoi ?!). Le sujet, c'est bien entendu le CHOIX ! Que l'album vous serve à caler un hamac bancal ou à pêcher le mérou, cela n'a aucune importance ! Allez, hâtez-vous, nos hôtesses attendent déjà sur le tarmac.

Imaginez un peu l'importance que peut jouer la musique pour un naufragé volontaire ou contraint. Qu'on la choisisse ou la subisse, la musique possède cette vertu de rompre la solitude, de raccrocher l'oreille à des mélodies, de provoquer des sensations. Pensez-vous que Robinson Crusoé aurait autant regretté l'absence de compagnie humaine s'il avait pu de temps en temps se passer dans les oreilles un bon disque de derrières les fagots ? Croyez-vous que les enfants échoués du roman Sa Majesté des Mouches auraient autant régressé et se seraient divisés en castes ennemies s'ils avaient pu se passer de temps à autre un « Tourner les serviettes » fédérateur et de bon aloi ? Comment être sûr que Tom Hanks dans le film Seul au Monde n'aurait pas pu s'en sortir grâce à un p'tit album sympathique de black metal scandinave ? Ben oui, et mettant le feu à son île comme Varg Vikernes aux églises norvégiennes, le bonhomme aurait sans doute pu attirer l'attention de quelque navire croisant au large... Allez, cessez de faire l'enfant, choisissez un album.

Ce choix de l'album à emmener sur une île déserte est cornélien, n'est-il pas ? Dur, voire impossible d'effectuer une sélection. Ce sacerdoce est pourtant régulièrement infligé en société, menant parfois au clash. Pas plus tard que la semaine dernière, votre serviteur se prit une volée de bois vert en posant cette question qui tue à ses collègues de travail. Entre les réponses farfelues (« oh, certainement un Etienne Daho »), les non-réponses agressives (« tu nous fais chier avec tes référendums pourris »), les réponses évasives (« les Beatles ») ou les truchements bas de gamme évitant la cruauté d'un choix véritable et définitif (« le dernier best-of de Springsteen »), il semble impossible d'extraire un seul et unique album de sa discothèque pour l'emmener dans ses bagages. Comment choisir ? Bien entendu, il ne peut pas s'agir d'un best-of (compiler, c'est tromper). Et puis, l'unicité ne doit pas pouvoir être transgressée, comme le font ces chiffes molles de la radio anglaise BBC 4, qui demandent aux artistes invités de l'émission « Desert Island Discs » de choisir huit albums à emporter sur une île déserte. Non, vous devez forcer votre esprit à isoler l'album définitif de votre vie, la bande-son de votre existence, la galette que vous connaissez suffisamment pour savoir que vous l'appréciez plus que de raison, mais que vous pensez capable de vous révéler de nouvelles choses au fil des futures écoutes (et elles seront nombreuses, car vous aurez vite fait de vous ennuyer sur votre atoll, la salle de concerts la plus proche étant située à 3465 kilomètres...). L'album peut être une captation live, et sa longueur n'a aucune importance. Seulement voilà, il vous faut le choisir, et si possible de manière à ne pas regretter lorsque, sur votre caillou, il deviendra alors votre plus cher compagnon. Allez, grattez-vous la tête, l'avion est sur le point de décoller...

Pour ma part ? Mais je ne pars pas, moi... Allez, jouons le jeu... Pure Instinct, de Scorpions ? In the Court of the Crimson King, de King Crimson ? L'Expédition, des Cowboys Fringants ? Hmm, bon allez, prenez-en rapidement un avant que je ne finisse par m'énerver, et bon voyage ! Au fait, lequel est-ce ?



Le 14/06/2012 par WALTER SMOKE

Ah ben, aucun doute, Hergest Ridge de Mike Oldfield est un choix on ne peut plus évident pour moi !!!


Le 03/05/2012 par LE MERLE MOQUEUR

Île Déserte ...Du sable et des cocotiers...?
Admettons.

Because des îles il y en a en ribambelle
à deux encablures de l'antarctique...
et là c'est pas du gâteau... il y caille ... si
froid d'ailleurs que l'idée même de becqueter
une île flottante... non non... c'est pas un truc à
imaginer... sinon on risque de se faire
sauter le caisson.

bien que... le choix des coordonnées sphériques
d'un point sur le Pacifique (mon île) s'avèrera
primordial pour la sélection de l'album.

Eh oui , la latitude et la longitude
ça joue un rôle... le climat même
complètement siphoné , c'est pas à
sous-estimer.

Donc une île peinarde pour
naufragé volontaire civilisé
et pantouflard , le temps
d'un questionnaire élaboré
par Gegers.

OK . du sable , des cocotiers
et de belles vahinés...
Pourquoi pas .

Vous avez deviné... ?


Le WITHE ALBUM des BEATLES

et la toute première écoute
dans la nuit naissante
bercé par le clapotis
d'une mer sereine...

sera...

BLACKBIRD ...


Le 13/12/2011 par BLACK CAT

Aie aie aie
En choisir un seul...
Je ne connais pas l'emission "desert island discs" mais je prefere en prendre 8.
Introduire une goutte d'anarchie:
Led Zeppelin - 1
Can - Tago Mago
King Crimson - Red
Nico - Desertshore
Deep Purple - Made In Japan
Mike Oldfield - Amarok
Jimmy Page & Robert Plant - No Quarter
Jacques Brel - Les Marquises

On part quand...


Le 04/10/2011 par OUTCRY13

Images And Words de Dream Theater pour... ben pour tout, le jeu de batterie, la virtuosité de la guitare, la classe de la basse et le romantisme du clavier. OU Ocean Machine de Devin Townsend parce que c'est le genre d'album que tu découvres toujours des choses nouvelles même après 20 écoutes.


Le 03/08/2011 par POILOIZI

il faudrait n'importe quoi du moment que
- ça soit assez long pour d'y intéresser
- qu'il y a pas mal d'éléments pour s'y attarder
- que ça soit pas trop sombre (style Tool comme j'ai déja vu plus bas, ... je vois mal écouter du Tool dans un paysage de palmier, de l'eau bleu marine, du sable jaune-beige clair, voir le concept avec la mère paralysée qui finit par mourir, le tout dans une ambiance on peut plus sombre, ...

J'adore le rock, toute époque et tout style surtout le rock progressif et le jazz rock, mais bon là faut adapter à l'ambiance, je dirais même si c'est pas un album que j'écoute tout les jours Kid Creole and the Coconuts : Tropical Gangster


Le 20/04/2011 par GUY LIGUILI

L'album de l'Ile déserte parfait est "Kind Of Blue" de Miles DAVIS mais je pense que je prendrai l'Album Blanc des BEATLES pour en avoir plus.
En fait, je prendrai mon disque dur d'1,5 To rempli jusqu'à la gueule de musique et de films.


Le 25/03/2011 par JICé

S'il n'y en a qu'un seul (dur choix ):
Song for the deaf de Queens of the stone age.


Le 23/03/2011 par LE POILU

Moi je m'en vais avec un des premiers albums de Johnny Cash, "hyms", tiens... grosse énergie positive


Le 12/03/2011 par TERRY

Un album à emmener ? Je dirais "Play Blessures" de Bashung !


Le 12/03/2011 par ERWIN

Bah, dix albums c'est dur, alors un seul ... ça va être chaud...

Avec le "Arntor" de WINDIR, je me ferai un rapide Seppukku...Donc non.
Avec le "Open the gates" de MANILLA ROAD... Je m'épuiserai à m'échapper, raté...
L'éponyme des STRAY CATS me rendrait frappadingue.
ça se joue entre le "Elvis golden records 1" et le Blanc des BEATLES.

Donc le Blanc, le plus équilibré.


Le 02/03/2011 par IEN

Pour emmener sur une île déserte il me faut un album qui soit à la fois bon, varié, et qui me rappelle de bons souvenirs.
Ce sera donc "Combat Rock" des Clash, certainement pas leur meilleur album et surtout pas le meilleur album de l'univers ( soyons fous ! ) mais il peut passer sur ma platine, mon ipod, mon autoradio sans que je m'en lasse depuis des années.


Le 27/02/2011 par A.T.N.

Behemoth veut partir avec Made in Japan... lui aussi je veux lui faire un bisou. Je sais pas ce que j'ai moi aujourd'hui.

A ceux qui veulent tricher avec un disque dur de 10 To, c'est interdit, je l'ai déjà stipulé dans cette chronique... http://fp.nightfall.fr/index.php?idchoix=59

;)


Le 27/02/2011 par ZECTON

Je suis très métal et "The crimson idol" de wasp ou le "Live and dangerous" de Thin lizzy ou en encore le "Live after death" de Maiden auraient très bien pu me contenter pendant mon séjour sous les cocotiers.

Mais pour moi ce sera "Babylon by bus" de Bob et ses Wailers, parce que l'énergie positive du disque avec ses entrainantes versions de "Punky reggae party" et de "Jammin'" m'empecheront de déprimer.


Le 27/02/2011 par A.T.N.

J'aimerais tellement avoir un album original à sortir dans ce débat et faire mon malin... mais je serai comme tout le monde, et je partirai avec le White Album des Beatles.

Monsieur N, ta réponse me donne envie de te faire un bisou. C'est grave?
Kid A, un putain de choix. Pas assez de jovialité inside pour un séjour seul sur un île, mais un album absolument parfait...


Le 24/02/2011 par MANIAC BLUES

Je deviendrais sans doute très vite dingue sur cette île déserte...
Bon puisqu'il faut choisir... comme je ne suis pas un maniaque du blues pour rien, je pars avec Folk Singer de Muddy Waters !


Le 23/02/2011 par ALBERT LOL

NON NON NON !! Jamais dire "UN" album (parce que patati et patata ... on l'a déja dit assez ...)

Ensuite (pour faire mon intéressant) moi je ne pars plus avec des CD depuis des lustres.

Ce qu'il faudrait c'est se barrer avec un baladeur numérique de haute qualité et d'une capacité de stockage de plusieurs To (ça existera bien un jour ...) contenant tous les albums en haute qualité que j'ai déjà écoutés et appréciés (comme ça, pas de jaloux ...). Avec des oreillettes ''intra'' haut de gamme à 350€ ...


Le 23/02/2011 par MACAREUX

Eternelle question....
J'avoue me la poser régulièrement quand je squatte comme un bon gros c-- devant ma CDthèque pendant une heure afin de choisir les 10 galettes qui vont aller passer quelques jours dans la voiture histoire de détendre (ou énerver) mes cages à miel...

Alors spontanément je dirai "The dark side of the moon" parce que c'est toujours un plaisir incomparable d'écouter et réécouter cet objet musical non identifié...
Mais voilà j'ai récemment ouvert mon bulbe mou et mes cages à miel à de "nouvelles" expériences que je ne connaissais pas ou pas assez. Et sont arrivés les Beatles, les Stones (période psychédélique), Led Zep', Deep Purple, Gojira, Genesis, .... Bref beaucoup de monde...
Nouvelles écoutes = nouveaux conccurents donc....
Alors qui ?
Genesis avec "Nursery crime" ?
Deep Purple avec "Machine head" ?
Led Zeppelin avec .... avec lequel d'ailleurs, mince ?
Iron Maiden avec "Seventh son of a seventh son" ?
AC DC avec "If you want blood" ?
Depeche mode avec "Violator" ?
Dire Straits avec .... lequel ?
Mark Knopfler/Emyylou Harris avec "All the roadrunning" ?
...
..
.

Au diable, mince !
C'est dans les vieux pots qu'on fait les bonnes confitures.
J'emporte "Dark side of the moon".
Je doute d'y trouver quelque chose de nouveau mais c'est pas grave.
Ecouter ce disque me fait le même effet que relire "Le petit prince"... Je connais par coeur mais je m'en fous, j'y prends toujours un pied monumental....
Quoi que, en partant je vois sur la table "Lifeforms" de Future Sound of London...

Non, allez, j'emporte Pink FLoyd.
Basta !

PS : Il y a une Poste pour vous envoyer une carte de Machin chose perdu ???


Le 23/02/2011 par TONTON CLEM

Ah là là, cette fabuleuse chronique sent bon les vacances. Qui n'a jamais souhaité quitter la civilisation pour partir à l'aventure, tel un ermite solitaire sur un atoll désert ? Un rêve de gamin, ça... Galurin, ray-ban, allumettes, boussole, un numéro de Playboy... Mais c'est vrai qu'il manque l'essentiel : quel disque à emporter dans sa valoche pour subsister dans un endroit pareil ?

'Faut dire que ça bouscule. Un "Lust For Life" d'IGGY POP pour échapper à la déprime et la solitude ? Un "Wish You Were Here" de PINK FLOYD pour s'évader littéralement dans son hamac ? Un "Physical Graffiti" de LED ZEPPELIN pour ne manquer d'aucune influence musicale ? Un "Appetite For Destruction" des GUNS N' ROSES pour se défoncer sur ses noix de cocos ? Un "Toys In The Attic" d'AEROSMITH pour assouvir ses fantasmes les plus fous (ben oui, les naïades sont très aguicheuses, c'est bien connu) ? :D
Perso, je me verrai bien chasser la murène au son d'un bon "Brothers In Arms" de DIRE STRAITS, ou bien me défouler comme un dingue autour d'un feu sur l'album le plus rock 'n' roll qui soit, à savoir "Sticky Fingers" des ROLLING STONES !

En fait, le choix est draconien, car entre ces deux derniers albums fétiches, j'arrive pas vraiment à me décider. J'opterai quand même pour DIRE STRAITS, car l'ambiance planante de ce disque conviendrait mieux à ce cadre de vie rêvé (et qui sait, peut-être futur ?). V'là pour moi, bon voyage ! ;)


Le 22/02/2011 par JEFF VEDDER

Ten de Pearl Jam, évidemment.

Quoi d'autre que Ten de toute façon? La vie entière pourrait se résumer grâce à Ten.

Ten, c'est l'Alpha et l'Oméga. Ten, c'est la base de tout.

Et Oceans suivra bien avec le contexte, de même que Alive! Va pour Ten alors!


Le 22/02/2011 par BEHEMOTH

Oula la question à la c** ..

Que répondre à cela ?Me faut-il un disque profondement organique (Made in japan) de Deep Purple, varié (Blood Sample de Waltari) ou au contraire introspectif et planant ( l'épo de Fever Ray)

Finalement je chosit la simplicité : mon disque favori ! 10000 DAYS de Tool !


Le 21/02/2011 par MASQUE

Exercice difficile : déjà pas de mitôl et surtout pas de black (vous vous voyez vous, écoutez du black sous les cocotiers ?). Pas de classique, ou de musique trop complexe non plus. Sur l'île déserte, il me faut de la simplicité, de la légèreté, de la poésie et de l'onirisme.
Dès lors, trois albums me viennent en tête : "The Velvet Underground & Nico", l'épo des Doors et "The Rise and Fall of Ziggy Stardust". Ce dernier étant mon album favori depuis un bout de temps, c'est tout naturellement sur lui que se porte mon choix.


Le 20/02/2011 par VALONQAR

Eh bien moi, je ne vais pas réfléchir longuement au contexte de l'île déserte et au fait qu'il faille choisir un album éclectique ou je ne sais quoi (auquel cas le choix de Seijitsu me parait très bien). Je vais bêtement choisir l'album qui, parmi les quelques disques qui ont une place à part dans mon coeur, parmi ceux que je suis capable de réécouter en boucle sans me lasser, se place encore un peu au dessus des autres.

Ce sera donc Pornography de The Cure


Le 20/02/2011 par SUNTORY TIME

L'Ile de la Tentation, c'est mieux :p

...

Bon, Pinhead, je te rejoins dehors ...


A ce choix épouvantable (et j'espère purement imaginaire), j'ai réussi à répondre. Ce sera The Rising de BRUCE SPRINGSTEEN. Parce que cet album donne un souffle nouveau à la musique du Boss et de son E Street Band, parce qu'il est long (15 morceaux pour 75 minutes de musique) et parce qu'il est varié. Entre chansons très électriques, rock, plus lancinantes, limite world music sur certains morceaux, ainsi que folk. Et puis, ce disque contient "Paradise", la plus belle chanson que je connaisse.
Et puis tant qu'à être sur une île déserte, qu'elle soit au moins paradisiaque !

Voilà, choix très difficile, tant beaucoup de disques me manqueraient horriblement, mais j'ai joué le jeu.


Le 20/02/2011 par JOVIAL

Je vais pas être très original, mais pour moi ça sera Physical Graffiti de Led Zeppelin. Histoire de concilier diversité et qualité.


Le 20/02/2011 par KOBAN

Question résolue depuis longtemps. Ce sera "Secrets of the Beehive" de David Sylvian.

Et puis ça tempérera un peu le climat.


Le 20/02/2011 par PINHEAD

Ca compte si on part à Koh-Lanta?

...

Comment-ça je sors? Ok, le premier album des DOORS fera l'affaire!


Le 20/02/2011 par SEIJITSU

Choix extrêmement difficile, car il faut prendre un disque avec une durée de vie conséquente. Un double album ? Pas forcément, mais un disque difficile à cerner et pourquoi pas éclectique.

Je me vois mal choisir un de mes disques de chevet tous de genres différents. Néanmoins, l'album qui me vient tout de suite à l'esprit est le Disco Volante de MR BUNGLE qui me semble parfait pour ce genre de situation. L'album est long et couvre tellement de genres qu'il en devient un véritable labyrinthe dont l'exploration en totalité semble impossible.
Si je suis coincé sur une île déserte, cet album semble être le meilleur choix... Quoique Ænima de Tool pourrait être aussi un sérieux prétendant.


Le 20/02/2011 par MASTCARD

Pour moi, le choix est simple :

DEEP PURPLE : Machine Head

Parce que Blackmore, parce que Paice, et parce que "Lazy" (entre autres ).


Le 20/02/2011 par MONSIEUR N

Alors pour moi ce sera Kid A de RADIOHEAD !

Naïades, parez-vous, j'arrive.


Le 20/02/2011 par TARTE

Choisir l’album unique est un exercice périlleux. Mais l’ambiance bon enfant amoindrit les risques. Je ne pars pas non plus, mais j’ai le goût de l’aventure. Alors jouons le jeu !

L’album que je placerais dans ma valise serait, et sans aucun rapport avec ma destination, « El Dorado » de John Adams.
Œuvre en deux mouvements qui signe à mon sens ce qu’Adams a pu livrer de plus manichéen, de plus fou, de plus audacieux et de plus grandiose. Sa diversité a définitivement fixé mon choix.

Bon voyage !



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod