Recherche avancée       Liste groupes



    


[-] 2018
Référendum 2017
Par GEGERS
Le 14 Janvier 2018

Référendum 2017
Par GEGERS le 14 Janvier 2018 Consulté 1797 fois

Puisque chez Forces Parallèles nous avons une volonté de transparence, alors disons-le tout de go : fin 2017, le site a failli disparaître. Malgré l'intégration de nouvelles recrues qui ont apporté du sang neuf et des textes de grande qualité (salut Baker, Derwijes, Twister et Ryuk !), de nombreuses "vieilles" plumes n'ont pas supporté la disparition d'un grand nombre de célébrités de la musique, de Johnny à Jeanne Moreau, en passant par Chester Bennington, Malcolm Young et Gérard Palaprat... Plus le goût, plus l'envie ("Qu'on me donne l'envie !"). Marco Stivell est parti se faire moine sur la petite île d'Iona, au large de l'Irlande, Erwin, qui qualifie 2017 de "pire année de l'histoire de la musique populaire", rien de moins, s'est fait embaucher comme roadie par les Islandais de Skalmöld, Saskatchewan n'a mis aucun groupe russe dans son top albums, Bayou sillonne l'Amérique, quelque part sur la route 66, bien décidé à demander à Neil Young d'arrêter de sortir de mauvais albums... On vous le dit, on a frôlé la débandade !

Et puis, comme toujours, la musique nous a rattrapés. Doucement, note par note, elle nous a redonné confiance. "Attends", nous a-t-elle dit, "2017, c'est aussi l'année où Gegers a découvert Crookhaven, ce jeune duo franco-américain prometteur, celle où BaazBaaz a écrit une chronique, celle où Le Kingbee s'est intéressé à deux nouveautés, celle où Waltersmoke a pu parler d'Eloy sans qu'on le traite de passéiste, celle où Arp2600 a trouvé chez Sparks un antidote à la morosité, celle où Long John Silver nous a montré que Deep Purple est encore fringant, et celle où Forces Parallèles a fait exploser son compteur de lectures quotidiennes."

Alors, doucement, précautionneusement, nous nous y sommes remis. Nous avons repris la plume, ressorti les encriers, nettoyé les parchemins, dans l'espoir de pondre de belles chroniques pour tous ces magnifiques albums dont la sortie est attendue (ou pas) en 2018. En n'oubliant pas que 2017 n'a pas été une année si pourrie que ça. La preuve, nous étions vivants.

Bonne lecture, et merci à tous, fidèles lecteurs ou nouveaux convertis, d'avoir pris le temps de cliquer sur nos pages durant cette année écoulée.

__________

Baazbaaz

Top 5 albums

1. SIA - Everyday is Christmas
Écœurant, féérique et éphémère. Le disque de Noël parfait… Du sucre, de laguimauve et des refrains terrifiants. Presque flippant, en un sens. Et cette voix…

2. ALT-J - Relaxer
L’alternatif dans ce qu’il a de plus prétentieux, hautain et maniéré. Une musique glaciale d’une précision chirurgicale. Ne peut évidemment s’apprécier qu’à l’aune d’un certain mode de vie, urbain, branché et aisé. Provinciaux et France périphérique s’abstenir. Magnifique.

3. BRENT CASH - The New High
Troisième album tardif pour le Brian Wilson discret des 2010's. Moins invertébré que par le passé, plus pop mais toujours symphonique. Une sorte de rêve éveillé pour les fans des 60s.

4. THE XX - I See You
Sinueux et élégant, mélodramatique, faussement langoureux. Demande une certaine patience. Mais il y a une vraie beauté dans cet album exigeant mais jamais ennuyeux.

5. KID FRANCESCOLI - Play Me Again
Un groove subtil pour des déclarations d’amour electro-pop susurrées à deux voix. Et surtout l’une des plus délicieuses usine à tubes de 2017.

6. MANCEAU - I Wanna
Mélodies Sunshine pop et influence 60s pour une petite ballade en bord de mer, là où la musique est si légère qu’on ne laisse pas de traces de pas dans le sable… Et l’on se souvient qu’à la fin, ce sont toujours les Beach Boys qui gagnent.

Chansons de l’année ?
Fastoche / Refastoche

Surprise musicale de l'année
Le dernier Sparks, dont je n'attendais rien - étant plutôt réticent face à l'esthétique du groupe, au ton décalé des paroles et à la quasi-totalité de sa discographie. Mais en fait c'est très bon. Je manque juste un peu de recul pour savoir si c'est l'un des disques de l'année.

La déception musicale de l'année
Sans aucune hésitation, « No One Ever Really Dies » de N.E.R.D. Alors que ce groupe restait sur deux albums splendides, variés, mêlant groove et mélodies planantes, la cuvée 2017 est odieusement poussive. Un chant insupportable, des chansons monotones pleines d’aspérités et une pesanteur R&B en toc. Pharrell Williams échoue en fanfare là où Gorillaz rafle la mise avec le terrible et étincelant « Humanz ».

Espoir
Peu d’espoir. En tant que prophète, je sais déjà que le Arctic Monkeys sera nul, le Jack White aussi. Tout comme le My Bloody Valentine et le Vampire Weekend. Reste Jenny Lewis. Croisons les doigts qu’elle laisse tomber la production pompière et assume le revival West Coast 70s qui lui pend au nez.

__________

Baker

Top 5 albums

1. PAIN OF SALVATION - In the passing light of day
Parce que je n'ai jamais été un fan thuriféraire du groupe, mais très admiratif d'un grand nombre de leurs titres. Cet album a juste le petit truc en plus qui le rend terriblement humain et émouvant. Il aura fallu que le chanteur passe à deux doigts de la mort pour obtenir ce résultat. Une mise à nu, y compris physique (cf le gatefold du magnifique double 33 tours), dont on sort rarement indemne.

2. STEVEN WILSON - To The Bone
Parce qu'une fois le storytelling officiel digéré et oublié, les influences 80s citées étant finalement assez légères, j'ai découvert le meilleur album de Wilson depuis le génial Lightbulb Sun. Et pourtant, dieu sait que je n'ai pas été toujours friand des albums précédents. Mais là, entre la générosité de la production, l'efficacité des refrains, le plaisir évident de jouer sur les titres les plus longs, et le retour à "je fais tout tout seul" qui était la marque de fabrique du vieux PTree, j'ai succombé. L'édition blu-ray coûte deux fois moins cher qu'un star wars pour un son mille fois plus spectaculaire.

3. MIKE OLDFIELD - Return to Ommadawn
Parce que, je vais être franc, je n'y croyais pas. Et j'ai mis beaucoup de temps à apprécier cet album. Mais après tout, j'ai aussi mis des mois, des années à adorer Hergest Ridge et Ommadawn. Le résultat est là : non seulement c'est beau et très honnête, mais en plus, il arrive à me faire chialer, ce con.

4. CARPENTER BRUT - Carpenterbrutlive
Parce qu'il faut revenir 11 ans en arrière, à Score de Dream Theater, pour que la Bakouze des forêts mette un live en top. Parce que le son est immense, parce que le public est complètement cinglé, parce que les versions gagnent en puissance, parce que le final est dantesque. Et parce que le succès mondial de ce groupe est aussi étonnant que mérité.

5. LES DISCRETS - Prédateurs
Parce qu'avec peu, ce groupe/projet réussit à redonner l'envie d'écouter et apprécier la musique. La simplicité du propos plaira aux amateurs de folk et de pop, la force émotionnelle aux fans de variété et de prog.

Top 5 chansons

1. CARPENTER BRUT - Maniac

2. JOHN CARPENTER - In the mouth of madness (réenregistrement)

3. DEEP PURPLE - The surprising

4. STEVEN WILSON - To the bone

5. ULTRA VOMIT - Kammthaar

Mention spéciale pour ne pas dire indispensable à la meilleure chanson de tout le monde de l'univers de ta soeur (feat. Jean d'Ormesson & Elon Musk)

Surprise musicale de l'année
Ben c'est assez mitigé. Je dirais Oldfield. Déjà parce que des artistes qui "reviennent aux sources" mais pour de vrai et avec le coeur, c'est rare. Numéro 1 des ventes en Espagne deux fois de suite, c'est inespéré. Il y a aussi Steven Wilson, non seulement pour la qualité et le style de son album, mais aussi pour le boulot colossal qu'il a abattu niveau promo. Troisième du tiercé, Sepultura parce que leur album est incroyable dans tous les sens du terme.

La déception musicale de l'année
A un niveau personnel ce serait Blackfield, terriblement anémique. A un niveau plus large, càd sans attache émotionnelle, j'ai découvert Gorillaz, depuis le temps qu'on m'en parle, et j'ai passé 70 minutes d'album à marmonner dans ma barbe comme quoi c'était pas bon, oh non, ouh là là, mais qu'est-ce que... bref, un commentaire du Tour de France.

Espoir
Une nuit dans un sauna avec Shione Cooper et Chloe Vevrier.

Ou la réédition en DVD des concerts de Jean-Michel Jarre.

Mais comme c'est le même voeu que je fais depuis 15 ans, je vais aller monter le thermostat et chercher mon peignoir...

__________

Erwin

Top 5 albums

1. HELLWELL - Beyond the boundaries of sin
Le projet annexe du leader de Manilla Road, avec le retour du batteur historique Randy Foxe, ce qui rajoute une note exceptionnelle aux compos ici proposées. Original et conceptuellement bandant. Le seul 5 de l'année...

2. Alison MOYET - Other
Sans doute la surprise de l'année, un vrai plaisir de retrouver la diva de la new wave ex YAZOO à un si bon niveau. Qui plus est l'opus sonne résolument New Wave, ce qui n'est pas une mince affaire en 2017.

3. SEPULTURA - Machine messiah
Une évidente qualité se détache de la livraison des brésiliens, qui ont définitivement pris le dessus sur les américains de SLAYER en cette occasion. Toujours la même puissance doublée d'un esprit "différent" aux commandes, un sacré boulot de Mister Kisser à la composition.

4. MANILLA ROAD - To kill a king
Pour un artiste qui a désormais plus de 40 années de loyaux et bons services au compteur, Mark Shelton place pour moi 2 albums dans ce florilège 2017, ça situe aussi le niveau du reste...

5. Matt BASTARD - Loov
Mat parvient à conserver la qualité de SKIP THE USE sur son premier album solo.... J'ai en revanche un doute certain sur sa capacité à assumer seul ce qu'auparavant un groupe entier faisait. Il n'empêche, un album frenchy sera dans ce top.

Chanson de l’année
KREATOR Satan is real
Bin ouais, du thrash, je sais bien, mais pas grand chose à se mettre sous la dent en dehors des sorties metal cette année ... KREATOR a au moins le mérite de se renouveler qualitativement.

La déception musicale de l'année
Le SUMMONING... si on peut même plus compter sur les groupes de niche pour avoir de la qualité, on est mal barré c'est moi qui vous le dit !

Espoir
J'attends la prochaine livraison des Islandais de SKALMOLD pour crier au miracle du viking metal. ou alors c'est que je deviens défintivement un vieux con incapable de reconnaître la qualité. On va y croire.

Au bilan, la pire année de l'histoire de la musique populaire...

__________

Gegers

Top 5 albums

1. CROOKHAVEN - Crookhaven
CROOKHAVEN vient de proposer un album-monde. Un opus générateur d'images, d'ambiances, qui naissent et meurent mille fois durant son écoute. Un album captivant, à la fois virtuose et simple, résultat d'une rencontre fortuite mais très heureuse. Le début d'une aventure musicale qui, espérons-le (car il le faut !) connaîtra une suite.

2. ECLIPSE - Monumentum
C'est vrai, la formule est éprouvée. Mais les sensations, elles, sont bien réelles. Si vous êtes à la recherche d'un groupe capable de personnifier le Hard Rock des années 2010, alors il est évident qu'ECLIPSE est celui-là. Sans mettre à l'amende les vieux briscards encore capables de belles choses, le groupe suédois actualise le style et se transcende sur ce "Monumentum" qui est bien, en effet, son magnum opus.

3. MATMATAH - Plates coutures
MATMATAH nous offre une véritable nourriture pour l'esprit. Les plus nostalgiques pourront se contenter de chercher les références aux réalisations passées du groupe, les autres verront un manifeste, un opus à la durée parfaite qui permet à l'amateur de rock de se repaître de ces mélodies à la fois marquantes et graciles, efficaces et subtiles, sublimées par des textes de grande qualité. Plus que jamais, MATMATAH nous fait du bien et confirme que son retour n'est pas vain ! Welcome home.

4. COAST - Windmills In The Sky
Les COAST ne le savent sans doute pas, mais le groupe est très certainement ce que le folk-rock des îles britanniques propose actuellement de plus inspiré et convaincant. Porté par de belles et grandes mélodies, servi par une interprétation sans faille, Windmills in the Sky est à n'en pas douter l'album le plus abouti du groupe. Si vous aimez le genre, vous serez bien vite conquis par cet opus sans fausse note.

5. PADDY AND THE RATS - Riot City Outlaws
Le meilleur album des PADDY ? Peut-être. Car si les premiers albums du groupe bénéficiaient de la fraîcheur et de la nouveauté proposée par la formation, ce Riot City Outlaws voit le savoir-faire des Hongrois donner naissance à un album sans temps mort ni temps faible, qui redonne vigueur à un punk-rock celtique qui semblait avoir tout dit.

Top 5 chansons

1. MATMATAH - Nous y sommes

2. LADY SIR - Je rêve d'ailleurs

3. DARAN - Tout, tout seul

4. CROOKHAVEN - Among The Overgrown

5. PADDY AND THE RATS - Where Red Paints The Ocean

Surprise musicale de l'année
CROOKHAVEN. Ce jeune duo est la preuve vivante que tout n'a pas été fait ou dit, qu'une bonne dose de talent et de confiance en soi peuvent signer le début d'une carrière prometteuse. Ce que le folk a pu nous proposer de meilleur l'année passée.

La déception musicale de l'année
Quelques déceptions modérées de la part d'artistes dont le niveau d'exigence semble avoir baissé (Gotthard, Scorpions...)

Espoir
Revoir une nouvelle fois les vieux briscards avant qu'ils ne tirent le rideau : Scorpions, Francis Cabrel.
Être piqué au vif, comme je l'ai été à plusieurs reprises en 2017, par des talents bruts découverts au hasard des concerts et des découvertes.

__________

Le Kingbee

Top 5 albums

DON BRYANT - Don't Give Up On Love
Grand retour du chanteur. Entre Gospel et Memphis Soul.

JOAKIM TINDERHOLT - Hold On
Du Blues Vintage en provenance de Scandinavie.

THE COMO MAMAS - Move Upstairs
Gospel a capella aussi bon en studio qu'en Live.

SONNY LANDRETH - Recorded Live In Lafayette
Un double album qui diffuse tous les parfums de la Louisiane.

GERARD DELAFOSE & The ZYDECO GATORS - Can't Make U Love Me !
Du Zydeco traditionnel bourré de two-steps festifs, par un accordéoniste de la 3ème génération.

Top 5 rééditions

LAZY LESTER - Complete Excello Singles 1956-1962
Les débuts de cet harmoniciste chanteur guitariste. Un Must du Swamp Blues.

OTIS REDDING - Live At The Whisky a Go Go
Tout le charisme de cette voix hors norme accompagnée par un orchestre maître du Groove.

GEATER DAVIS - Sweet Woman's Love
Une pépite de Deep Soul par un chanteur méconnu. Avec ce disque, le "cul-terreux" avait frappé fort.

CLARENCE GATEMOUTH BROWN - The Complete Aladdin/Peacock Singles 1947 - 1961
Belle anthologie de cet artificier du Blues. Entre Texas Blues et R&B South West. Rien à envier à T. Bone Walker.

THE GOSPELAIRES of DAYTON, OHIO - Moving Up - The Early Years 1956 - 1965
Grand sextet de l'âge d'or du Gospel.

Surprise musicale de l'année
COREY DENNISON - Night After Night
Le nouveau trublion du Blues.

RICHARD VAN BERGEN & ROOTBAG - Walk On In
Groupe hollandais n'ayant rien à envier aux formations américaines. Répertoire carré et personnel.

__________

Marco Stivell

Top 5 albums

Mike OLDFIELD - Return to Ommadawn
Retour réussi, album majeur pour l'un des plus grands génies musicaux de la deuxième moitié du XXème siècle, et au-delà du coup.

SKILDA - The Return of the Skyewalker
Un incontournable de la techno celtique, avec Konan le guerrier celte et l'éblouissante chanteuse Kohann !

THE NARCOTIC DAFFODILS - Summer Love
Les Belges reviennent à leurs premières amours psychédéliques, et deux âmes féminines sont venues compléter leur effectif.

THE CORRS - Jupiter Calling
Enregistré live, sobre et mélodique, le dernier album des Irlandais nous surprend plus qu'agréablement.

THE CELTIC SOCIAL CLUB - A New Kind of Freedom
Toujours riche et varié, ce second album est plus personnel que celui de 2014 et plus abouti !

Justin HURWITZ - La La Land
Le film le plus mignon de l'année, malgré une fin désarmante pour les amateurs de belles conclusions dans mon genre. Et une bande sonore à la hauteur !

__________

Saskatchewan

Top 5 albums

1. GAS - Narkopop
Dix-sept ans après Pop, Wolfgang VOIGT réussit un nouveau coup de maître sous son pseudo fétiche. Vos balades en forêt du dimanche après-midi ne seront plus jamais les mêmes !

2. HECQ - Chansons de Geste
Ambient fragile, samples fantomatiques, HECQ ajoute une nouvelle gemme à une discographie déjà bien pourvue.

3. SPARKS - Hippopotamus
La pop britannique dans toute sa splendeur : des mélodies, de l'humour, de la classe.

4. CLAUDIO PRC - Volumi Dinamici
Techno dessinée à l'équerre et au petit rapporteur, rien ne dépasse. Un plaisir mathématique.

5. The MADCAPS - Slow Down
Album détente de l'été 2017, du rock 60s frais et sans prétention.

Top 5 chansons

1. GAS - Narkopop 10

2. The MADCAPS - Devil Money

3. SPARKS - Edith Piaf (Said It Better Than Me)

4. SHOBALEADER ONE - Iambic 5 Poetry

5. YANN-FAÑCH KEMENER TRIO - Deit ganin plah yeuvank

Surprise musicale de l'année
Pour qui ne suit pas les rééditions du label Kompakt, le retour de Wolfgang VOIGT sous le pseudo GAS est une énorme surprise. Le risque était grand d'ajouter un chapitre de trop à un cycle de quatre albums légendaires sorti il y a vingt ans. Il faut croire qu'extirper un vieux pseudo d'un placard après deux décennies de sommeil, ce n'est pas vraiment une reformation. Narkopop échappe donc au destin malheureux de tous ces albums bâclés par des artistes dépassés après une éternité de silence. Wolfgang VOIGT a continué de peaufiner son art sur ses différents projets, et a condensé ses trouvailles sur un disque d'ambient techno à la fois accessible et profond.

La déception musicale de l'année
Le dernier album plus métal d'IGORRR ne m'a pas vraiment convaincu, alors que Nostril et Hallelujah comptent parmi mes albums de breakcore préférés. Le projet de Gautier SERRE manque désormais de ce grain de folie qui permettait aux boîtes à rythme, au chant lyrique et à l'accordéon de vivre en bonne entente.

Espoir
Denez PRIGENT a avoué face caméra qu'il préparait un nouvel album pour 2018. Je l'ai pris au mot, et j'attends la sortie du petit nouveau avec presque autant d'impatience que la Coupe du Monde en Russie.

__________

Seijitsu


Top 5 albums

1. WOLF ALICE - Visions of a Life
Il ne reste plus grand chose du rock alternatif aujourd'hui si ce n'est quelques sous genres vivaces mais pas toujours enthousiasmants. Néanmoins, Wolf Alice demeure le porte flambeau d'un genre sur le déclin. Un très beau porte flambeau tant son dernier album s'avère excellent et varié. Il se vend même très bien dans son pays d'origine, qui l'aurait cru ?

2. ULVER - The Assassination of Julius Caesar
Ulver offre l'album que j'attendais de la part de Depeche Mode depuis longtemps. De la grande pop électronique sombre et habitée ! Ulver reste un caméléon à l'incroyable capacité d'adaptation.

3. THE AFGHAN WHIGS - In Spades
Les Afghan Whigs continuent leur petit bonhomme de chemin en confirmant que leur reformation n'était pas un coup dans l'eau. La passion qui brûle dans la gorge de Greg Dulli ne s'est pas éteinte et sa volonté de faire prendre une tournure plus orchestrale à son rock est très intéressante.

4. SLOWDIVE - Slowdive
Un album aussi redouté qu'attendu ! Slowdive parvient à apporter une nouvelle pierre à l’édifice après une trilogie d'albums essentielle. Pourtant, il n'y a pas de nouveautés sous le soleil. Si ce n'est que le talent du groupe ne s'est pas du tout évaporé après toutes ces années.

5. RIDE - Weather Diaries
Là aussi, il s'agit d'un retour sur lequel je n'aurais pas misé un kopeck. Ride revient avec un disque, certes, imparfait. Mais il n'a jamais été autant en possession de ses moyens depuis ses débuts et sa variété fait plaisir à entendre.

Top 5 chansons

1. WOLF ALICE - Yuk Foo

2. ULVER - So Falls the World

3. THE AFGHAN WHIGS - Demon In Profile

4. SLOWDIVE - Star Roving

5. RIDE - All I Want

Surprise musicale de l'année
Il y en a eu plusieurs (Slowdive et Afghan Whigs), mais le dernier Ride est clairement le disque qui m'a le plus étonné tant je ne m'attendais à rien de leur part. J'ajouterais également le groupe a particulièrement assuré sur scène lorsque je les ai vu au festival Pointu de Six Fours les Plages.

La déception musicale de l'année
Je n'avais pas d'attentes donc peut-on vraiment parler de déception ? Cela dit, le dernier Nokturnal Mortum s'est avéré faiblard. Ce qui est plutôt triste de la part des compositeurs du génial Voices of Steel.

Espoir
L'attente d'un nouvel album de Ladytron commence à faire longue. Je croise les doigts pour que le groupe se décide à revenir en 2018 !



Le 14/02/2018 par ERIC

Déconnez pas je viens de vous découvrir !


Le 14/02/2018 par GNAP

*A priori l'île d'Iona c'est plutôt au large de l'Ecosse, en face de l'île de Mull.


Le 21/01/2018 par LAHBARI

Keep going FP! le shutdown n'est pas pour vous!
trop de plaisir à vous lire et à faire de nouvelles découvertes!



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod