Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Dick Rivers
- Membre : Jean-jacques Goldman , Foreigner
 

 Johnny Hallyday - Le Site Officiel (499)

Johnny HALLYDAY - Johnny, Reviens ! Les Rocks Les Plus Terribles (1964)
Par MARCO STIVELL le 26 Mars 2017          Consultée 278 fois

Ce disque-là, mon vieux, il est terrible ! Pour paraphraser un refrain d'un tube alors récent de Johnny, et pour rendre hommage à la pochette et au titre bien sentis, à la musique aussi évidemment, de son dernier 33 tours 30 cm avant qu'il ne doive se soumettre au devoir et à son image en rejoignant l'armée.

Johnny, fier de son groupe excellent, n'a jamais été aussi libéré, torride, avant cela. Le chant rageur de "Lucille" et "Johnny Reviens", la mélodie hantée de "Frankie et Johnny" se mêlent délicieusement à la batterie impeccable de l'anglais Bobbie Clarke et au mur de guitares assuré par le français Claude Djaoui et l'américain Joey Greco.

Il y a, sur "Lucille", quelque chose qui va plus loin que le rock'n'roll, avec cette trompette "slapée", et on ne peut s'empêcher de penser qu'à la même époque que les KINKS, SMALL FACES etc quelques années plus tard, ce groupe aurait pu devenir un vivier de création, de garage-rock avant l'heure ou que sais-je, et qui n'aurait rien eu à envier aux anglo-saxons.

La basse de Raph Dipietro sur "Tu Me Quittes", le piano de Marc Hemmler derrière la guitare et la batterie sur "O Carole", les cuivres fantômes, la guitare Stratocaster de Joey Greco qui s'inspire des illustres Chuck BERRY et Scotty MOORE, grésille et miaule sur chaque titre, l'idée qu'une femme (Manou Roblin) est présente derrière la plupart des textes/adaptations de cet univers très masculin, ce n'est que du bonheur !

Johnny et ses musiciens mettent le paquet avant le départ du patron pour l'armée, et qui signe la fin de l'un des plus grands groupes/orchestres de rock en France. Six mois exceptionnels ! Par la suite, Raph Dipietro délaisse totalement la musique pour devenir businessman (rien à voir !) et Joey Greco regrette amèrement de n'avoir pu poursuivre sa carrière avec Johnny.

A lire aussi en ROCK'N ROLL par MARCO STIVELL :


Johnny HALLYDAY
Johnny Et Ses Fans Au Festival De Rock'n'roll (1961)
Faux live




Johnny HALLYDAY
Les Guitares Jouent (1964)
"excuse-moi partenaiiiiiire..."


Marquez et partagez





 
   GUY LIGUILI

 
   MARCO STIVELL

 
   (2 chroniques)



- Joey Greco (guitare solo)
- Claude Djaoui (guitare)
- Ralph Di Pietro (basse)
- Bobbie Clarke (batterie)
- Jean Tosan (saxophone)
- Marc Hemmler (piano)


1. Johnny, Reviens
2. Lucille
3. Au Rythme Et Au Blues
4. Tu Me Quittes
5. Celui Que Tu Préfères
6. Rien Que Huit Jours
7. Franckie Et Johnny
8. Ô Carole
9. Belle
10. Suzie-lou
11. Sally
12. Oh ! Laisse-là Partir
- bonus Tracks
13. J'ai Oublié De Me Souvenir
14. C'est Fini Miss Molly



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod