Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Dick Rivers
- Membre : Jean-jacques Goldman , Foreigner
 

 Johnny Hallyday - Le Site Officiel (497)

Johnny HALLYDAY - De L'amour (2015)
Par ERWIN le 30 Novembre 2015          Consultée 1950 fois

Y'a pas de quoi se marrer... Franchement... L'âge de la retraite en France est à 60 ans, Johnny a débuté à 17 ans... Il aurait du s'arrêter à 57 ans, tiens, juste après Sang Pour Sang. Cela aurait eu une autre gueule que de continuer de squatter les places des hit-parades sans prendre de risque. Tout ça pour entretenir la nostalgie d'une minorité de fous furieux qui prennent Johnny pour un dieu sanctifié de son vivant. Et faire quelques biftons au passage ! Bah ouais, tant que la coke sera illégale, elle coûtera cher. Tout ça pour dire que nous voici face au cinquantième opus studio de l'idole des jeunes. CINQUANTE vous avez bien lu messieurs-dames ! C'est cette fois YODELICE qui s'attaque à la production et qui signe la quasi totalité des titres.

Le single tressautant "De l'amour" est d'assez bonne qualité. Un petit esprit sixties s'en échappe, même si Johnny n'a pas le smooth d'un Chris ISAAK, ça le fait pas mal. "L'amour me fusille" rappelle aussi certains de ses plus grands succès des sixties, il y a toujours un aspect rétro dans les albums de Jaunie. La lap-steel guitar, la rythmique folk et la guitare Shadow font leur effet. Assez joli riff de gratte sur "Dans la peau de Mike Brown", l'ambiance rappelle quelque peu celle de "Diego" il y a deux décennies. très américain, les accents southern de la compo se laissent bien apprivoiser.

L'album a été enregistré à Los Angeles, et plein de titres incarnent à merveille l'Amérique profonde. "Valise ou cercueil" tache de surfer sur la même vague crépusculaire mais je la trouve moins inspirée. "Avant de frapper" sonne pas mal, même si une voix moins ample aurait sans doute mieux convenu à ce titre très ambiancé. Avec "Mon coeur qui bat" - MIOSSEC est toujours là - on croirait décidément naviguer sur le Mississippi en compagnie du barde de Duluth, du DYLAN tout craché. Un vrai titre de folk plutôt agréable. Enfin, "Des raisons d’espérer" est une compo signée d'un certain Jean-Philippe, un rock au ton bluesy certes sympa, mais pas transcendant.

Autobiographique, comme souvent chez le Jojo national, cette manière de présenter sa vie avec ses excès divers et variés, on commence à s'y habituer, alors "Une vie à l'envers" est l'image même de l'aveu... être riche, célèbre, adulé, tout cela n'a aucun sens si l'humain en nous n'est pas suffisamment fort pour l'assumer. Une chanson qui remue les tripes, Vincent DELERM a bien fait son boulot de parolier ; et on ne peut s'empêcher de se dire qu'on est sans doute plus heureux que ce mec. "Tu es là" est en revanche un énième slow sirupeux sans intérêt. Et je ne peux pas être beaucoup plus positif sur celui qui clôture l'album : "Un dimanche de janvier".

Bon.... Que dire ? Il est bien évident que les fans vont aduler l'objet. Alors, pour ceux qui seraient curieux de savoir de quoi il retourne, il faut admettre que l'ambiance cow-boy qui traîne sur cet opus est agréable, et en fait un moment d'écoute assez chouette. Notre Jojo est en roue libre depuis belle lurette, mais je le trouve méritoire... Il est plus rock ! Mais bon yen a marre, Jojo, il est temps de rendre les armes, t'es tout vilain pas beau et y'a plein de jeunes qui ont besoin de vendre des disques !

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


SHAKA PONK
The White Pixel Ape (2014)
Simiesque




Brian SETZER
Nitro Burnin' Funny Daddy (2003)
Au top de sa forme


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
   GEGERS

 
   (2 chroniques)



Non disponible


1. De L'amour
2. Une Vie à L'envers
3. Dans La Peau De Mike Brown
4. Tu Es Là
5. Valise Ou Cercueil
6. L'amour Me Fusille
7. Mon Coeur Qui Bat
8. Avant De Frapper
9. Des Raisons D'espérer
10. Un Dimanche De Janvier



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod