Recherche avancée       Liste groupes



    


[-] 2008
La folie des reformations
Par VIVI
Le 19 Octobre 2008

Une rentrée musico-littéraire
Par BARZ
Le 1 Septembre 2008

Les chroniqueurs aussi écoutent de la merde
Par MR. AMEFORGEE
Le 7 Juillet 2008

L'égout et les couleuvres
Par MR. AMEFORGEE
Le 27 Avril 2008

Fichu mois de février
Par BARZ
Le 23 Mars 2008

Parlons un peu de la France
Par BARZ
Le 19 Février 2008

Il n'est jamais trop tard...
Par MR. AMEFORGEE
Le 19 Janvier 2008

Parlons un peu de la France
Par BARZ le 19 Février 2008 Consulté 2633 fois

Editorial seconde édition ! Une fois n’est pas coutume parlons un peu de la France. Où il sera question de tic-tac aortique, d’oppositions politiques, de chanteur mort et de révolution capillaire. Suivez le guide :

***

Ces derniers mois, la scène française a été quelque peu chamboulée et dépoussiérée (et c'est tant mieux !) par un projet on ne peut plus intéressant ! Je parle bien entendu de La Mécanique du cœur, un conte pensé par le très productif Mathias Malzieu.

Joli conte mettant en scène les aventures d'un petit garçon (Jack) dont le cœur gelé a été remplacé par une horloge. Problème : les émotions fortes, et notamment la passion amoureuse, sont un facteur de dérèglement de ladite machine.... Ce qui ne devant pas arriver survenant toujours, Jack tombe amoureusement dingue de Miss Acacia et traverse l'Europe (s’en suivant moult péripéties) pour sa belle.
Le roman n'est certes pas un chef d'œuvre, mais il a le mérite d'être très agréable à lire et de donner à rêver. Un bon stimulant à l’imagination.

Quoi qu’il soit, ce qu'il y a de passionnant avec ce livre, c'est surtout ce qui s'est construit autour. Mathias a eu l'idée de faire avec son groupe la bande originale du livre, comme s'il s'agissait d'un film. Ainsi, le dernier album de Dionysos, La Mécanique du cœur, ressemble à une bande son de comédie musicale de papier, les personnages du livre étant interprétés par des personnes aussi différentes qu'Alain Bashung, Jean Rochefort, Eric Cantona ou encore Grand Corps Malade, sans oublier bien sûr Olivia Ruiz, interprétant l'héroïne Miss Acacia.

Mais puisque jamais deux sans trois, La Mécanique du cœur va également devenir un film d'animation. Luc Besson s'est vu offrir le livre de Mathias lors d'une émission télé et nous apprenons quelques mois plus tard que sa boîte de production a acheté les droits d'adaptation. Le film sera réalisé par Mathias Malzieu, Joann Sfar et Stéphane Berla (auteur des derniers clips de Dionysos).

C'est par ce genre d'initiatives ambitieuses et entraînantes que l'on se plait encore à aimer une certaine scène française qui, par moment, a tendance à se reposer sur ses lauriers. Dionysos prouve que la plus passionnante des aventures artistiques est d'aller toujours de l'avant pour oser des choses jusque-là inexistantes, quitte à déplaire à certaines personnes renfrognées du siphon, quelque peu adeptes du "C'était mieux avant".

***

Toujours au sein de la scène française (désolé pour ceux que ça fait vomir), on voit apparaître les premiers albums post-Sarko : Banco des Têtes Raides et L'Espoir de Cali, le premier - dans la veine du post-21 avril 2002 "Qu'est-ce qu'on s'fait chier" - dénonçant notamment la politique d'expulsions à tout rompre avec sa chanson "Expulsez-moi" et le second revenant sur l'effervescence et l'espoir créé lors de la manifestation au Stade Charléty pour Royal, et une chanson portant bien son nom : "Résistance". Les Têtes Raides étant plus efficaces tout de même que Cali que l'on préfère, à la limite, entendre se plaindre de ses amours foireuses. Pendant ce temps, Christophe Miossec est candidat de la liste socialiste d'un village du Finistère : Loc-Maria-Plouzané, pour la sauvegarde des crêpes au beurre demi-sel.

Quels seront les prochains chanteurs français à s'engager de la sorte, en attendant le retour de ceux qui manquent terriblement en ces temps difficiles (Noir Désir) ?

***

Tandis que la France pleure Henri Salvador Dali, l'inventeur des chansons molles, les adeptes de la Textonix™ (la danse en plastique nervuré), crête au vent, par génération spontanée, s'infiltrent dans toutes les strates de la société, des rames de métro aux soirées de madame l'Ambassadrice : le futur de la musique est en route, une aubaine pour la société secrète des coiffeurs. On a de quoi être optimiste pour la suite, n’est-ce pas ?

Barz,
avec la participation de Mr. Ameforgée.




             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod