Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1960 1 Hello Johnny
1961 Nous Les Gars, Nous Les Filles
Tête à Tête Avec Johnny Hallyd...
Viens Danser Le Twist
Salut Les Copains !
1962 Retiens La Nuit
Sings America's Rockin' Hits
Madison Twist
1963 L'Idole Des Jeunes
Les Bras En Croix
Da Dou Ron Ron
1964 Les Guitares Jouent
1 Johnny, Reviens ! Les Rocks...
Le Pénitencier
1965 Hallelujah
Johnny Chante Hallyday
1966 La Génération Perdue
1967 Johnny 67
1968 Jeune Homme
Rêve Et Amour
1969 1 Rivière... Ouvre Ton Lit
1970 Vie
1971 1 Flagrant Délit
1972 Country, Folk, Rock
1973 Insolitudes
1974 Je T'Aime, Je T'Aime, Je T'Aim...
Rock'N'Slow
1975 Rock à Memphis
La Terre Promise
1976 Derrière L'Amour
Hamlet
1977 C'Est La Vie
1978 Solitudes à Deux
1979 Hollywood
1980 À Partir De Maintenant
1981 En Pièces Détachées
Pas Facile
1982 Quelque Part Un Aigle
La Peur
1983 Entre Violence Et Violon
1984 Drôle De Métier
Spécial Enfants Du Rock
En V.O..
1985 Rock'N'Roll Attitude
1986 Gang
1989 Cadillac
1991 Ça Ne Change Pas Un Homme
1994 Rough Town
1995 Lorada
1996 Destination Vegas
1998 Ce Que Je Sais
1999 1 Sang Pour Sang
2002 1 A La Vie A La Mort
2005 1 Ma Vérité
2007 1 Le Coeur D'Un Homme
2008 1 Ça Ne Finira Jamais
2011 2 Jamais Seul
2012 2 L'Attente
2014 2 Rester Vivant
2015 2 De L'Amour
1963 D'Où Viens-Tu Johnny ?
1965 Johnny Lui Dit Adieu
1976 In Italiano
1981 Black Es Noir
1961 Johnny Et Ses Fans Au Festival...
1962 Johnny à L'Olympia (Olympia 19...
1964 Olympia 1964
1967 Olympia 67
Johnny Au Palais Des Sports
1969 Que Je T'Aime (Palais Des Spor...
1971 Palais Des Sports 71
1976 Johnny Hallyday Story - Palais...
1979 Pavillon De Paris : Porte De P...
1981 Live
1983 Palais Des Sports 82
1984 Au Zénith
1988 Live à Bercy
1990 Dans La Chaleur De Bercy
2017 On A Tous Quelque Chose En Nou...
 

- Style : Dick Rivers
- Membre : Jean-jacques Goldman , Foreigner
 

 Johnny Hallyday - Le Site Officiel (687)

Johnny HALLYDAY - En Pièces Détachées (1981)
Par MARCO STIVELL le 18 Juillet 2017          Consultée 737 fois

En Pièces Détachées, encore un titre emblématique. Sur disque, Johnny HALLYDAY se livre de façon thérapeutique, sur un ton de tristesse ou alors de joie et de bonne humeur. Le divorce avec Sylvie VARTAN vient d'être célébré, et le frère de celle-ci, Eddie, collabore pour la dernière fois avec Johnny en produisant ce nouveau disque.

"On s'est aimés, trop peut-être...". Des paroles très caractéristiques de Johnny à l'époque ouvrent l'ensemble, avec un "Deux Etrangers" plutôt costaud en termes de réalisation. On alterne deux passages rhythm'n'blues avec une partie plus calme. Le piano et les choeurs sont à l'avenant, soutenus par les guitares et les cuivres, c'est pas mal et il y a une bonne dynamique. Bon après, rien de nouveau, et c'est du Bob SEGER à la base ("Brave Strangers").

En fin de disque, il y a un autre morceau fleuve (plus de cinq minutes), "Le Blues, Ma Guitare et Moi". Le titre parle de lui-même, la chanson aurait pu être meilleure si la structure avait été mieux canalisée, mais seul le début lent paraît plaisant. Dommage pour cette participation de Mort SHUMAN, monsieur "Papa Tango Charlie" qui a pas mal écrit pour Eddy MICHELL déjà.

Johnny essaie d'exploiter un peu ce filon et propose un écho à "Joue Pas de Rock'n'Roll Pour Moi", toujours grâce à Mallory et SHUMAN, reprenant le même riff de guitare mais d'une autre façon. Les paroles prêtent à sourire : "J'suis un rockeur maudit, c'est la haine d'être né à Paris, quand Jerry Lee Lewis et Elvis me lancent le bonjour de Memphis".

"Lady Divine" est un morceau autrement marquant, parce que l'un des rares morceaux rock'n'roll véritables de Johnny sur une longue période. Composée par Johnny sur un mode authentique et écrite par Mallory le Corse, elle reste très bonne, malgré sa dédicace non pas à une femme, mais à la cocaïne ! Les guitares "à l'ancienne" y sont en bonne forme, mieux qu'ailleurs sur le disque et ses titres rock indigents ("Cette Fille-là", écrite par les deux compères également).

Les synthés commencent à se mélanger à la musique de façon moins discrète qu'auparavant. Ils tentent de recréer une ambiance orchestrale fin 60's ou seventies sur "Chez Madame Lolita" (et pour cause, c'est du Gilles Thibaut, avec le compositeur Gérard Layani), qui aurait pu être belle ballade mais ne réussit qu'à être bavarde. Cela malgré une thématique bien choisie, à l'inverse de "Je Peux te Faire l'Amour", toujours très racoleur : "Et tant pis si tu dois t'en aller, je ne peux pas promettre que je vais t'aimer, mais je peux te faire l'amour, tant pis s'il n'y a pas d'amour"...

C'est qu'à l'époque, Johnny a beau parler à qui mieux mieux de sa rupture définitive avec Sylvie, il est chaud comme la braise, plus qu'avant. Il fréquente pas mal les discothèques et flirte avec tous les mannequins qu'il veut ; les petites brunes actrices ne sont même pas encore là. Les autres thématiques semblent secondaires, mais il essaie quand même d'y croire, sans faire d'étincelles.

"Guerre", reprise du "Red" de Sammy HAGAR qui dénonce évidemment les horreurs du conflit armé, mise beaucoup sur les guitares hard-rock rageuses et l'énergie mitrailleuse de la batterie. Cela peut sembler amusant, mais pour la qualité, on repassera : "Guerre, c'est la guerre, c'est n'importe quoi la guerre !", voilà. Au moins c'est prétexte pour Johnny à gueuler un peu, et il anticipe un peu la période La Peur (sorti fin 1982). Idem pour "Monsieur Paul", du BARBELIVIEN contestataire et qui se veut mordant à l'encontre des hommes politiques, imaginez le tableau.

En Pièces Détachées, comme les autres albums de Johnny à l'époque, traîne son lot de morceaux faits de bric et de broc avec de gros moyens quand même, assemblés parce qu'il faut sortir un album par an, au moins. À part deux ou trois bonnes idées ("Lady Divine" en tête), les dix chansons enregistrées à Paris et Londres sonnent factices et rien ne donne envie d'y revenir souvent.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Louis CHéDID
On Ne Dit Jamais Assez Aux Gens Qu'on Aime Qu'on Les Aime (2010)
Sincère et attachant




Jacques DUTRONC
Jacques Dutronc (l'opportuniste) (1969)
Pop et rock français


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Johnny Hallyday (chant)
- Eddie Vartan (orchestrations)


1. Deux étrangers
2. Je Peux Te Faire L'amour
3. Lady Divine
4. Chez Madame Lolita
5. Excusez-moi De Chanter Encore Du Rock'n'roll
6. Monsieur Paul
7. Guerre
8. La Nuit Crie Au Secours
9. Cette Fille-là
10. Le Blues, Ma Guitare Et Moi



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod