Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE INTERNATIONALE  |  REMIX

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Dick Rivers
- Membre : Jean-jacques Goldman , Foreigner
 

 Johnny Hallyday - Le Site Officiel (502)

Johnny HALLYDAY - In Italiano (1976)
Par MARCO STIVELL le 26 Avril 2017          Consultée 227 fois

La France et les Français ont un mal dingue à éradiquer le syndrome Tour de Babel, mais guère plus que les autres pays. Les Anglais sont pareils, et sans doute tous les autres également, si l'on excepte bien sûr dans chacun le nombre de gens capables de se plier à une différence linguistique, à la respecter telle qu'elle, à tenter de la comprendre, à l'adopter même.

Simplement, on constate que le Français souvent aime se nourrir de clichés et se gausser des autres, tout en jouant la carte du sympathique touriste dès que possible et dire que quand même, c'est bien charmant tout ça, tout ce qui vient d'ailleurs. L'italien fait partie de ces éléments extérieurs les plus appréciés. "Quelle belle langue ! Beeella liiingua !", "C'est plus beau que l'espagnol ! Le corse ? C'est moche ! Le breton ? Connais pas !", "Ah, la dolce vita ! Rome ! Venise !", "Eh mademoiselle ! Italienne ? Buongiorno, tu è bella ! J'ai envie de tu mangiare come un plat di spaghetti !" (le traducteur refuse de corriger les erreurs du dragueur qui ennuie la pauvre touriste, bien fait pour lui !).

Et donc? ça ne rate pas, surtout quand on est un chanteur français copieusement populaire ayant passé une bonne partie de son répertoire à adapter des chansons d'un pays étranger dans sa propre langue. Les maisons de disques le poussent en ce sens, il faut qu'il rende la balle et qu'il apporte sa pierre au rapprochement des peuples, une idéologie que notre beau pays défend beaucoup aussi. Le but final est de trouver une forme de célébrité chez les autres, et ceux-ci ne s'en moquent pas toujours.

Johnny a déjà chanté en anglais, on connait son accent risible mais dites-vous que tout est relatif, et même que c'est très bien, si si je vous assure ! Parce que voici donc l'album de Johnny en italien. Il s'agit en fait d'un assemblage de toutes les chansons traduites au moment de la sortie de chaque album dont elles sont extraites et publiées en face B de 45 tours, sauf "E Dio Creo la Donna" ("Essayez") qui avait été insérée dans l'album Country Folk Rock en 72, le seul point négatif que l'on peut trouver à ce dernier d'ailleurs, même si les paroles et la musique restent très belles -.

Les compositions ne bougent pas, en fait. Il n'y a que la langue, par Johnny et ses choeurs, mais les choeurs ne font que suivre. Johnny lui, ne réussit qu'à nous faire rire, ou nous faire pleurer, à moins d'être très indulgent, de ne pas faire attention ou encore d'être fan, ce que contrairement à ce que certains doivent penser, je ne suis pas. J'ai une certaine admiration pour Johnny, je le défends face aux critiques hâtives et récurrentes, mais l'album italien mérite bien que je le sabre !

La première fois que j'ai écouté ça, j'ai imaginé mon grand-père paternel en train de dire énervé et sur un ton crescendo "Madonna Vergine Santissima...", blasphème courant dans certains villages perdus des Abruzzes. Les chansons restent belles, les textes adaptés majoritairement par Bruno Lauzi et Vito Pallavicini (Adriano CELENTANO, Toto CUTUGNO mais aussi Elvis PRESLEY, Mireille MATHIEU) respectent les thématiques originales, il y a deux compositions inédites dont une de Paolo CONTE ("Domenica Domani") qui s'intègrent bien... mais l'élocution est catastrophique. Encore, par un autre chanteur et une meilleure diction, ça se tiendrait.

Johnny fait un effort léger sur les accents toniques et a au moins retenu que les "n" comme dans la négation "non" sont prononcés. Tout le reste est en bois, et notamment les "r", jamais roulés, pas même un peu. Si le but est de faire comprendre aux Italiens le sujet des chansons, c'est réussi, mais pour un Français, dès le départ, "Que Je T'aime" est une épreuve. "Quannntooo t'amo, quannnntooo t'amo", avec le "t'amo" prononcé comme vous diriez "Thomas" à l'envers. Est-il nécessaire de parler du reste ? Assolutamente no. Plus tard, Johnny nous refera le coup en espagnol. Heureusement, oui heureusement qu'il n'a jamais sorti d'album en japonais (il a essayé pour "Que Je T'aime", pauvre chanson décidément).

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE par MARCO STIVELL :


I MUVRINI
...in Core (1990)
Premier live du groupe




Paula COLE
Harbinger (1994)
Clair-obscur


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Quanto Ti Amo
2. Io Ti Voglio
3. Senza Amore
4. Quando L'amore Se Ne Andra
5. Domenica Domani
6. Ridatemi Il Sole
7. Morire Domani
8. E Dio Creo La Donna
9. E Tu Sei Tu
10. Ho Bisogno
11. Prendimi
12. Hey, Lovely Lady
13. Requiem



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod