Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK-VARIéTé  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1960 1 Hello Johnny
1961 Nous Les Gars, Nous Les Filles
Tête à Tête Avec Johnny Hallyd...
Viens Danser Le Twist
Salut Les Copains !
1962 Retiens La Nuit
Sings America's Rockin' Hits
Madison Twist
1963 L'Idole Des Jeunes
Les Bras En Croix
Da Dou Ron Ron
1964 Les Guitares Jouent
1 Johnny, Reviens ! Les Rocks...
Le Pénitencier
1965 Hallelujah
Johnny Chante Hallyday
1966 La Génération Perdue
1967 Johnny 67
1968 Jeune Homme
Rêve Et Amour
1969 1 Rivière... Ouvre Ton Lit
1970 Vie
1971 1 Flagrant Délit
1972 Country, Folk, Rock
1973 Insolitudes
1974 Je T'Aime, Je T'Aime, Je T'Aim...
Rock'N'Slow
1975 Rock à Memphis
La Terre Promise
1976 Derrière L'Amour
Hamlet
1977 C'Est La Vie
1978 Solitudes à Deux
1979 Hollywood
1980 À Partir De Maintenant
1981 En Pièces Détachées
Pas Facile
1982 Quelque Part Un Aigle
La Peur
1985 Rock'N'Roll Attitude
1986 Gang
1989 Cadillac
1991 Ça Ne Change Pas Un Homme
1994 Rough Town
1995 Lorada
1998 Ce Que Je Sais
1999 1 Sang Pour Sang
2002 1 A La Vie A La Mort
2005 1 Ma Vérité
2007 1 Le Coeur D'Un Homme
2008 1 Ça Ne Finira Jamais
2011 2 Jamais Seul
2012 2 L'Attente
2014 2 Rester Vivant
2015 1 De L'Amour
1963 D'Où Viens-Tu Johnny ?
1965 Johnny Lui Dit Adieu
1976 In Italiano
1981 Black Es Noir
1961 Johnny Et Ses Fans Au Festival...
1962 Johnny à L'Olympia (Olympia 19...
1964 Olympia 1964
1967 Olympia 67
Johnny Au Palais Des Sports
1969 Que Je T'Aime (Palais Des Spor...
1971 Palais Des Sports 71
1976 Johnny Hallyday Story - Palais...
1979 Pavillon De Paris : Porte De P...
1981 Live
1983 Palais Des Sports 82
 

- Style : Dick Rivers
- Membre : Jean-jacques Goldman , Foreigner
 

 Johnny Hallyday - Le Site Officiel (563)

Johnny HALLYDAY - Pavillon De Paris : Porte De Pantin (1979)
Par MARCO STIVELL le 11 Juin 2017          Consultée 421 fois

On dit souvent de Johnny qu'il est mégalomane, que ses concerts sont tout à fait représentatifs de cet état de fait. Ce ne sont pas ses prestations de l'année 1979 qui prouvent le contraire ; laissons le fameux concert donné sur le porte-avions Foch pour le bicentenaire de la Marine, et parlons de la tournée que les fans connaissent sous le nom de "l'Ange aux Yeux de Laser".

Pour ce concert retransmis en vidéo, Johnny et son imposant groupe de musiciens se retrouvent au Pavillon de Paris, à la Porte de Pantin, soit à l'opposé de son Palais des Sports chéri, dans le 19ème arrondissement au nord-est. Imposant groupe en effet, beaucoup de choeurs, énormément de cuivres... et "seulement" deux claviéristes pour un choix de spectacle (géré par Bernard Lion une nouvelle fois) très futuriste.

Jacques Rouveyrollis est passé éclairagiste en chef et pour longtemps, Johnny porte un costume en aluminium au début et des lunettes ornées de lasers rudimentaires pour la fameuse chanson inédite qui donne son nom à la tournée. Elle témoigne d'un certain renouvellement de la part de Gilles Thibaut et Jean Renard dans leur écriture en commun pour le patron, et nous rappelle que nous sommes en plein dans les années Star Wars, l'âge d'or du groupe KISS également.

Sans le maquillage et tout, Johnny, qui veut faire plaisir à son petit David comme il le dira, se donne des allures d'Ace Frehley, le Spaceman/Homme de l'Espace de KISS, avant de reprendre son costume meringue à la Elvis. Il y a de méchants cyborgs qui l'attaquent sur "Sauvez-Moi", mais c'est lui le plus fort, il a même un vaisseau spatial. Bref, beaucoup de fun et de gros moyens. A l'époque on se doute que le spectateur sensible à la nouveauté se trouve enchanté, alors ne soyons pas sévères et replaçons les choses dans leur contexte.

Cependant, à moins d'être curieux ou de revivre ces instants-souvenirs, il vaut mieux se concentrer sur l'album qui, en tant que double, reprend aussi l'intégralité du concert (y compris la présentation des musiciens), ce qui n'est pas le cas de la vidéo. Musicalement, c'est au top, malgré les cuivres parfois assourdissants, mais c'est le lot de tout concert de Johnny.

La version de "Fils de Personne" enterre celle du Palais des Sports 71 et "Le Pénitencier" est très bonne, quoiqu'un peu isolée avec ses éléments folk de base. On en retrouve un peu sur "C'est Mieux Ainsi", excellente chanson parmi les plus récentes, et on remarque d'ailleurs que Johnny défend bien mieux son avant-dernier album Solitudes à Deux (1978) que le dernier, Hollywood.

Seule "Le Bon Temps du Rock'n'Roll" en est extraite, un choix judicieux, et même les inédites de cette année sont plus représentées. Il y a "Ma Gueule" bien sûr, ou comment Gilles Thibaut offre un ultime hit important à Johnny avant longtemps pour celui-ci. Le refrain m'a toujours fait penser à "Regarde Bien, Petit" de Jacques BREL, en tout cas c'est un moment très classe. Tout comme "Qu'est-ce Que Tu Croyais" étiré sur plus de treize minutes avec la présentation du groupe, mais aussi la jam sans fin de celui-ci, bassiste, choristes et esprit jazz-funk fusion à l'avenant.

Sans parler de Johnny, dans une forme vocale olympique tout le long, même si on constate le gain rauque du timbre de sa voix en dix ans, celui des années à venir. Pour une fois, le début du concert est égal à la suite, nous sommes dispensés de "Que Je T'aime" mais on a le magnifique "Entre Mes Mains" à la place, d'excellents tempos rock'n'roll et notamment sur le final ponctué par la présence de Gilbert MONTAGNÉ au piano virtuose, comme POLNAREFF en 71.

Beaucoup à dire là aussi et à se moquer sans doute, mais le chanteur aveugle a été une star mondiale trois-quatre ans plus tôt et il met bien le feu sur les derniers morceaux du live de Johnny. Le son de piano, c'est du Yamaha CP-70, miam ! Question rock'n'roll, mention spéciale aussi à "La Terre Promise" et "O Carole". Dans ces années-là, si on veut entendre du Johnny énergique et constant en qualité, c'est ce live qu'il faut écouter !

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Céline DION
D'eux (1995)
Spécial Semaine Boîte à Demandes !




Johnny HALLYDAY
Insolitudes (1973)
"touuute la musiiique que j'aiiiime..."


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Johnny Hallyday (chant, guitare)
- Jean Costa (claviers, direction musicale)
- Michel Govedri (guitare solo)
- Christophe Aubert (guitare rythmique)
- Marc Bozonnet (guitare, pedal-steel)
- Remi Dall'anese (basse)
- Jean-pierre Prévotat (batterie)
- Daniel 'bill' Ghiglione (claviers)
- Gilles Perrin (percussions)
- Gilbert Ciuffi, Gilbert Dall'anese (saxophones)
- Peter Mcgregor, Mick Picard (saxophones)
- Jean Costa, Christian Fourquet (trombone)
- Claude Romano, Bernard Camus (trombone)
- André Laidli, Michel Loubière (trompette)
- Alfred Hovsepian, Geoffrey Reynolds (trompette)
- Érick Bamy, Jacques Ploquin, Jacques Mer (choeurs)
- Gilbert Einaudi, Liliane Davis, Anne-mar (choeurs)
- Pierrette Bargoin, Barry St John (choeurs)
- + Gilbert Montagné (piano)


1. Johnny Concerto (prologue Instrumental)
2. L'ange Aux Yeux De Laser
3. Fils De Personne
4. Comme Le Soleil
5. Ma Chérie C'est Moi
6. Moi Je T'aime
7. Le Feu
8. Entre Mes Mains
9. Ma Gueule
10. La Terre Promise
11. Le Pénitencier
12. La Fin Du Voyage
13. Sauvez-moi
14. Lucille
15. La Première Pierre
16. Toujours Là
17. Derrière L'amour
18. Requiem Pour Un Fou (bonus Cd)
19. Rock'n'roll Man (bonus Cd)
20. C'est Mieux Ainsi
21. Gabrielle
22. Salut Charlie (bonus Cd)
23. Qu'est-ce Que Tu Croyais
24. Cet Homme Que Voilà (bonus Cd)
25. Rien Que Huit Jours
26. Frankie Et Johnny
27. O Carole
28. Le Bon Temps Du Rock And Roll



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod