Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK-TWIST  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Dick Rivers
- Membre : Jean-jacques Goldman , Foreigner
 

 Johnny Hallyday - Le Site Officiel (518)

Johnny HALLYDAY - Madison Twist (1962)
Par MARCO STIVELL le 11 Mars 2017          Consultée 233 fois

Le mois de juin marque la fin des albums originaux de Johnny HALLYDAY pour l'année 1962. Année faste puisqu'il a rencontré Sylvie VARTAN, refusé les BEATLES pas encore célèbres comme groupe d'accompagnement (de ses propres dires, en tout cas !) et a pu réaliser une partie de son rêve en enregistrant un album aux Etats-Unis, la terre promise (Singing America's Rockin' Hits), au mois d'avril. En France, ce 33 tours 30 cm, malgré l'absence de chanson en langue de Molière, obtient tout de même une bonne place dans le classement des ventes, la 20ème.

Retour au support des 25 cm avec Madison Twist, dédié à l'une de ces fameuses danses qui s'impose après le succès du twist l'année précédente et de façon durable. Plus tard, Johnny nous parlera de la "purée de pommes de terre" (mashed potatoes), mais c'est vraiment le madison qui reste en tête. Votre femme, jeune ou moins jeune, le danse encore aujourd'hui avec ses copines et à chaque fête ou karaoké, dès que résonnent les cuivres, les onomatopées folles et la rythmique au son dance de "Last Night", entre deux tubes pop-électro...

"Les copains ! Qu'est-ce qu'on va faire aujourd'hui ? Aller au cinéma ? Boarf, c'est la barbe...", HALLYDAY est trop américain dans l'âme pour avoir besoin de faire son Parisien, et pourtant c'est ainsi qu'il commence son album ! Il donne même rendez-vous à Sylvie... Cette version est très fidèle, en style et en qualité, à l'originale de Sam MOORE et interprétée par Johnnie MORISETTE, "Meet Me at the Twistin' Place", même si on pense avec émotion à celle plus lente et ultérieure de MOORE seule, où "twistin' place" devient "Mary's place".

Si Johnny vante le madison, ce sont bien là ses premiers pas dans la soul auxquels on assiste, et avec un certain bonheur. Contrastant avec la futilité du texte, le chanteur dont on a pu noter le timbre de plus en plus musclé depuis quelques disques, s'offre une échappée vocale en voix de tête tellement bien faite que l'on croirait entendre une femme...

La suite de l'album est pépère, y compris en termes de qualité, relativement élevée de façon générale à un ou deux titres près. HALLYDAY décroche un mini-tube avec "Laissez-Nous Twister" et à part son côté festif, force est de constater que l'engouement ne pouvait qu'être éphémère pour ce genre de chansons.

Madison Twist se distingue grâce à une reprise plutôt sympa de "Hey! Baby!", le tube de Bruce CHANNEL. Les élans country de "Serre la Main d'un Fou", dynamisés par le saxophone et les choeurs, et de la ballade "Une Fille Comme Toi" offrent de bons moments aussi. On trouve des arrangements de cordes et les titres comme "Pas Cette Chanson" révèlent des adaptations meilleures qu'à l'accoutumée.

Même si cela reste léger, c'est le signe que Johnny HALLYDAY, en suivant le rythme de son expérience, propose peu à peu des disques aux arrangements et à la réalisation mieux maîtrisée. Rendez-vous en 1963 !

A lire aussi en ROCK'N ROLL par MARCO STIVELL :


Johnny HALLYDAY
Johnny Et Ses Fans Au Festival De Rock'n'roll (1961)
Faux live




Johnny HALLYDAY
Les Guitares Jouent (1964)
"excuse-moi partenaiiiiiire..."


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Madison Twist
2. Hey Baby
3. Une Fille Comme Toi
4. Serre La Main D'un Fou
5. Ce N'est Pas Juste Après Tout
6. Pas Cette Chanson
7. Dans Un Jardin D'amour
8. Laissez-nous Twister



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod