Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


1960 1 Hello Johnny
1961 Nous Les Gars, Nous Les Filles
Tête à Tête Avec Johnny Hallyd...
Viens Danser Le Twist
Salut Les Copains !
1962 Retiens La Nuit
Sings America's Rockin' Hits
Madison Twist
1963 L'Idole Des Jeunes
Les Bras En Croix
Da Dou Ron Ron
1964 Les Guitares Jouent
1 Johnny, Reviens ! Les Rocks...
Le Pénitencier
1965 Hallelujah
Johnny Chante Hallyday
1966 La Génération Perdue
1967 Johnny 67
1968 Jeune Homme
Rêve Et Amour
1969 1 Rivière... Ouvre Ton Lit
1970 Vie
1971 1 Flagrant Délit
1972 Country, Folk, Rock
1973 Insolitudes
1974 Je T'Aime, Je T'Aime, Je T'Aim...
Rock'N'Slow
1975 Rock à Memphis
La Terre Promise
1976 Derrière L'Amour
Hamlet
1977 C'Est La Vie
1978 Solitudes à Deux
1979 Hollywood
1980 À Partir De Maintenant
1981 En Pièces Détachées
Pas Facile
1982 Quelque Part Un Aigle
La Peur
1983 Entre Violence Et Violon
1984 Drôle De Métier
Spécial Enfants Du Rock
En V.O..
1985 Rock'N'Roll Attitude
1986 Gang
1989 Cadillac
1991 Ça Ne Change Pas Un Homme
1994 Rough Town
1995 Lorada
1996 Destination Vegas
1998 Ce Que Je Sais
1999 1 Sang Pour Sang
2002 1 A La Vie A La Mort
2005 1 Ma Vérité
2007 1 Le Coeur D'Un Homme
2008 1 Ça Ne Finira Jamais
2011 2 Jamais Seul
2012 2 L'Attente
2014 2 Rester Vivant
2015 2 De L'Amour
1963 D'Où Viens-Tu Johnny ?
1965 Johnny Lui Dit Adieu
1976 In Italiano
1981 Black Es Noir
1961 Johnny Et Ses Fans Au Festival...
1962 Johnny à L'Olympia (Olympia 19...
1964 Olympia 1964
1967 Olympia 67
Johnny Au Palais Des Sports
1969 Que Je T'Aime (Palais Des Spor...
1971 Palais Des Sports 71
1976 Johnny Hallyday Story - Palais...
1979 Pavillon De Paris : Porte De P...
1981 Live
1983 Palais Des Sports 82
1984 Au Zénith
1988 Live à Bercy
1990 Dans La Chaleur De Bercy
2017 On A Tous Quelque Chose En Nou...
 

- Style : Dick Rivers
- Membre : Jean-jacques Goldman , Foreigner
 

 Johnny Hallyday - Le Site Officiel (687)

Johnny HALLYDAY - Rock à Memphis (1975)
Par MARCO STIVELL le 7 Juillet 2017          Consultée 676 fois

Jusque là, les années 70 de Johnny ont bien fonctionné dans l'ensemble, la plupart de ses disques atteint le numéro 1 des ventes, parfois seulement le numéro 2, et pour Rock'n'Slow (1974), ça reste mieux justifié que pour Vie (1970) ou Country Folk Rock (1972).

En 1975, Rock à Memphis poursuit l'idée de retour aux sources rock'n'roll. On remarque la différence de qualité entre ce disque qui porte bien son nom, réalisé aux studios E.A.R. et Ardent de la capitale de l'état du Tennessee, U.S.A., et le précédent qui a été enregistré à Boulogne-Billancourt et supervisé par Jean Renard. Il n'y a pas de secret.

C'est le début d'un tournant pour la carrière de Johnny car celui-ci collabore pour la dernière fois avec son père adoptif, Lee Ketcham Hallyday, à qui il doit tant personnellement et professionnellement. Après avoir chanté "À Propos de Mon Père" sur Rock'n'Slow, son père biologique avec qui il n'a jamais eu de lien affectif, il dit "Ma seule consolation est d'avoir eu Lee". Ce dernier sera présent de manière secondaire pour l'album suivant, puis plus du tout.

De France et à part Lee, Johnny n'amène que Rolling Azoulay, son guitariste attitré, ainsi que les textes (ré)écrits par Michel Mallory et Long Chris, ses copains qui, d'après des rumeurs, ne s'entendent pas vraiment. Long Chris a l'avantage de l'ancienneté, mais HALLYDAY a eu des succès récents avec Mallory et l'habitude s'est installée. Impossible de départager, sauf pour la quantité d'adaptations fournies : quatre de Long Chris pour huit de Mallory.

Seul "Tutti Frutti" reste tel quel, en Anglais. On repense douloureusement à Sings America's Rockin' Hits, l'album de 1962, lui aussi enregistré à la Rome du rock, et à chaque fois que Johnny a dû montrer son incapacité à fournir un accent véritable qui ne sonne pas comme du bois en tout cas. Ici cependant, on pardonne parce que la voix s'accouple avec le son, la fraîcheur, le solo de sax... La hargne de Johnny fait que ça passe comme une lettre à la Poste et même, on peut le dire, aussi bien que l'original. Osons !

Erwin va se foutre de ma gueule mais tant pis. Les adaptations en Français sont suffisamment bonnes et portées par la voix ainsi que l'expérience du patron (ce qui lui manquait treize ans plus tôt), pour donner autant de plaisir que les originales, sans leur enlever leur rang de classiques. Il est amusant que Johnny et Eddy MITCHELL aient adopté cette démarche au même moment.

Rock à Memphis, curieusement, ne laisse pas trop de place à Elvis, en dehors de ce "Comme un Fou"/"Stuck on You" revigorant. "Sur le trottoir d'en face je la vois passer, elle mange une glace et elle n'est pas pressée, han han han, elle me sourit... Elle a des hanches à faire rêver et son T-shirt ne peut rien cacher, tout ce que j'ai, si elle veut, je lui donne, oui mais contre son numéro de téléphone !". C'est fun, frais, et puis il y a les Jordanaires aux choeurs, que demander de mieux ?

On entend les chœurs préférés d'Elvis dès le premier morceau, "Ma Chérie, C'est Moi", autre réussite du Johnny qui rend hommage. Peu d'Elvis donc mais beaucoup de LITTLE RICHARD, de Jerry Lee LEWIS et d'Eddie COCHRAN. Si "Comme un Fou" est de Mallory, Long Chris se réserve "La Fille de l'été Dernier" ("Summertime Blues"), autre bel exemple de spontanéité : "Je n'ai pas travaillé, j'ai dit que j'étais malade, parfois je me demande ce que je peux faire pour retrouver la fille de l'été dernier".

"Ma Mississippi Queen", "Jeanie Jeanie et Ta Soeur" ainsi que "Un Garçon Sur la Route" avec le petit solo bien placé de Rolling sont toutes très bonnes. Un bel album de rock'n'roll servi par l'ingénieur du son Chris Kimsey (ROLLING STONES) une nouvelle fois, les musiciens dirigés par le pianiste Tim Hinkley, et un Johnny en pleine forme qui d'ailleurs n'est pas loin de penser à s'installer aux States définitivement. Master Jerry Lee LEWIS lui-même vient jouer du piano sur "Qu'est-ce Que Tu Fais à l'école", son "High School Confidential". Que demander de mieux ?

A lire aussi en ROCK'N ROLL par MARCO STIVELL :


Johnny HALLYDAY
Les Guitares Jouent (1964)
"excuse-moi partenaiiiiiire..."




Johnny HALLYDAY
Johnny Et Ses Fans Au Festival De Rock'n'roll (1961)
Faux live


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Johnny Hallyday (chant)
- Jean-pierre Azoulay, Barry 'bird' Bruton (guitares)
- Ron Easley, Errol Thomas, Tom Mcclure (basse)
- Gene Chrisman (batterie)
- Jim Dickinson, Marvel Thomas, Tim Hinkle (piano)
- Jerry Lee Lewis (invité spécial, piano)
- Lewis Collins, Andrew Love, James Mitche (saxophones)
- Wayne Jackson (trompette)
- Jack Hale (trombone)
- Ed Kollis (harmonica)
- The Jordanaires (choeurs)


1. Ma Chérie C'est Moi
2. 37e étage
3. La Fille De L’été Dernier
4. Dégage
5. Jeanie, Jeanie Et Ta Sœur
6. Ma Mississippi Queen
7. Tutti Frutti
8. Memphis Usa
9. Oh ! Sally
10. Comme Un Fou
11. Qu'est Ce Que Tu Fais à L'école
12. Un Garçon Sur La Route
13. Adieu Miss Molly



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod