Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1960 1 Hello Johnny
1961 Nous Les Gars, Nous Les Filles
Tête à Tête Avec Johnny Hallyd...
Viens Danser Le Twist
Salut Les Copains !
1962 Retiens La Nuit
Sings America's Rockin' Hits
Madison Twist
1963 L'Idole Des Jeunes
Les Bras En Croix
Da Dou Ron Ron
1964 Les Guitares Jouent
1 Johnny, Reviens ! Les Rocks...
Le Pénitencier
1965 Hallelujah
Johnny Chante Hallyday
1966 La Génération Perdue
1967 Johnny 67
1968 Jeune Homme
Rêve Et Amour
1969 1 Rivière... Ouvre Ton Lit
1970 Vie
1971 1 Flagrant Délit
1972 Country, Folk, Rock
1973 Insolitudes
1974 Je T'Aime, Je T'Aime, Je T'Aim...
Rock'N'Slow
1975 Rock à Memphis
La Terre Promise
1976 Derrière L'Amour
Hamlet
1977 C'Est La Vie
1978 Solitudes à Deux
1979 Hollywood
1980 À Partir De Maintenant
1981 En Pièces Détachées
Pas Facile
1982 Quelque Part Un Aigle
La Peur
1983 Entre Violence Et Violon
1984 Drôle De Métier
Spécial Enfants Du Rock
En V.O..
1985 Rock'N'Roll Attitude
1986 Gang
1989 Cadillac
1991 Ça Ne Change Pas Un Homme
1994 Rough Town
1995 Lorada
1996 Destination Vegas
1998 Ce Que Je Sais
1999 1 Sang Pour Sang
2002 1 A La Vie A La Mort
2005 1 Ma Vérité
2007 1 Le Coeur D'Un Homme
2008 1 Ça Ne Finira Jamais
2011 2 Jamais Seul
2012 2 L'Attente
2014 2 Rester Vivant
2015 2 De L'Amour
2018 Mon Pays C'Est L'Amour
1963 D'Où Viens-Tu Johnny ?
1965 Johnny Lui Dit Adieu
1976 In Italiano
1981 Black Es Noir
1961 Johnny Et Ses Fans Au Festival...
1962 Johnny à L'Olympia (Olympia 19...
1964 Olympia 1964
1967 Olympia 67
Johnny Au Palais Des Sports
1969 Que Je T'Aime (Palais Des Spor...
1971 Palais Des Sports 71
1976 Johnny Hallyday Story - Palais...
1979 Pavillon De Paris : Porte De P...
1981 Live
1983 Palais Des Sports 82
1984 Au Zénith
1988 Live à Bercy
1990 Dans La Chaleur De Bercy
1993 Bercy 92
Parc Des Princes 1993
1996 Lorada Tour
1998 Stade De France 98 : Johnny Al...
2000 100 % Johnny : Live à La Tour ...
Olympia 2000
2003 Parc Des Princes 2003
2006 Flashback Tour : Palais Des Sp...
2007 La Cigale : 12-17 Décembre 200...
2009 Tour 66 : Stade De France 2009
2012 On Stage
2013 Born Rocker Tour
2016 Rester Vivant Tour
2017 On A Tous Quelque Chose En Nou...
 

- Style : Dick Rivers , Eddy Mitchell
- Membre : Jean-jacques Goldman , Foreigner
 

 Johnny Hallyday - Le Site Officiel (913)

Johnny HALLYDAY - On Stage (2012)
Par MARCO STIVELL le 8 Octobre 2018          Consultée 255 fois

Cette chronique du On Stage de Johnny HALLYDAY, soit sa tournée 2012, vrai retour sur scène après ses soucis de santé de la période 2009-2010, est un peu différente, pas tout à fait dédiée à l'album mais presque plus à un live-report. Cela se passe durant le mois de mai de cette année-là, au Park&Suites Arena de Pérols (sud de Montpellier), ou Sud de France Arena comme on l'appelle dorénavant, puisque c'est le lieu de spectacles le plus grand de la moitié basse du pays (Lyon et sa froide Halle Tony Garnier ne sont pas comptés). Elle a été finie en 2010, et c'est là que Johnny décide de débuter sa tournée. Le premier concert de lui que j'ai vu, et le dernier ! Ces dates-là n'ont en revanche pas été retenues pour le disque live, qui va piocher un peu partout ailleurs en France.

Le trajet habituel, une heure sur l'A9, le plus bel autoroute qui soit, celui de l'Espagne. Ma mère et ma tante ont eu bien fait de me convaincre de venir, à une époque où seuls les albums Gang et Lorada trouvaient mes faveurs, par simple méconnaissance du reste ! En dépit d'une set-list pas toujours rayonnante, ou alors tout simplement d'un artiste qui ne figurait pas parmi mes favoris avant de le voir, cela a été l'un de mes plus beaux moments de concert. Grâce au groupe, grâce à certaines interprétations solides, grâce au public, et bien sûr, grâce à Johnny. Johnny qui arrive durant son introduction orchestrale et sombre (Yvan Cassar, le retour) derrière un écran qui projette un film de guerre apocalyptique. Lui, sauveur suprême aux commandes d'un vaisseau, vient "briser" l'écran et fait son entrée sur scène. Tellement kitsch, mais difficile d'y résister !

Les musiciens lancent alors "Allumer le feu" sur un train de folie, le chanteur est en place... mais pas son micro ! Au moment où il doit commencer son tour, ça ne veut pas fonctionner, alors pendant quatre ou cinq minutes, le groupe tient la mesure inlassablement, ils est rôdé à ça, tandis que le Patron arpente tranquillement la scène d'un bout à l'autre, en attendant que ça fonctionne. Enfin, ça y est, "Tourner le temps à l'orage !". J'ai une pensée émue (et l'ai encore) pour tous ceux qui disent qu'il chante en playback. Tout comme ensuite, pendant le reste du concert, pour les mêmes qui ne l'aiment pas (c'est leur droit) et trouvent tous les prétextes afin de le descendre en flèches. Un concert, même mineur comme celui-ci, aurait peut-être pu suffire à les calmer un moment !

Pourtant, on l'entend sur On Stage, Johnny, sans doute marqué comme jamais par sa période "docteur Delajoux", souffre un peu vocalement. Les notes ça va, mais le timbre rauque nous fait parfois sentir qu'il aimerait tousser un bon coup sans pouvoir y parvenir. Le problème, c'est que pour l'auditeur, c'est parfois éprouvant, comme le "Poème sur la 7ème", magistral autrement. Idem en ce qui concerne "Requiem pour un fou", Johnny a fait mieux.

Il a le même grain de voix qu'on peut entendre chez une autre canaille, monsieur Eddy MITCHELL son ami qui d'ailleurs intervient sur "La musique que j'aime". Pas fan, malgré le respect dû aux deux artistes. A contrario, le duo avec Amy KEYS sur "I (Who Have Nothing)", standard de Ben E. KING, est un match entre voix fortes qui coule comme de l'eau de roche. Et les cuivres mariachi ! Une fois de plus, le groupe est au top, guitaristes, claviéristes (dont Alain Lanty, ancien accompagnateur de RENAUD), Vine St Horns, Geoff Dugmore qui continue de tenir une batterie forte et versatile, Greg Zlap à l'harmonica dit "troisième guitare".

Le concert est mineur dans le sens où il offre peu de surprises dans le choix de chansons, seulement deux du dernier album L'Attente qui reste gentillet. Ce qui est surtout intéressant – mais on l'observe depuis longtemps -, c'est de voir combien Johnny et ses musiciens aiment triturer les chansons jouées dix mille fois, garder un squelette reconnaissable tout en changeant la peau. Cassar fait revenir une section de cordes pour "Quelque chose de Tennessee", "Que je t'aime" (cette intro piano-voix-violons, hmmm !), "Poème sur la 7ème"... "Je suis né dans la rue" sonne plus rock de routier (très bon solo de slide guitare) et "Gabrielle", toujours éclatante donne une belle leçon de réarrangement comme décrit ci-dessus ; on la connait si bien, pourtant !

Dans mes souvenirs, je me rappelle avoir été particulièrement ému au moment du set folk-country-rockabilly acoustique (ce n'est pas comme si Johnny n'en faisait pas depuis des années, mais je découvre quand même...), avec un "Tes tendres années" du Patron seul à la guitare, à se damner, sans parler de "Joue pas de rock'n'roll pour moi" et son rythme binaire revu par Dugmore, détail simple mais qui fait du bien. Tout ça, c'était sur une petite scène au centre de la fosse. Ensuite, tout le monde retourne sur la principale, et là, il y a une autre tuerie qui s'appelle "L'envie". Cuivres superflus peut-être, mais ces roulements de batterie, miam ! Johnny, par sa seule présence, nous rappelle que tout GOLDMAN qu'est ce morceau à la base, c'est son instant le plus héroïque. Même sans réarrangement, et à chaque fois.

Un beau souvenir, meilleur que le CD, mais c'est pour le charme !

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Johnny HALLYDAY
Tour 66 : Stade De France 2009 (2009)
66 ans et toutes ses dents, sacrée forme




Richard COCCIANTE
Notre-dame De Paris (avec Luc Plamondon) (1997)
Riez manants ! Mais (ré)écoutez quand même...


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Johnny Hallyday (guitare, chant)
- Geoff Dugmore (batterie, percussions)
- Fred Jimenez (basse)
- Robin Le Mesurier (guitares)
- Yarol Poupaud (guitares, mandoline, chant)
- Greg 'zlap' Szlapczynski (harmonica, choeurs)
- Alain Lanty (piano, claviers)
- Frédéric Scamps (orgue hammond, claviers)
- Nayanna Holley, Carmel Helene Gaddis (choeurs)
- Amy Keys (chant, choeurs)
- Yvan Cassar (direction d'orchestre)
- Harry Kim (trompette, direction des vine street horns)
- George Shelby (saxophone alto et ténor)
- Charlie Peterson (saxophone baryton, trompette)
- Andrew Lippman (trombone)
- Eddy Mitchell (chant)


1. Introduction
2. Allumer Le Feu
3. Je Suis Né Dans La Rue
4. Excuse-moi Partenaire
5. Ma Gueule
6. Marie
7. Deux étrangers
8. Diego Libre Dans Sa Tête
9. Quelque Chose De Tennessee
10. Poème Sur La 7e
11. Requiem Pour Un Fou
12. I (who Have Nothing) (en Duo Avec Amy Keys)
13. Gabrielle
14. J'la Croise Tous Les Matins
15. Hey Joe

1. L'idole Des Jeunes
2. Joue Pas De Rock'n'roll Pour Moi
3. I'm Gonna Sit Right Down And Cry (over You)
4. Elle Est Terrible
5. Cours Plus Vite Charlie
6. Tes Tendres Années
7. Que Je T'aime
8. Oh ! Ma Jolie Sarah
9. Cet Homme Que Voilà
10. Fils De Personne (en Duo Avec Yarol Poupaud)
11. L'envie
12. L'amour à Mort
13. La Musique Que J'aime (en Duo Avec Eddy Mitchell)
14. L'attente
15. Quand On N'a Que L'amour



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod