Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CLASSIQUE  |  OEUVRE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1749 Missa A Due Soprani (Preston)
1756 Concerto Pour Clavier Et Violo...
1757 Symphonie N°1 (Hogwood)
1758 Symphonie N°37 (Hogwood)
1759 Symphonie N°18 (Hogwood)
1760 Symphonie N°19 (Hogwood)
Symphonie N°3 (Fischer)
1761 Symphonies De La Journée 6-8 (...
1762 Symphonie N°9 (Hogwood)
1763 Symphonie N°72 (Hogwood)
1764 Symphonie N°22 Le Philosophe (...
1765 Concerto Pour Violon N°1 (Tet...
Symphonie N°30 Alléluia (Harno...
Symphonie N°31 Appel De Cor (H...
Concerto Pour Violoncelle N°1 ...
1766 Symphonie N°34 (Hogwood)
1767 Concerto Pour Violon N°3 De Me...
Stabat Mater (Harnoncourt)
1768 Symphonie N°59 Le Feu (Solomon...
Symphonie N°49 La Passion (Koo...
1769 Missa In Honorem Beatissimae V...
Symphonie N°41 (Hogwood)
1770 Concerto Pour Clavier N°4 (Sta...
1771 Symphonie N°44 Funèbre (Pinnoc...
1772 Symphonie N°45 Les Adieux (Koo...
1773 Sonate Pour Clavier N°38 Hob X...
1774 Symphonie N°55 Le Maître D'éco...
1775 Symphonie N°68 (Harnoncourt)
Symphonie N°67 (Kraemer)
1776 Symphonie N°69 Laudon (Harnonc...
1778 Sonate Pour Clavier N°34 Hob X...
1779 Symphonie N°53 L'Impériale (Ha...
1780 Concerto Pour Clavier N°11 (St...
1781 Quatuors à Cordes Op. 33 Russe...
Symphonie N°74 (Hogwood)
1782 Symphonie N°73 La Chasse (Harn...
1783 Concerto Pour Violoncelle N°2 ...
1784 Armida (Harnoncourt)
1785 Symphonie N°83 La Poule (Harno...
1786 Symphonie N°82 L'Ours (Harnonc...
1787 Symphonie N°88 (Bernstein)
1788 Symphonie N°90 (Rattle)
1789 Symphonie N°92 Oxford (Szell)
1790 Quatuors à Cordes Op. 64 Tost ...
1791 Symphonie N°96 Le Miracle (Hog...
Symphonie N°95 (Jochum)
Symphonie N°93 (Szell)
Symphonie N°94 La Surprise (Ha...
1792 Symphonie N°98 (Jochum)
Symphonie N°97 (Harnoncourt)
1793 Quatuors à Cordes Op. 71 Appon...
1794 Symphonie N°102 (Harnoncourt)
1795 Symphonie N°104 Londres Ou Sal...
1796 Les Sept Dernières Paroles Du ...
Missa Sancti Bernardi Von Offi...
Missa In Tempore Belli - Pauke...
1797 Quatuors à Cordes Op. 76 N°2-4...
1798 Missa In Angustiis - Nelsonmes...
La Création (Harnoncourt)
1799 Theresienmesse (Marriner)
Quatuors à Cordes Op. 77 Lobko...
1800 Te Deum N°2 - Pour L'Impératri...
1801 Les Saisons (Jacobs)
Schöpfungsmesse (Harnoncourt)
1802 Harmoniemesse (Harnoncourt)
1803 Quatuor à Cordes Op. 103 Inach...
2007 Delirium (Coin)
2016 Symphonies 78, 79, 80 & 81 (Da...
1777 Il Mondo Della Luna (Camerling...
 

- Style : Wolfgang Amadeus Mozart , Ludwig Van Beethoven , Carl Philip Emmanuel Bach , Johann Baptist Vanhal , Anton Fils
 

 Le Forum Encyclopédique De Joseph Haydn (464)

Joseph HAYDN - Theresienmesse (marriner) (1799)
Par CHIPSTOUILLE le 12 Juin 2016          Consultée 318 fois

Quatrième de la série des 6 dernières messes de Joseph HAYDN, la Theresienmesse doit son nom à l’impératrice Marie Thérèse (1), et non Sainte Thérèse comme certains ont pu le croire au XIXe siècle. Il s’avère que l’œuvre ne fut pas non plus, contrairement au second Te Deum composé par HAYDN l’année suivante, composée pour l’impératrice. Comme les 5 autres, son but premier était de célébrer l’anniversaire de la princesse Esterhazy, femme du mécène de Joseph HAYDN, Nicolas II. Comme les 5 autres, elle s’inspire fortement de la musique d’HAENDEL, tout en se modernisant, de par la vision plus harmonique de l’époque classique. Vision qui fut le leitmotiv de toute la carrière de Joseph HAYDN.

D'un point de vue chronologique, la Theresienmesse fait suite à la composition de La Création, plus grand succès que connut HAYDN de son vivant. Face à l’impact de l’oratorio, de ses premières représentations à la publication par souscriptions qui devaient accaparer HAYDN une bonne partie de l'année, la composition de la messe semble être une simple formalité. L’un des rares témoignages nous restant de l'anniversaire ne contient d’ailleurs aucun commentaire à propos de la messe, si ce n’est qu’elle fut bien donnée ce jour-là.

Pourtant, la raréfaction de nouvelles œuvres en ces vieilles années font qu’aussi anecdotique qu’elle put être en son temps, cette messe revêt une importance particulière pour les amateurs du compositeur. De la même façon que pour la Nelsonmesse, l’aura de la Création semble illuminer la Theresienmesse. Il s’agit en effet d’une des meilleures messes du compositeur. Comme la Nelsonmesse, elle enchaîne des passages en force où l’ensemble du chœur nous percute avec d’autres plus délicats, donnant la part belle aux solistes. A la veille du XIXe siècle, la force de HAYDN était de ne pas s’enfermer dans une liste de mouvements uniformes. Le compositeur démontrait encore une fois sa capacité à renouveler son écriture, tout en équilibrant ses œuvres.

Comme dans les 3 messes précédentes, HAYDN tentait de traiter les voix comme des instruments à marier au reste, à la manière de ce qu'il faisait dans ses symphonies, afin de former un tout uni. De la même manière que certains instruments solistes pouvaient parfois s'accaparer la première place le temps d'un passage concertant, les chanteurs prennent régulièrement le dessus. En revanche, les cuivres et timbales qui caractérisent les 2 messes suivantes sont encore absents de l'orchestration.

Les voix lumineuses qui jaillissent du flot instrumental, point culminant de ce festival musical semblent trouver leur apothéose dans le Gratias Agimus Tibi, seconde partie du Gloria. Les différents solistes s’y succèdent, dans des registres variés pour, comme dans le Tuba Mirum du requiem de MOZART, monter en intensité dès que les voix se rejoignent. Autre référence à MOZART, les premières notes du thème de l’Agnus Dei rappellent étrangement le coup d’éclat du premier mouvement de la 25e symphonie (2). Ici, le tout s’entiche d’une pédale au violon entrecoupée de silences, qui rappelle quant à elle la force conquérante de la première Introduzzione des 7 dernières paroles du christ.

La messe est remplie à ras-bord de passages prenants, certaines mélodies font réellement mouche. Ceci étant, on ne trouvera pas ici l’évidence du Dixit Dominus d’HAENDEL ou du Requiem de MOZART, encore une fois. On pourra donc peut-être lui reprocher une petite défaillance au niveau de quelques passages, qui ne proposent pas systématiquement les ritournelles inoubliables auxquelles on pourrait espérer s’attendre. Ceci explique peut-être pourquoi, dans le domaine de la musique religieuse, certains préfèrent peut-être Michael à Joseph HAYDN, qui regagne en popularité ces dernières années. Le petit frère, resté à Salzbourg alors que MOZART s’était échappé à Vienne pour le meilleur et pour le pire, s’est en effet illustré de bien belle manière dans la musique sacrée. Malgré tout, en ce qui concerne Joseph HAYDN, la Theresienmesse reste, certes en deçà la Création, l’une de ses plus belles œuvres sacrées.

(1) Comme nous le précisions dans la chronique du Te Deum, nous parlons ici de Marie-Thérèse de Bourbon-Naples, sœur de Marie-Antoinette et petite fille de la « grande » Marie Thérèse d’Autriche, plus célèbre.
(2) Thème qui lui-même était très apparenté à celui du premier mouvement de la 3e symphonie de HAYDN, bien que de tonalité, et donc d’intention, différente.

A lire aussi en MUSIQUE CLASSIQUE par CHIPSTOUILLE :


Joseph HAYDN
Les Sept Dernières Paroles Du Christ (harnoncourt) (1796)
Petit chef-d'oeuvre avant l'heure




Wolfgang Amadeus MOZART
Concerto Pour Piano N°23 (perahia) (1786)
Volupté, avant tout.


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Carol Vaness (soprano)
- Doris Soffel (contralto)
- Keith Lewis (ténor)
- Petteri Salomaa (basse)
- Dagmar Schellenberger (soprano ii)
- Hermann Christian Polster (basse ii)
- Rundfunkchor Leipzig
- Jörg-peter Weigle (chef des choeurs)
- Hansjürgen Scholze (orgue)
- Staatskapelle Dresden
- Sir Neville Marriner (direction)


- messe En Si 'theresienmesse' Hob Xxii:12
1. Kyrie
2. Gloria: Gloria In Excelsis Deo
3. Gloria: Gratias Agimus Tibi
4. Gloria: Quoniam Tu Solus Sanctus
5. Credo: Credo In Unum Deum
6. Credo: Et Incarnatus Est
7. Credo: Et Resurrexit
8. Sanctus
9. Benedictus
10. Agnus Dei: Agnus Dei
11. Agnus Dei: Dona Nobis Pacem



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod