Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK-VARIéTé  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1960 1 Hello Johnny
1961 Nous Les Gars, Nous Les Filles
Tête à Tête Avec Johnny Hallyd...
Viens Danser Le Twist
Salut Les Copains !
1962 Retiens La Nuit
Sings America's Rockin' Hits
Madison Twist
1963 L'Idole Des Jeunes
Les Bras En Croix
Da Dou Ron Ron
1964 Les Guitares Jouent
1 Johnny, Reviens ! Les Rocks...
Le Pénitencier
1965 Hallelujah
Johnny Chante Hallyday
1966 La Génération Perdue
1967 Johnny 67
1968 Jeune Homme
Rêve Et Amour
1969 1 Rivière... Ouvre Ton Lit
1970 Vie
1971 1 Flagrant Délit
1972 Country, Folk, Rock
1973 Insolitudes
1974 Je T'Aime, Je T'Aime, Je T'Aim...
Rock'N'Slow
1975 Rock à Memphis
La Terre Promise
1976 Derrière L'Amour
Hamlet
1977 C'Est La Vie
1978 Solitudes à Deux
1979 Hollywood
1980 À Partir De Maintenant
1981 En Pièces Détachées
Pas Facile
1982 Quelque Part Un Aigle
La Peur
1983 Entre Violence Et Violon
1984 Drôle De Métier
Spécial Enfants Du Rock
En V.O..
1985 Rock'N'Roll Attitude
1986 Gang
1989 Cadillac
1991 Ça Ne Change Pas Un Homme
1994 Rough Town
1995 Lorada
1996 Destination Vegas
1998 Ce Que Je Sais
1999 1 Sang Pour Sang
2002 1 A La Vie A La Mort
2005 1 Ma Vérité
2007 1 Le Coeur D'Un Homme
2008 1 Ça Ne Finira Jamais
2011 2 Jamais Seul
2012 2 L'Attente
2014 2 Rester Vivant
2015 2 De L'Amour
1963 D'Où Viens-Tu Johnny ?
1965 Johnny Lui Dit Adieu
1976 In Italiano
1981 Black Es Noir
1961 Johnny Et Ses Fans Au Festival...
1962 Johnny à L'Olympia (Olympia 19...
1964 Olympia 1964
1967 Olympia 67
Johnny Au Palais Des Sports
1969 Que Je T'Aime (Palais Des Spor...
1971 Palais Des Sports 71
1976 Johnny Hallyday Story - Palais...
1979 Pavillon De Paris : Porte De P...
1981 Live
1983 Palais Des Sports 82
1984 Au Zénith
 

- Style : Dick Rivers
- Membre : Jean-jacques Goldman , Foreigner
 

 Johnny Hallyday - Le Site Officiel (603)

Johnny HALLYDAY - Palais Des Sports 71 (1971)
Par MARCO STIVELL le 21 Juin 2017          Consultée 316 fois

L'entrée des années 70 s'est faite en beauté pour Johnny avec les excellents albums Vie et Flagrant Délit. Quoi de mieux pour illustrer cette période qu'un live double (CD simple) qui reprend un nouveau passage mémorable au Palais des Sports ? Quelle pochette bien rock !

Par rapport au précédent, le patron a décidé de resserrer l'attention générale autour de la musique. La présentation est donc sobre, il n'y a pas de mise en scène. De même, le choix des titres ne concerne que les trois derniers albums publiés, à l'exception de "Mal" (album Jeune Homme, 1968) et du medley rock'n'roll final. À noter que durant cette tournée, Johnny et son groupe sont filmés par François Reichenbach qui veut faire un documentaire sur l'idole des jeunes, pour un résultat que les deux principaux intéressés sont loin d'approuver.

Comme souvent avec les concerts de Johnny, le début a de quoi surprendre. Pendant trois morceaux, il n'y a aucune interaction verbale avec le public, pas même un simple "Bonsoir !". Ne parlons pas de la montée en sauce, le début rime avec minimum syndical, de quoi plomber un peu plus ce "Je Suis Né Dans la Rue" légèrement traînant et bien trop soul. Les guitares d'Azoulay et de l'américain Jerry Donahue (qui joue sur Flagrant Délit) sont en arrière pour un titre gras de base. En revanche, Johnny présente son nouveau saxophoniste, René Morizur (pour la génération arrivée dix ans après, c'est l'un des MUSCLÉS), qui s'offre un solo avant de rendre la main à Donahue, quand même ! Le brave René fait souvent des solos, plus que Jean Tosan les dernières années.

Il demeurera aux côtés de Johnny quelques temps, tout comme le pianiste Jean-Marc Deuterre. Des anciens Blackburds, restent les frères Ploquin aux trompettes et l'indéboulonnable Tommy Brown à la batterie et à la direction artistique, du moins pour le moment. J'ai une grande affection pour le jeu de Pat Donaldson à la basse, ce musicien anglais qui a joué sur le dernier album et qui fait partie de FOTHERINGAY avec Donahue et l'immense Sandy Denny. Il y a Sam Kelly aux percussions, déjà présent au spectacle de fin 1967, et qui donne une couleur très SANTANA aux congas, notamment lors du duo avec Tommy Brown, seuls pendant le pont de "Voyage au Pays des Vivants".

Et puis il y a la grande, la sublime Nanette Workman aux choeurs, chanteuse exceptionnelle avec qui Johnny va, pendant plus d'un an, entretenir des rapports plus que professionnels dans le dos de Sylvie. Déjà là, elle est mieux mise en valeur que les autres choristes (accompagnatrices des ROLLING STONES), elle rythme les phrases de transition avec son accent français approximatif. C'est le cas dès "Fils de Personne" et sur "Fille de la Nuit", c'est grandiose. Et cette relance finale du groupe, bon sang !

"Je voulais vous dire qu'eux, elles, nous sommes TRÈS HEUREUX DE NOUS AVOIR AVEC NOUS" lance finalement Johnny au quatrième morceau. Johnny un rien timide au début, qui se lâche peu à peu et gueule de plus en plus, ouf ! Dommage que "Flagrant Délit" ne soit qu'un bonus de l'édition CD, car la transition avec "Voyage au Pays des Vivants" est très naturelle. Ces passes de guitares entre Rolling et Donahue, miam ! Pareil pour celle entre "Essayez" (bien dynamique) et "Si Tu Pars la Première", avec sa folle reprise nébuleuse. Une belle ambiance pour ce passage court, comme le début de "La Fille Aux Cheveux Clairs", même si je trouve les cuivres incongrus sur les passages folk chez Johnny, "Le Pénitencier" mis à part.

René Morizur s'échappe souvent, sur "Mal" (version rapide et très rhythm'n'blues) et "Que Je T'aime", il joue un bon solo de flûte jazzy sur "La Loi". Donahue lance un picking de dingue sur le pont d'"Il Faut Boire à la Source". Bref, une fois le début passé, le concert et les arrangements sont solides, Johnny est de plus en plus performant sur le plan vocal, et puis il y a la cerise sur le gâteau ! Un certain Michel POLNAREFF, non pas un rival depuis quelques années mais un artiste que Johnny respecte et vice-versa, s'était déjà invité au piano sans que ce dernier le sache durant un de ses concerts. Ils planifient l'expérience ici, et le doigté virtuose du maestro ponctue gaiement le medley rock'n'roll final, reprises de LITTLE RICHARD et "Blue Suede Shoes", en apothéose.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Alex BEAUPAIN
Les Chansons D'amour (2007)
Une BO de choix pour un bon film




Olivia RUIZ
Chocolat Show ! (2007)
Chaud chaud chaud chocolat !


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Johnny Hallyday (chant)
- Tommy Brown (batterie, direction musicale)
- Jean-pierre 'rolling' Azoulay (guitares)
- Jerry Donahue (guitares)
- Pat Donaldson (basse)
- Sam Kelly (percussions)
- Jean-marc Deuterre (claviers)
- René Morizur (saxophone ténor)
- Pierre Goasguen (trombone)
- Jacques Ploquin, Pierre Ploquin (trompette)
- Guy Marco (trompette)
- Nanette Workman (choeurs)
- Madeline Bell, Doris Troy, Juanita Frank (choeurs)
- + Michel Polnareff (piano)


1. Je Suis Né Dans La Rue
2. Fils De Personne
3. Fille De La Nuit
4. La Fille Aux Cheveux Clairs
5. Flagrant Délit (bonus Cd)
6. Voyage Au Pays Des Vivants
7. Mal (bonus Cd)
8. Que Je T'aime
9. La Loi
10. Essayez
11. Si Tu Pars La Première (bonus Cd)
12. Voyez Ce Que Je Veux Dire
13. Il Faut Boire à La Source
14. Oh ! Ma Jolie Sarah
15. Medley Rock'n'roll



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod