Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CLASSIQUE  |  OEUVRE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1749 Missa A Due Soprani (Preston)
1756 Concerto Pour Clavier Et Violo...
1757 Symphonie N°1 (Hogwood)
1758 Symphonie N°37 (Hogwood)
1759 Symphonie N°18 (Hogwood)
1760 Symphonie N°19 (Hogwood)
Symphonie N°2 (Hogwood)
Symphonie B Hob I:108 (Hogwood...
Symphonie N°3 (Fischer)
1761 Symphonies De La Journée 6-8 (...
1762 Symphonie N°9 (Hogwood)
1763 Symphonie N°72 (Hogwood)
1764 Symphonie N°22 Le Philosophe (...
1765 Concerto Pour Violon N°1 (Tet...
Symphonie N°28 (Hogwood)
Symphonie N°30 Alléluia (Harno...
Concerto Pour Violoncelle N°1 ...
Symphonie N°31 Appel De Cor (H...
1766 Symphonie N°34 (Hogwood)
1767 Concerto Pour Violon N°3 De Me...
Stabat Mater (Harnoncourt)
1768 Symphonie N°59 Le Feu (Solomon...
Symphonie N°49 La Passion (Koo...
1769 Missa In Honorem Beatissimae V...
Symphonie N°41 (Hogwood)
1770 Concerto Pour Clavier N°4 (Sta...
1771 Symphonie N°43 Mercure (Hogwoo...
Symphonie N°44 Funèbre (Pinnoc...
Symphonie N°42 (Antonini)
1772 Symphonie N°45 Les Adieux (Koo...
1773 Sonate Pour Clavier N°38 Hob X...
1774 Symphonie N°55 Le Maître D'éco...
1775 Symphonie N°68 (Harnoncourt)
Symphonie N°67 (Kraemer)
1776 Symphonie N°69 Laudon (Harnonc...
1778 Sonate Pour Clavier N°34 Hob X...
1779 Symphonie N°70 (Hogwood)
Symphonie N°53 L'Impériale (Ha...
1780 Concerto Pour Clavier N°11 (St...
1781 Symphonie N°62 (Hogwood)
Quatuors à Cordes Op. 33 Russe...
Symphonie N°74 (Hogwood)
1782 Symphonie N°73 La Chasse (Harn...
1783 Concerto Pour Violoncelle N°2 ...
1784 Armida (Harnoncourt)
1785 Symphonie N°83 La Poule (Harno...
1786 Symphonie N°82 L'Ours (Harnonc...
1787 Symphonie N°88 (Bernstein)
1788 Symphonie N°90 (Rattle)
1789 Symphonie N°92 Oxford (Szell)
1790 Quatuors à Cordes Op. 64 Tost ...
1791 Symphonie N°96 Le Miracle (Hog...
Symphonie N°95 (Jochum)
Symphonie N°93 (Szell)
Symphonie N°94 La Surprise (Ha...
1792 Symphonie N°98 (Jochum)
Symphonie N°97 (Harnoncourt)
1793 Quatuors à Cordes Op. 71 Appon...
Symphonie N°99 (Szell)
1794 Symphonie N°100 Militaire (Joc...
Symphonie N°102 (Harnoncourt)
1795 Symphonie N°104 Londres Ou Sal...
1796 Les Sept Dernières Paroles Du ...
Missa Sancti Bernardi Von Offi...
Missa In Tempore Belli - Pauke...
1797 Quatuors à Cordes Op. 76 N°2-4...
1798 Missa In Angustiis - Nelsonmes...
La Création (Harnoncourt)
1799 Theresienmesse (Marriner)
Quatuors à Cordes Op. 77 Lobko...
1800 Te Deum N°2 - Pour L'Impératri...
1801 Les Saisons (Jacobs)
Schöpfungsmesse (Harnoncourt)
1802 Harmoniemesse (Harnoncourt)
1803 Quatuor à Cordes Op. 103 Inach...
2007 Delirium (Coin)
2016 Symphonies 78, 79, 80 & 81 (Da...
1777 Il Mondo Della Luna (Camerling...
 

- Style : Wolfgang Amadeus Mozart , Ludwig Van Beethoven , Carl Philip Emmanuel Bach , Johann Baptist Vanhal , Anton Fils
 

 Le Forum Encyclopédique De Joseph Haydn (591)

Joseph HAYDN - Symphonie N°2 (hogwood) (1760)
Par CHIPSTOUILLE le 12 Février 2018          Consultée 296 fois

Deux hypothèses viennent contredire la numérotation originale de Mandyczevski concernant la symphonie n°2. La première, plus couramment retenue, est la numérotation des partitions Fürnberg-Festetics, parution que l'on estime avoir été établie avec le concours de HAYDN, et qui place la copie de cette œuvre en 5eme position (1). La seconde, une hypothèse tenace, mentionne que cette symphonie, avec la n°4, aurait été composée avant la n°1.

Il suffit de tendre l'oreille pour en comprendre l'origine. Contrairement à la symphonie n°1, résolument classique et moderne dans ses effets, la symphonie n°2 semble en effet avoir un pied dans l'ère baroque. Ce divertimento de type "Parthia" (2) hérite plus de la suite orchestrale que de l'ouverture d'opéra. Si la basse continue a disparu, les effets de trilles (3) multiples personnalisent la symphonie. Ce qui explique sans doute pourquoi, à l'oreille, la symphonie n°1 sonne plus dans l'ère du temps (celui de Mannheim). Une impression probablement fausse. L'histoire du compositeur nous démontre en effet qu'il lui fallut régulièrement plusieurs essais, avant d'incorporer à sa norme les nouveaux effets de style qu'il tentait. Par exemple, nombre de symphonies sans introduction lente ont vu le jour après les n°54 et 57, effet qui sera pourtant un passage obligé dans toutes les londoniennes. La symphonie n°2 est donc plus baroque, savante même dans son premier mouvement qui use de contrepoint.

Bien loin d'un "retour aux sources" pour HAYDN, il faut ici plutôt voir l'expérimentateur. La symphonie jouit en effet d'un remarquable andante (ce qui deviendra également, plus tard, une marque de fabrique). Débarrassé des vents, il est joué tout du long en doubles-croches par toutes les cordes qui s'unissent. Cette particularité rythmique donne l'impression d'un mouvement perpétuel. Celui-ci est pourtant constamment ornementé de trilles, qui rappellent les effets rythmiques que l'on produit généralement avec une vielle à roue. Une idée brillante, que le compositeur poussera plus loin dans le trio de sa symphonie n°67 ou le finale de la 82, l'Ours.

Le dernier mouvement quant à lui, est une jolie tentative de finale avec thème mémorable. Si l'on combine les qualités des deux mouvements rapides à la remarquable impression produite par le mouvement médian, on finit même par se dire que HAYDN écrit ici sa première symphonie sans véritable faux-pas. Elle jouit en outre d'une durée d'exécution expéditive, ce qui évite d'installer la moindre trace de lassitude. Élégante, sympathique même, la symphonie n°2 sort son épingle du jeu. Pas assez, cependant, pour réellement nous convaincre d'y revenir régulièrement. Le compositeur a su en effet, retravailler ses ébauches de bonnes idées, pour en produire des œuvres de qualité supérieure.

(1) Numérotation, complétée par Robins H. Landon (cf. chronique de la symphonie n°19), que nous reprenons donc sur Forces Parallèles pour établir un ordre chronologique
(2) cf chronique de la symphonie n°1 ou nous précisions que les premières œuvres du genre se divisaient en deux catégories: parthia et synfonia.
(3) Succession de deux notes très proches en fin de phrasé, manière typiquement italienne très en vogue durant toute la période baroque.

A lire aussi en MUSIQUE CLASSIQUE par CHIPSTOUILLE :


Anton FILS
Symphonie En Sol Mineur (goebel) (1760)
La passion selon fils




Joseph HAYDN
Concerto Pour Violoncelle N°1 (rostropovich) (1765)
Vous ne connaissez pas Haydn ? grave erreur...


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- The Academy Of Ancient Music
- Christopher Hogwood (direction)


- symphonie N°2 En Ut Majeur Hob I:2
1. Allegro
2. Andante
3. Presto



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod