Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1960 1 Hello Johnny
1961 Nous Les Gars, Nous Les Filles
Tête à Tête Avec Johnny Hallyd...
Viens Danser Le Twist
Salut Les Copains !
1962 Retiens La Nuit
Sings America's Rockin' Hits
Madison Twist
1963 L'Idole Des Jeunes
Les Bras En Croix
Da Dou Ron Ron
1964 Les Guitares Jouent
1 Johnny, Reviens ! Les Rocks...
Le Pénitencier
1965 Hallelujah
Johnny Chante Hallyday
1966 La Génération Perdue
1967 Johnny 67
1968 Jeune Homme
Rêve Et Amour
1969 1 Rivière... Ouvre Ton Lit
1970 Vie
1971 1 Flagrant Délit
1972 Country, Folk, Rock
1973 Insolitudes
1974 Je T'Aime, Je T'Aime, Je T'Aim...
Rock'N'Slow
1975 Rock à Memphis
La Terre Promise
1976 Derrière L'Amour
Hamlet
1977 C'Est La Vie
1978 Solitudes à Deux
1979 Hollywood
1980 À Partir De Maintenant
1981 En Pièces Détachées
Pas Facile
1982 Quelque Part Un Aigle
La Peur
1983 Entre Violence Et Violon
1984 Drôle De Métier
Spécial Enfants Du Rock
En V.O..
1985 Rock'N'Roll Attitude
1986 Gang
1989 Cadillac
1991 Ça Ne Change Pas Un Homme
1994 Rough Town
1995 Lorada
1996 Destination Vegas
1998 Ce Que Je Sais
1999 1 Sang Pour Sang
2002 1 A La Vie A La Mort
2005 1 Ma Vérité
2007 1 Le Coeur D'Un Homme
2008 1 Ça Ne Finira Jamais
2011 2 Jamais Seul
2012 2 L'Attente
2014 2 Rester Vivant
2015 2 De L'Amour
1963 D'Où Viens-Tu Johnny ?
1965 Johnny Lui Dit Adieu
1976 In Italiano
1981 Black Es Noir
1961 Johnny Et Ses Fans Au Festival...
1962 Johnny à L'Olympia (Olympia 19...
1964 Olympia 1964
1967 Olympia 67
Johnny Au Palais Des Sports
1969 Que Je T'Aime (Palais Des Spor...
1971 Palais Des Sports 71
1976 Johnny Hallyday Story - Palais...
1979 Pavillon De Paris : Porte De P...
1981 Live
1983 Palais Des Sports 82
1984 Au Zénith
 

- Style : Dick Rivers
- Membre : Jean-jacques Goldman , Foreigner
 

 Johnny Hallyday - Le Site Officiel (605)

Johnny HALLYDAY - Lorada (1995)
Par MARCO STIVELL le 12 Août 2011          Consultée 3709 fois

Ce bon vieux Johnny... Pendant à peu près quinze ans, je ne savais pas si je devais l'adorer ou le détester. Avec mon ouverture, j'ai penché progressivement pour la première option et je dois dire qu'en ce moment (avril 2011), je n'ai jamais autant écouté Johnny de ma vie. Je n'aime pas sa musique tant que ça et en fait je ne suis pas connaisseur de sa cinquantaine d'albums, mais je trouve le personnage fascinant, à regarder (même quand il ne fait ou dit rien, il dégage quelque chose, du charisme, je ne sais quoi) et à entendre (quel interprète, il chante toujours comme si c'était la dernière fois !). Il est amusant pour moi seul de constater que je ne me consacrerai (pour le moment) qu'à Lorada, pour plusieurs raisons. Ayant dans ma petite enfance vu un Johnny aux cheveux (très) longs interpréter durant un passage télé "Quelque chose de Tennessee" et une autre chanson, j'ai souvent repensé à cette dernière qui m'avait particulièrement marqué, sans en retenir le titre. Sans vraiment la rechercher, j'ai un jour voulu offrir - en pensant que la chanson serait dessus - Lorada à ma mère, grande amatrice de Jean-Jacques Goldman en croyant benoîtement qu'il était véritablement le deuxième album de Johnny écrit par l'auteur de Rouge et En Passant.

En vérité, j'ai eu bon et faux. Ainsi que la photo égayante avec Johnny dans le livret le laisse transparaître, Goldman est bien présent sur le disque, mais seulement pour deux chansons écrites et en temps que musicien de session pour des choeurs, pas un acteur si principal que ça donc. Et encore, il est "noyé" dans une masse de choeurs, on ne se rend même pas compte qu'il est là. Seule sa chanson "J'la Croise Tous les Matins" rappelle vraiment sa patte, c'est le titre le plus "variété old school" de l'album, évoquant les années 80, et aucunement Rouge, n'annonce pas En Passant non plus. Un peu comme certaines chansons de l'album de Céline Dion, D'eux, sorti la même année que Lorada. Autant dire que Goldman est plutôt occupé ailleurs, mais il aura sa petite fierté supplémentaire avec le succès de "J'la Croise Tous les Matins", seule chanson que ma mère connaissait de l'album. L'autre chanson qu'il a écrite, "Le Regard des Autres", est un blues dans la plus pure tradition, nettement plus fidèle à ce noble genre que ce que Johnny fera sur son Le Coeur d'un Homme en 2006 (dédié au blues). Johnny y met le paquet au niveau vocal, un peu comme sur toutes les chansons de Lorada.

En fait, l'album est l'oeuvre de quatre hommes, hors Johnny qui n'a rien écrit ou composé (non je ne dirai pas "comme d'habitude", le bonhomme a quand même écrit 100 chansons durant sa longue carrière). Ces hommes sont donc Jean-Jacques Goldman, Gildas Arzel, Jacques Vénéruso et Erick Benzi. Ce dernier est connu pour son travail avec Goldman, en tant que claviériste de studio et producteur attitré. Gildas Arzel est un artiste français beaucoup trop méconnu par rapport à son talent. Jacques Vénéruso, qui m'était parfaitement inconnu jusqu'à Lorada, est en fait un ancien membre du groupe Canada (au sein duquel on trouvait aussi Arzel et Benzi, le monde est petit) qui a mis ses services d'auteur-compositeur à différents services dans la variété française récente. Il a à son palmarès Johnny d'abord, puis Florent Pagny, ou plus connu encore "Les Lionnes" de Yannick Noah, ainsi que la très belle "Sous le Vent" écrite pour Garou et Céline Dion (à qui il a aussi offert "Je ne vous Oublie Pas"). Ces quatre hommes constituent la section de choeurs pour Lorada, participent également un peu à l'instrumentation (claviers pour Benzi, guitares pour Arzel et Vénéruso), et compose à Johnny un album naviguant entre blues, rock et variété.

L'album est enregistré à Lorada, la villa de Johnny située à Ramatuelle, près de St Tropez. Celui-ci pose devant l'entrée en cuir noir (sous un soleil de plomb), les bras et la carrosserie toujours bien entretenus lors des séances de gonflette, et l'air bien décidé à nous prouver qu'il n'est point fatigué à plus de cinquante ans bien sonnés. Point de grosses instrumentations ici ni de saxo ou cuivres (à mon grand soulagement), c'est un groupe rock qui met l'accent sur les guitares (avec Robin Le Mesurier, le musicien qui a accompagné Johnny le plus longtemps), l'orgue Hammond et un peu d'harmonica. La batterie est tenue par le regretté Ian Wallace, qui dans un temps (très) lointain, avait joué sur le Islands du groupe de rock progressif King Crimson. Tout ce petit monde participe donc à l'album, un album à propos duquel l'interprète n'a vraiment pas à rougir, pas plus que ceux qui en sont responsables. Ce sont Johnny et les choeurs qui ouvrent le disque, a-cappella sur "Lorada" dont le texte est un mix de tous les titres qui composent la galette. Puis on enchaîne avec "Est-ce Que tu me Veux Encore ?", un blues fiévreux où Johnny met le paquet, et où les choeurs sont faits à bon usage. C'est en réalité une caractéristique de cet album, les parties de choeurs ont belles être très simples, elles tirent vers le haut (tout comme la voix de Johnny) l'ensemble des chansons, notamment ces fameux blues, "Le Regard des Autres", et "Chercher les Anges". Cette dernière est particulièrement intense, étirée sur plus de six minutes. Dans un esprit plus rock, on trouve les excellentes "Lady Lucille", "Tout Feu, Toute Femme" et "Ami". Johnny parfaitement à l'aise, le groupe envoit la sauce, bref du tout bon.

Mais hélas pour vous, et autant que pour d'autres artistes rockeurs dans l'âme comme Goldman ou Zucchero, ma préférence va aux ballades. Entre variété épique ("J'la Croise Tous les Matins", le superbe "Ne M'oublie Pas") et sucreries folk légèrement country ("Un Rêve à Faire", "Aime-moi"), les façonneurs de Lorada ont fait très fort. Et je n'ai pas terminé la petite histoire avec laquelle j'ai commencé cette chronique, j'ai bien fini par retrouver la chanson que j'ai entendue il y a bien longtemps et qui m'avait marqué. C'est "Rester Libre", qui avait tout pour constituer un nouveau beau tube pour Johnny (et l'est devenu). Une chanson optimiste qui a pour un hit en France l'originalité de contenir une jolie partie de guitare 12 cordes par monsieur Vénéruso lui-même, un instrument trop rare dans la variété, ce qui lui vaut une mention spéciale.

Vraiment un bel album pour Johnny, certes loin de ses grands succès rock, mais sincère, intègre et auquel les tons estivaux du concept amènent pas mal de chaleur. Bravo ! A noter qu'une version vinyle de Lorada a été publiée en... 2009.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Elsa LUNGHINI
Elsa Lunghini (2008)
Re-variété folk de luxe




The DICE
Broken Rules (1981)
Encore un qui n'a pas marché, et pourtant...


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Johnny Hallyday (chant)
- Ian Wallace (batterie)
- Phil Soussan (basse)
- Robin Le Mesurier (guitares)
- Jim Prime (orgue hammond)
- Christophe Dupeu (harmonica)
- Gildas Arzel (guitares, choeurs)
- Jacques Vénéruso (choeurs, guitares)
- Erick Benzi (claviers, choeurs, percussions)
- Jean-jacques Goldman (choeurs)


1. Lorada
2. Est-ce Que Tu Me Veux Encore ?
3. Rester Libre
4. Le Regard Des Autres
5. Lady Lucille
6. Un Rêve à Faire
7. J'la Croise Tous Les Matins
8. Chercher Les Anges
9. Tout Feu, Toute Femme
10. Quand Le Masque Tombe
11. Ami
12. Aime-moi
13. Ne M'oublie Pas



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod