Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK-VARIéTé  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1960 1 Hello Johnny
1961 Nous Les Gars, Nous Les Filles
Tête à Tête Avec Johnny Hallyd...
Viens Danser Le Twist
Salut Les Copains !
1962 Retiens La Nuit
Sings America's Rockin' Hits
Madison Twist
1963 L'Idole Des Jeunes
Les Bras En Croix
Da Dou Ron Ron
1964 Les Guitares Jouent
1 Johnny, Reviens ! Les Rocks...
Le Pénitencier
1965 Hallelujah
Johnny Chante Hallyday
1966 La Génération Perdue
1967 Johnny 67
1968 Jeune Homme
Rêve Et Amour
1969 1 Rivière... Ouvre Ton Lit
1970 Vie
1971 1 Flagrant Délit
1972 Country, Folk, Rock
1973 Insolitudes
1974 Je T'Aime, Je T'Aime, Je T'Aim...
Rock'N'Slow
1975 Rock à Memphis
La Terre Promise
1976 Derrière L'Amour
Hamlet
1977 C'Est La Vie
1978 Solitudes à Deux
1979 Hollywood
1980 À Partir De Maintenant
1981 En Pièces Détachées
Pas Facile
1982 Quelque Part Un Aigle
La Peur
1983 Entre Violence Et Violon
1984 Drôle De Métier
Spécial Enfants Du Rock
En V.O..
1985 Rock'N'Roll Attitude
1986 Gang
1989 Cadillac
1991 Ça Ne Change Pas Un Homme
1994 Rough Town
1995 Lorada
1996 Destination Vegas
1998 Ce Que Je Sais
1999 1 Sang Pour Sang
2002 1 A La Vie A La Mort
2005 1 Ma Vérité
2007 1 Le Coeur D'Un Homme
2008 1 Ça Ne Finira Jamais
2011 2 Jamais Seul
2012 2 L'Attente
2014 2 Rester Vivant
2015 2 De L'Amour
1963 D'Où Viens-Tu Johnny ?
1965 Johnny Lui Dit Adieu
1976 In Italiano
1981 Black Es Noir
1961 Johnny Et Ses Fans Au Festival...
1962 Johnny à L'Olympia (Olympia 19...
1964 Olympia 1964
1967 Olympia 67
Johnny Au Palais Des Sports
1969 Que Je T'Aime (Palais Des Spor...
1971 Palais Des Sports 71
1976 Johnny Hallyday Story - Palais...
1979 Pavillon De Paris : Porte De P...
1981 Live
1983 Palais Des Sports 82
1984 Au Zénith
1988 Live à Bercy
1990 Dans La Chaleur De Bercy
2017 On A Tous Quelque Chose En Nou...
 

- Style : Dick Rivers
- Membre : Jean-jacques Goldman , Foreigner
 

 Johnny Hallyday - Le Site Officiel (691)

Johnny HALLYDAY - Rock'n'slow (1974)
Par MARCO STIVELL le 6 Juillet 2017          Consultée 487 fois

Johnny en 74, ou l'art des contrastes ! Lui qui se disait rockeur "réparé par la variété" quelques semaines plus tôt au moment de la sortie de Je T'aime Je T'aime Je T'aime (album de ballades) sur les plateaux télé, il renverse totalement cette image et revient aux sources en novembre avec Rock'n'Slow. Entretemps, il a effectué son premier tour aux Etats-Unis en moto, dans le sud-ouest principalement (Nevada, Californie) et s'est écroulé d'épuisement un soir d'été à Alençon, Normandie, en plein concert, miné par une activité effrénée depuis quinze ans. Rock'n'rooooooll !

Ce disque est le premier d'une sorte de trilogie qui permet à Johnny de jouer au cow-boy rockeur à nouveau, d'incarner ses premières amours musicales quitte à se détourner des grands succès. Par rapport à Rock à Memphis (1975) et La Terre Promise (1975), Rock'n'Slow est incontestablement le moins bon.

On peut en imputer la cause partiellement au recours de Jean Renard à la production, lui-même qui s'est chargé de l'album précédent et qui ne peut s'empêcher de voir les choses en grand. L'orchestre de Je T'aime Je T'aime Je T'aime, grands orgues mis à part, est présent, encore dirigé par Gabriel YARED et pour une tonalité bien variété, sauf qu'à côté on a l'ambiance country/rock'n'roll.

Certains albums mélangent mieux les deux aspects, là en revanche c'est d'un goût médiocre, on a l'impression que Johnny et son univers se retrouvent le cul entre deux chaises. La sélection de musiciens est un cocktail de ceux que Johnny emploie depuis trois ou quatre ans, tous excellents et ils tentent au moins de faire bonne figure, y compris Tommy Brown qui, à l'instar de son ancien collègue Mick Jones sur le disque précédent, fournit son dernier effort ici.

Parmi les meilleurs éléments, en dehors de la batterie, il y a Rolling Azoulay qui tire son épingle du jeu avec quelques bons riffs ("Interdit au Moins de 13 Ans") et solos. Donaldson évidemment, le chanteur Pierre GROSCOLAS qui participe à un autre gros projet de Johnny (Hamlet) dirige l'orchestre aussi. Notons enfin que sur "C'est une Honky Tonk Woman", les tumbas (percussions africaines) sont joués par un certain Pierre Billon, ami et collaborateur de Michel SARDOU qui le présente à Johnny et dont on aura largement l'occasion de reparler dans quelques années.

La voix de Johnny est parfois noyée sous des arrangements à la lourdeur excessive, comme sur "Ma Panthère Noire" où il décide enfin de virer disco en reprenant "Lady" du groupe BROTHERHOOD OF STARS, morceau moins connoté à la base. Sauf que ce n'est pas du tout convaincant, même l'adaptation de Philippe Labro rappelé brièvement ne peut arranger cela.

Chose plus regrettable encore, Long Chris enfin de retour n'est pas non plus au meilleur de sa forme sur le plan de la traduction plus ou moins fidèle, en parlant de "L'hôtel des Coeurs Brisés" ("Heartbreak Hotel") et des "Honky Tonk Women". Après Elvis PRESLEY, les ROLLING STONES et Joe COCKER, celles-ci n'égalent pas un seul instant les versions déjà connues de ces standards, malgré l'interprétation toujours habitée du patron.

Par rapport à "17 Ans", blues assez poussif, Michel Mallory s'en sort beaucoup mieux avec le très intime "À Propos de Mon Père", composé par Marc Benois et dans lequel Johnny se livre totalement, chose inhabituelle pour lui. On a beau se moquer de lui, on ne peut nier qu'orphelin à l'origine, il part de rien et vient de loin, il a même souvent essayé d'aider un père qui ne l'aimait pas. L'efficacité n'est pas celle d'un "Laura" douze ans plus tard, mais la beauté est largement présente sur cette ballade folk qui tranche avec le rythme du disque.

C'est le meilleur moment, avec aussi une ou deux autres bonnes idées comme "Venez Tous Avec Moi", "Rock'n'Roll Man" et le dynamique "Johnny Rider", chanson de hors-la-loi au refrain bluegrass que l'orchestre enrichit miraculeusement, au contraire du reste. La suite !

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


FLEETWOOD MAC
Future Games (1971)
Virage mélodique entièrement consommé




SANTANA
Inner Secrets (1978)
Effort très louable


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Johnny Hallyday (chant)
- Jean-pierre Azoulay (guitares)
- Pat Donaldson (basse)
- Tommy Brown (batterie)
- Jean-marc Deuterre (orgue)
- René Morizur (saxophone)
- Pierre Goasguen (trombone)
- Guy Marco (trompette)
- Pierre Billon (tumbas)
- Madeline Bell, Joan Williams, Vicki Brow (choeurs)


1. Rock'n'roll Man
2. (c'est Une) Honky Tonk Woman
3. Dix-sept Ans
4. Nadine
5. Johnny Rider
6. Venez Tous Avec Moi
7. À Propos De Mon Père
8. À L’hôtel Des Cœurs Brisés
9. Laisse Moi Le Temps De T'aimer
10. Ma Panthère Noire
11. Voici Le Monde
12. Interdit Au Moins De 13 Ans



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod