Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK-TWIST  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Dick Rivers
- Membre : Jean-jacques Goldman , Foreigner
 

 Johnny Hallyday - Le Site Officiel (511)

Johnny HALLYDAY - Retiens La Nuit (1962)
Par MARCO STIVELL le 5 Mars 2017          Consultée 328 fois

L'année 1962 est limitée en publication de disques pour Johnny HALLYDAY, contrairement à la précédente. Il faut dire qu'il est un peu ailleurs, en concert bien sûr, mais pas que. Jouez hautbois, il a trouvé sa moitié ! Catherine Deneuve n'était qu'un désir passager le temps d'un film en commun et de plus insatisfait, sachant qu'elle était en ménage avec le réalisateur. En revanche, il voit chanter Sylvie VARTAN à l'Olympia au mois de décembre 61, il en tombe raide dingue et il se fait présenter par Eddie, le frère et manager de la belle. Elle est déjà avec Jean-Jacques DEBOUT, mais ça ne fait rien. Le pauvre Jean-Jacques sent qu'il ne fait pas le poids et se retire de la course. Débute alors une des relations les plus houleuses du show-business français, et qui ne prendra fin qu'en 1980.

Donc, notre Johnny qui n'a même pas encore vingt ans est trop occupé pour créer et même pour adapter des chansons. Les enregistrements sont limités, sachant que le présent 33 tours 25 cm, l'un des deux seuls publiés cette année 1962 (et uniquement sur le premier semestre) est constitué presque exclusivement de chansons déjà parus sur Salut les Copains !, l'album précédent de Johnny.

On retrouve donc "Retiens la Nuit", tube dont le single se classe en tête des ventes au printemps 62, et cinq autres chansons de Salut les Copains ! sur lesquelles nous ne reviendrons pas. Il y a en revanche deux morceaux inédits dont on peut parler. "La Faute au Twist" n'est pas bien reluisant, peut-être cela a-t-il quelque chose de significatif dans la mesure où Johnny semble se désintéresser d'une mode dont l'apogée se trouve déjà derrière.

Il y a néanmoins sa version de "Ya Ya Twist", un standard qu'il reprend d'une manière étrangement soft (calme), alors que son caractère sulfureux promettait bien davantage de sa part. Il paraît presque aussi sage que son rival Richard ANTHONY, dont l'accent franchouillard pour un texte américain vaut à lui seul le coup d'oreille. Aucune des deux versions ne vaut celle, brillante et torride, de Petula CLARK, à qui on pardonne cette fois l'accent français approximatif ! Si on a déjà le 30 cm Salut les Copains !, il n'est pas nécessaire de s'attarder sur celui-ci.

Le twist continue d'être joué, mais maintenant, c'est un de ses enfants, le madison, qui prend le relais. Johnny lui consacrera son deuxième 25 cm quelques mois plus tard, avec un 30 cm entre les deux. La guéguerre des supports continue. Et c'est tout, ou presque. À noter qu'une semaine avant Retiens la Nuit, le groupe instrumental THE GOLDEN STARS publie un EP, une expérience parallèle pour notre Johnny qui officie non pas au chant mais à la guitare soliste ! C'est amusant de l'entendre jouer avec sa technique limitée mais honorable pour un morceau comme "Last Night", un madison justement et un tube qui a passé le cap des décennies (vous l'entendez et le dansez encore actuellement à chaque fête ou karaoké, remixé par Chris ANDERSON & DJ ROBBIE).

A lire aussi en ROCK'N ROLL par MARCO STIVELL :


Johnny HALLYDAY
Johnny Et Ses Fans Au Festival De Rock'n'roll (1961)
Faux live




Johnny HALLYDAY
Les Guitares Jouent (1964)
"excuse-moi partenaiiiiiire..."


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Retiens La Nuit
2. Sam'di Soir
3. Wap-dou-wap, Tu Aimes Le Twist
4. Si Tu Me Téléphones
5. Ya Ya Twist
6. La Faute Au Twist
7. Twistin'u.s.a.
8. Danse Le Twist Avec Moi



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod