Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK-VARIéTé  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1960 1 Hello Johnny
1961 Nous Les Gars, Nous Les Filles
Tête à Tête Avec Johnny Hallyd...
Viens Danser Le Twist
Salut Les Copains !
1962 Retiens La Nuit
Sings America's Rockin' Hits
Madison Twist
1963 L'Idole Des Jeunes
Les Bras En Croix
Da Dou Ron Ron
1964 Les Guitares Jouent
1 Johnny, Reviens ! Les Rocks...
Le Pénitencier
1965 Hallelujah
Johnny Chante Hallyday
1966 La Génération Perdue
1967 Johnny 67
1968 Jeune Homme
Rêve Et Amour
1969 1 Rivière... Ouvre Ton Lit
1970 Vie
1971 1 Flagrant Délit
1972 Country, Folk, Rock
1973 Insolitudes
1974 Je T'Aime, Je T'Aime, Je T'Aim...
Rock'N'Slow
1975 Rock à Memphis
La Terre Promise
1976 Derrière L'Amour
Hamlet
1977 C'Est La Vie
1978 Solitudes à Deux
1979 Hollywood
1980 À Partir De Maintenant
1981 En Pièces Détachées
Pas Facile
1982 Quelque Part Un Aigle
La Peur
1983 Entre Violence Et Violon
1984 Drôle De Métier
Spécial Enfants Du Rock
En V.O..
1985 Rock'N'Roll Attitude
1986 Gang
1989 Cadillac
1991 Ça Ne Change Pas Un Homme
1994 Rough Town
1995 Lorada
1996 Destination Vegas
1998 Ce Que Je Sais
1999 1 Sang Pour Sang
2002 1 A La Vie A La Mort
2005 1 Ma Vérité
2007 1 Le Coeur D'Un Homme
2008 1 Ça Ne Finira Jamais
2011 2 Jamais Seul
2012 2 L'Attente
2014 2 Rester Vivant
2015 2 De L'Amour
1963 D'Où Viens-Tu Johnny ?
1965 Johnny Lui Dit Adieu
1976 In Italiano
1981 Black Es Noir
1961 Johnny Et Ses Fans Au Festival...
1962 Johnny à L'Olympia (Olympia 19...
1964 Olympia 1964
1967 Olympia 67
Johnny Au Palais Des Sports
1969 Que Je T'Aime (Palais Des Spor...
1971 Palais Des Sports 71
1976 Johnny Hallyday Story - Palais...
1979 Pavillon De Paris : Porte De P...
1981 Live
1983 Palais Des Sports 82
1984 Au Zénith
 

- Style : Dick Rivers
- Membre : Jean-jacques Goldman , Foreigner
 

 Johnny Hallyday - Le Site Officiel (593)

Johnny HALLYDAY - Au Zénith (1984)
Par MARCO STIVELL le 25 Août 2017          Consultée 198 fois

C'est toujours étonnant, cette dualité entre le Johnny HALLYDAY studio et le live, en ce début d'années 80. Les albums arrivent à la 2ème ou la 3ème place du classement, au mieux, certains ne rentrent même pas dans le top... En concert, Johnny est le roi, ou presque.

Il se trouve une nouvelle salle pour son enregistrement de la période des fêtes de l'année 84, partie d'octobre et étendue à février 85. Le Zénith de Paris, premier de la chaîne, fraîchement inauguré par Jack Lang pour remplacer le Pavillon de Paris, accueille le "spectacle de la main" pendant plus de trois mois, si on excepte la période de janvier 85 et les soucis de santé du patron.

L'idée de la main, c'est Hilton McConnico qui la développe. Pendant l'introduction instrumentale, un poing ganté gigantesque monté sur vérins et système hydraulique vient du fond de la scène comme pour cogner, et une fois arrivé au-dessus du public, se retourne, s'ouvre et laisse apparaître Johnny. Plus mégalo tu meurs, mais ça vend du rêve, le boulot est colossal. Les moyens aussi, trop pour Johnny qui se retrouve bien embêté dès le début de la tournée, financièrement.

L'album vendu au départ est un faux-live, pour renflouer les caisses, le vrai ne sort que 15 jours plus tard. Une honte, en pensant à ceux qui se sont jetés dessus... Pour sa dixième et ultime réalisation d'un album de Johnny, Pierre Billon n'a pas de chance. D'autant plus que le spectacle, même en restant le plus coûteux à ce jour, est loin d'être son meilleur.

Dans l'orchestre de Johnny, bien allégé en chœurs et en cuivres, on trouve des musiciens présents lors du Palais des Sports 82 : Eric Bouad (qui fait les arrangements), Marc "Rocky" Demesleter et Alan Weiss en particulier. René Morizur fait son grand retour depuis 1976 pour tous les solos de saxophone. Il y a des mises en scène, Johnny qui se fait guillotiner sur l'inédit "Ne Tuez Pas la Liberté" (écrit par Philippe Labro), des danseurs et des danseuses pour plusieurs morceaux, dont un "La Musique Que J'aime" (sur CD) bien kitsch avec son thème Afrique torride.

On peut passer vite sur les tubes indispensables dont aucune version n'est particulièrement brillante. De même, côté inédits, les auteurs Georges Aber et Gilles Thibaut reviennent, aidés par Johnny, Bouad, Billon et le choriste Erick Bamy, mais à part "Ne Tuez Pas la Liberté" de Labro, aucun ne marque de manière positive. "Poing Coeur" et l'adaptation de HUEY LEWIS AND THE NEWS, "Le Coeur du Rock'n'roll", sont particulièrement indigents.

On peut parler de la danseuse sur "La Garce", pour ceux qui veulent une bonne raison de regarder la vidéo ! Il y en a encore plus sur "Gabrielle", pourtant retirée du vinyle. Johnny se fend aussi d'une reprise de "Ne Me Quitte Pas" qui dérange un peu au début, par principe et à cause de sa voix chevrotante, mais au final, elle reste belle et ce pour quoi elle est à prendre, un simple hommage à BREL.

Dans ce double disque, place nette aux albums Entre Violence et Violon (première partie du spectacle) et Drôle de Métier (deuxième partie), c'est le meilleur qu'on peut en retenir et les chansons sonnent très bien sur scène. Le saxophone de René Morizur sur "L'amour Violent", la beauté de "J'aimerais Pouvoir Souffrir Comme Ça" et ses claviers, le violon enfumé de la chanson "Entre Violence et Violon" où la voix prend des intonations Stallone en bien, tout cela prouve que Johnny gagne à mettre autre chose que les tubes en avant, même si le public s'y retrouve moins.

La présence de Jean-Louis Mongin à l'harmonica contribue beaucoup à ces réussites. N'oublions pas Rocky et ses solos depuis le début jusqu'à "Mon P'tit Loup" où il s'envole pour de vrai, soutenu par des cordages, et où notre SHEILA nationale (chanteuse excellente, quoiqu'on en dise) rejoint parfois Johnny pendant la tournée. Quelques surprises, "Excuse-Moi Partenaire", "Je Suis Né Dans la Rue" dans le medley (CD seulement).

Néanmoins, le live, en sus de sa publication douteuse, ne convainc pas dans son entièreté et Johnny lui-même sait qu'il doit changer quelque chose. Beaucoup de choses. Pierre Billon, limogé, s'en va, accompagné de Eric Bouad avec qui il produit quelques morceaux comme la bien connue "Bamba Triste", tube de l'été 85 et consolation éphémère.

Eric Bouad et René Morizur intègrent les MUSCLÉS, René le grand à lunettes et Eric le cuistot moustachu avé l'assent du Sudeuh. Autre(s) histoire(s). Johnny s'en remet à un pianiste-chanteur célèbre qui relance sa carrière avec brio et surprise de taille en 1985. On clôt ainsi le chapitre d'une période difficile avec ce mot catégorique de Jean-Claude Camus, l'organisateur de spectacles de HALLYDAY : "Entre "Ma Gueule" (fin 1979) et Berger (1985), je considère qu'il n'y a rien !".

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


ANGE
? (2005)
A toute bonne question, une bonne réponse.




Alain SOUCHON
Ultra Moderne Solitude (1988)
Pop-soft et ultra inspirée


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Johnny Hallyday (chant, guitare)
- Alan 'doudou' Weiss (batterie)
- Jimmy Gibson (basse)
- Eric Bouad (guitares, basse)
- Mike Bazzani (guitares rythmiques)
- Marc 'rocky' Demesleter (guitares solo)
- Nick Muir (claviers)
- Jean Mora (claviers, programmations synthé)
- Jean-louis Hennequin (claviers, programmations, percussions)
- Jean-louis Mongin (harmonica)
- Pépé Linares, Jean-philippe Audin Etc (violons)
- René Morizur, Christan Fourquet Etc (cuivres)
- Erick Bamy (choeurs)
- Tracy Collins, Julie Collins (choeurs)


1. Intro Zénith (instrumental)
2. Poing Cœur
3. Je Sais Que Tu Ne Peux Pas Trouver Mieux Ailleurs
4. Le Pénitencier (bonus Cd)
5. J'ai Oublié De Vivre
6. La Musique Que J'aime (bonus Cd)
7. L'amour Violent
8. Signes Extérieurs De Richesse
9. Ma Gueule (bonus Cd)
10. Ne Me Quitte Pas
11. Entre Violence Et Violon
12. Quand Un Homme Devient Fou
13. Rien à Personne
14. Ne Tuez Pas La Liberté
15. Le Cœur Du Rock'n Roll
16. Toi Tais Toi
17. Drôle De Métier
18. La Garce
19. Hey Joe
20. J'aimerai Pouvoir Souffrir Encore Comme ça
21. Nashville Blues
22. Medley Rock'n'roll (bonus Cd)
23. Je Me Sens Si Seul
24. Excuse Moi Partenaire (bonus Cd)
25. Le Bon Temps Du Rock And Roll (bonus Cd)
26. Mon P'tit Loup
27. Whole Lotta Shakin' Goin' On (bonus Cd)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod