Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CLASSIQUE  |  OEUVRE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1749 Missa A Due Soprani (Preston)
1756 Concerto Pour Clavier Et Violo...
1757 Symphonie N°1 (Hogwood)
1758 Symphonie N°37 (Hogwood)
1759 Symphonie N°18 (Hogwood)
1760 Symphonie N°19 (Hogwood)
Symphonie N°3 (Fischer)
1761 Symphonies De La Journée 6-8 (...
1762 Symphonie N°9 (Hogwood)
1763 Symphonie N°72 (Hogwood)
1764 Symphonie N°22 Le Philosophe (...
1765 Concerto Pour Violon N°1 (Tet...
Symphonie N°30 Alléluia (Harno...
Symphonie N°31 Appel De Cor (H...
Concerto Pour Violoncelle N°1 ...
1766 Symphonie N°34 (Hogwood)
1767 Concerto Pour Violon N°3 De Me...
Stabat Mater (Harnoncourt)
1768 Symphonie N°59 Le Feu (Solomon...
Symphonie N°49 La Passion (Koo...
1769 Missa In Honorem Beatissimae V...
Symphonie N°41 (Hogwood)
1770 Concerto Pour Clavier N°4 (Sta...
1771 Symphonie N°44 Funèbre (Pinnoc...
1772 Symphonie N°45 Les Adieux (Koo...
1773 Sonate Pour Clavier N°38 Hob X...
1774 Symphonie N°55 Le Maître D'éco...
1775 Symphonie N°68 (Harnoncourt)
Symphonie N°67 (Kraemer)
1776 Symphonie N°69 Laudon (Harnonc...
1778 Sonate Pour Clavier N°34 Hob X...
1779 Symphonie N°53 L'Impériale (Ha...
1780 Concerto Pour Clavier N°11 (St...
1781 Quatuors à Cordes Op. 33 Russe...
Symphonie N°74 (Hogwood)
1782 Symphonie N°73 La Chasse (Harn...
1783 Concerto Pour Violoncelle N°2 ...
1784 Armida (Harnoncourt)
1785 Symphonie N°83 La Poule (Harno...
1786 Symphonie N°82 L'Ours (Harnonc...
1787 Symphonie N°88 (Bernstein)
1788 Symphonie N°90 (Rattle)
1789 Symphonie N°92 Oxford (Szell)
1790 Quatuors à Cordes Op. 64 Tost ...
1791 Symphonie N°96 Le Miracle (Hog...
Symphonie N°95 (Jochum)
Symphonie N°93 (Szell)
Symphonie N°94 La Surprise (Ha...
1792 Symphonie N°98 (Jochum)
Symphonie N°97 (Harnoncourt)
1793 Quatuors à Cordes Op. 71 Appon...
1794 Symphonie N°102 (Harnoncourt)
1795 Symphonie N°104 Londres Ou Sal...
1796 Les Sept Dernières Paroles Du ...
Missa Sancti Bernardi Von Offi...
Missa In Tempore Belli - Pauke...
1797 Quatuors à Cordes Op. 76 N°2-4...
1798 Missa In Angustiis - Nelsonmes...
La Création (Harnoncourt)
1799 Theresienmesse (Marriner)
Quatuors à Cordes Op. 77 Lobko...
1800 Te Deum N°2 - Pour L'Impératri...
1801 Les Saisons (Jacobs)
Schöpfungsmesse (Harnoncourt)
1802 Harmoniemesse (Harnoncourt)
1803 Quatuor à Cordes Op. 103 Inach...
2007 Delirium (Coin)
2016 Symphonies 78, 79, 80 & 81 (Da...
1777 Il Mondo Della Luna (Camerling...
 

- Style : Wolfgang Amadeus Mozart , Ludwig Van Beethoven , Carl Philip Emmanuel Bach , Johann Baptist Vanhal , Anton Fils
 

 Le Forum Encyclopédique De Joseph Haydn (464)

Joseph HAYDN - Quatuors à Cordes Op. 76 N°2-4 (prazak) (1797)
Par CHIPSTOUILLE le 31 Janvier 2008          Consultée 6565 fois

Joseph HAYDN est, outre le père de la Symphonie, celui du quatuor à cordes. Plus que l'avoir réellement inventé, il l'a formaté. Quatre mouvements, à l'image d'une symphonie classique, constituent ces petits chefs d’œuvre. Le premier, entraînant, présente les armes, introduit le plus généralement une mélodie savoureuse, propre à être retenue et qui dessine la personnalité du quatuor. Le second mouvement est lent, un adagio, parfois un andante, rarement plus. Il est le garant d'une certaine variété, laisse les oreilles se reposer, donne du corps à l’œuvre, lui délègue le qualificatif d'élégance. Le troisième mouvement est dansant, de manière générale un menuet sur un rythme constant à trois temps qui tourne et tourne à n'en plus finir. Enfin, le Finale, puissant et majestueux, clôt l’œuvre en maestria, pour signifier le point d'orgue, pour ne plus retenir que le talent de son auteur.

Summum de la carrière du compositeur selon certains, les quatuors de l'opus 76, et en particulier "Les quintes", "l'Empereur" et "Le Lever de soleil" restent parmi les plus beaux moments de la musique classique. On retiendra bien entendu en tout premier le subtil "Poco Adagio" du quatuor n°3 de l'Empereur qui terminera ses jours en tant qu'hymne national autrichien. Rien à voir avec notre marseillaise triomphante boursouflée d'orgueil, nous avons affaire ici à une mélodie calme, pleine, constamment relancée par ce thème inoubliable. De HAYDN, il s'agit d'un des seuls thèmes de sa composition à être à ma connaissance véritablement connu.

Mais cet hymne n'est peut-être rien en comparaison des thèmes plus vifs, je pense en particulier au troisième mouvement des quintes, que l'on appelle parfois à juste titre menuet des sorcières. Il se sépare en deux thèmes, le premier aborde un ton austère, dans les graves avec une mélodie entonnée en canon par les deux violons puis le violoncelle, telle un être apeuré s'avançant à pas irréguliers effrayé par sa propre ombre, menaçante et cinq fois plus grosse que lui. Le second thème répond mieux à l'allégorie des sorcières, qui tournent et virevoltent autour de l'être infâme, leurs rires se terminant sur des moqueries acerbes et aiguës, visiblement amusées du sort réservé au thème principal.

Autre thème d'envergure, le "Finale" du quatuor de l'empereur, qualifié de symphonique, remarqué de par son thème "impérial" si l'on peut dire, frappé de 3 coups secs et massifs tels que le feront plus tard les "pom pom pom" d'une cinquième de BEETHOVEN. Le mouvement saisi de par sa vivacité et de pas sa force, le mode mineur employé à juste titre permet quelques retournements de situation des plus habiles, et cela à plusieurs reprises, tel que HAYDN s'y emploie depuis déjà quelques années.

C'est d'ailleurs l'expérience qui parle surtout dans ces quatuors, avant tout autre chose. Les structures sont nettes, les thèmes pas forcément des plus originaux pour l'artiste mais la mise en scène étonne et enchante sans toutefois choquer. Avant les quatuors de l'opus 77, ceux de l'opus 76 auront retenu le plus l'attention. Qualifiés de meilleurs du compositeur par la majorité, il vous sont également fortement recommandés par votre serviteur. HAYDN ne perce pas ici sa carapace de compositeur classique comme il a pu le faire avec ses concertos pour violoncelle ou la création, mais impose bel et bien son talent à force de travail, avec une facilité qui devrait en déconcerter plus d'un. Le trésor est indispensable, vous l'aurez compris, d'autant plus que l'interprétation s'est vue couronnée d’un cumul de récompenses conséquent, le Pražák quartet domine en effet l'épreuve.

A lire aussi en MUSIQUE CLASSIQUE par CHIPSTOUILLE :


Wolfgang Amadeus MOZART
Concerto Pour Violon N°1 (fischer, Kreizberg) (1773)
Ppfff... ras le bol de Mozart. Euh... eh! attendez




Joseph HAYDN
Symphonie N°68 (harnoncourt) (1775)
La naissance...


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Prazak Quartet
- Vaclav Remes (violon)
- Vlastimil Holek (violon)
- Josef Kluson (alto)
- Michal Kanka (violoncelle)


- quatuor à Cordes En Ré Mineur 'les Quintes' Op.7
1. Allegro
2. Andante O Più Tosto Allegretto
3. Menuetto
4. Finale. Vivace Assai
- quatuor à Cordes En Ut Majeur 'l'empereur' Op.76
5. Allegro
6. Poco Adagio. Cantabile. Variazoni I-iv
7. Menuetto
8. Finale. Presto
- quatuor à Cordes En Sol Majeur 'lever De Soleil'
9. Allegro Con Spirito
10. Adagio
11. Menuet - Allegro
12. Finale Allegro Ma Non Troppo



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod