Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1960 1 Hello Johnny
1961 Nous Les Gars, Nous Les Filles
Tête à Tête Avec Johnny Hallyd...
Viens Danser Le Twist
Salut Les Copains !
1962 Retiens La Nuit
Sings America's Rockin' Hits
Madison Twist
1963 L'Idole Des Jeunes
Les Bras En Croix
Da Dou Ron Ron
1964 Les Guitares Jouent
1 Johnny, Reviens ! Les Rocks...
Le Pénitencier
1965 Hallelujah
Johnny Chante Hallyday
1966 La Génération Perdue
1967 Johnny 67
1968 Jeune Homme
Rêve Et Amour
1969 1 Rivière... Ouvre Ton Lit
1970 Vie
1971 1 Flagrant Délit
1972 Country, Folk, Rock
1973 Insolitudes
1974 Je T'Aime, Je T'Aime, Je T'Aim...
Rock'N'Slow
1975 Rock à Memphis
La Terre Promise
1976 Derrière L'Amour
Hamlet
1977 C'Est La Vie
1978 Solitudes à Deux
1979 Hollywood
1980 À Partir De Maintenant
1981 En Pièces Détachées
Pas Facile
1982 Quelque Part Un Aigle
La Peur
1983 Entre Violence Et Violon
1984 Drôle De Métier
Spécial Enfants Du Rock
En V.O..
1985 Rock'N'Roll Attitude
1986 Gang
1989 Cadillac
1991 Ça Ne Change Pas Un Homme
1994 Rough Town
1995 Lorada
1998 Ce Que Je Sais
1999 1 Sang Pour Sang
2002 1 A La Vie A La Mort
2005 1 Ma Vérité
2007 1 Le Coeur D'Un Homme
2008 1 Ça Ne Finira Jamais
2011 2 Jamais Seul
2012 2 L'Attente
2014 2 Rester Vivant
2015 1 De L'Amour
1963 D'Où Viens-Tu Johnny ?
1965 Johnny Lui Dit Adieu
1976 In Italiano
1981 Black Es Noir
1961 Johnny Et Ses Fans Au Festival...
1962 Johnny à L'Olympia (Olympia 19...
1964 Olympia 1964
1967 Olympia 67
Johnny Au Palais Des Sports
1969 Que Je T'Aime (Palais Des Spor...
1971 Palais Des Sports 71
1976 Johnny Hallyday Story - Palais...
1979 Pavillon De Paris : Porte De P...
1981 Live
1983 Palais Des Sports 82
 

- Style : Dick Rivers
- Membre : Jean-jacques Goldman , Foreigner
 

 Johnny Hallyday - Le Site Officiel (572)

Johnny HALLYDAY - Johnny Et Ses Fans Au Festival De Rock'n'roll (1961)
Par MARCO STIVELL le 1er Mars 2017          Consultée 369 fois

Les débuts de Johnnny en studio sont remarquables pour le charme de la jeunesse, mais en termes de spontanéité, de réussite musicale, bref, de ce qui fait le mythe HALLYDAY, sachant qu'il est encore un blanc-bec auquel le succès a très vite souri, rien ne vaut l'aspect live.

On le sait, Johnny met le feu partout où il passe, se roule par terre, crée des émeutes et provoque le scandale. Cette réputation sulfureuse est liée au choc que cause le personnage, l'artiste, et parce qu'il est "le premier". Il prend rapidement Richard ANTHONY de vitesse et bien qu'ayant commencé en même temps, Eddy MITCHELL sera toujours le second.

Johnny est grand, Johnny est inoubliable ! Pourtant, on manque de faire paraître dans le commerce sa première prestation gravée sur disque live, et qui est aussi son premier véritable enregistrement, un an plus tôt en 1960 (il faudra attendre les années 2010 !). Heureusement, après le premier véritable festival de rock'n'roll en France au Palais des Sports, fin février 1961, on saute sur l'occasion pour publier le premier album concert de l'idole des jeunes... même si c'est une supercherie !

La réputation du chanteur n'est pas volée, mais ce live est trompeur car c'est un faux. Les applaudissements du public sont réalistes, émanent des concerts, mais ne sont pas raccord avec l'enregistrement, pris pendant les répétitions... Quel intérêt derrière cette démarche ? Mieux présenter Johnny en le canalisant, à un moment où il n'est pas encore trop à fond ?

En tout cas, c'est très bon. Encore une fois, Johnny en live, au moins pour l'époque, c'est largement meilleur qu'en studio ! Certains disques originaux de cette année 1961 sonnent creux, proposent des arrangements patauds sur des compositions ou des reprises qui peinent à marquer. Johnny et Ses Fans au Festival de Rock'n'Roll est une carte de visite déjà préférable, les applaudissements sonnent comme s'ils émanaient de la prestation pour de vrai, à quelques liaisons maladroites près...

Le groupe de Johnny est autant en forme musicalement que lui ne l'est vocalement. Il dérive moins qu'en studio, et la chaleur du direct renforce la cohésion des intervenants, sans boursoufflure et sans arrangements superflus. Il n'y a pas de moment de creux, "Kili-Watch", "Une Boum Chez John" et "Depuis Qu'Ma Môme" sont lancés sur un train d'enfer. Cette même énergie qui empêche le public de se rasseoir pendant les concerts, les vrais cette fois !...

Le chanteur n'a pas encore de grands tubes à la pelle pour faire participer les gens en choeur pendant des heures, mais il a "Souvenirs, Souvenirs", naïf certes, très communicatif néanmoins. Le slow "Bien Trop Timide", une autre réussite des premières heures, ressort bien dans la qualité d'ensemble également.

Réduit à une guitare (Jean-Pierre Martin impérial), une basse et une batterie (particulièrement excellente !) au départ, les trois derniers morceaux voient l'intervention d'un saxophone et une fièvre accentuée jusqu'au final endiablé "Tutti Frutti", reprise presqu'obligée de LITTLE RICHARD. Si on veut se faire une bonne idée des premiers disques de Johnny avec un sens de la qualité bien disséminé, c'est ce disque qu'il faut avoir ! Même s'il est court, comme le veut le support 25 cm...

A lire aussi en ROCK'N ROLL par MARCO STIVELL :


Johnny HALLYDAY
Rock à Memphis (1975)
Retour au rock'n'roll.




Johnny HALLYDAY
Les Guitares Jouent (1964)
"excuse-moi partenaiiiiiire..."


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Johnny Hallyday (chant, guitare)
- Jean-pierre Martin (guitare)
- Alphonse 'totol' Masselier (basse)
- Teddy Martin (batterie)
- Georges Grenu (saxophone ténor)


1. Depuis Qu'ma Môme
2. Oui J'ai
3. Bien Trop Timide
4. Souvenirs, Souvenirs
5. Kili Watc
6. Oui Mon Cher
7. Une Boum Chez John
8. Tutti Frutti



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod