Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CLASSIQUE  |  OEUVRE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1749 Missa A Due Soprani (Preston)
1756 Concerto Pour Clavier Et Violo...
1757 Symphonie N°1 (Hogwood)
1758 Symphonie N°37 (Hogwood)
1759 Symphonie N°18 (Hogwood)
1760 Symphonie N°19 (Hogwood)
Symphonie N°3 (Fischer)
1761 Symphonies De La Journée 6-8 (...
1762 Symphonie N°9 (Hogwood)
1763 Symphonie N°72 (Hogwood)
1764 Symphonie N°22 Le Philosophe (...
1765 Concerto Pour Violon N°1 (Tet...
Symphonie N°30 Alléluia (Harno...
Symphonie N°31 Appel De Cor (H...
Concerto Pour Violoncelle N°1 ...
1766 Symphonie N°34 (Hogwood)
1767 Concerto Pour Violon N°3 De Me...
Stabat Mater (Harnoncourt)
1768 Symphonie N°59 Le Feu (Solomon...
Symphonie N°49 La Passion (Koo...
1769 Missa In Honorem Beatissimae V...
Symphonie N°41 (Hogwood)
1770 Concerto Pour Clavier N°4 (Sta...
1771 Symphonie N°43 Mercure (Hogwoo...
Symphonie N°44 Funèbre (Pinnoc...
Symphonie N°42 (Antonini)
1772 Symphonie N°45 Les Adieux (Koo...
1773 Sonate Pour Clavier N°38 Hob X...
1774 Symphonie N°55 Le Maître D'éco...
1775 Symphonie N°68 (Harnoncourt)
Symphonie N°67 (Kraemer)
1776 Symphonie N°69 Laudon (Harnonc...
1778 Sonate Pour Clavier N°34 Hob X...
1779 Symphonie N°53 L'Impériale (Ha...
1780 Concerto Pour Clavier N°11 (St...
1781 Symphonie N°62 (Hogwood)
Quatuors à Cordes Op. 33 Russe...
Symphonie N°74 (Hogwood)
1782 Symphonie N°73 La Chasse (Harn...
1783 Concerto Pour Violoncelle N°2 ...
1784 Armida (Harnoncourt)
1785 Symphonie N°83 La Poule (Harno...
1786 Symphonie N°82 L'Ours (Harnonc...
1787 Symphonie N°88 (Bernstein)
1788 Symphonie N°90 (Rattle)
1789 Symphonie N°92 Oxford (Szell)
1790 Quatuors à Cordes Op. 64 Tost ...
1791 Symphonie N°96 Le Miracle (Hog...
Symphonie N°95 (Jochum)
Symphonie N°93 (Szell)
Symphonie N°94 La Surprise (Ha...
1792 Symphonie N°98 (Jochum)
Symphonie N°97 (Harnoncourt)
1793 Quatuors à Cordes Op. 71 Appon...
Symphonie N°99 (Szell)
1794 Symphonie N°102 (Harnoncourt)
1795 Symphonie N°104 Londres Ou Sal...
1796 Les Sept Dernières Paroles Du ...
Missa Sancti Bernardi Von Offi...
Missa In Tempore Belli - Pauke...
1797 Quatuors à Cordes Op. 76 N°2-4...
1798 Missa In Angustiis - Nelsonmes...
La Création (Harnoncourt)
1799 Theresienmesse (Marriner)
Quatuors à Cordes Op. 77 Lobko...
1800 Te Deum N°2 - Pour L'Impératri...
1801 Les Saisons (Jacobs)
Schöpfungsmesse (Harnoncourt)
1802 Harmoniemesse (Harnoncourt)
1803 Quatuor à Cordes Op. 103 Inach...
2007 Delirium (Coin)
2016 Symphonies 78, 79, 80 & 81 (Da...
1777 Il Mondo Della Luna (Camerling...
 

- Style : Wolfgang Amadeus Mozart , Ludwig Van Beethoven , Carl Philip Emmanuel Bach , Johann Baptist Vanhal , Anton Fils
 

 Le Forum Encyclopédique De Joseph Haydn (529)

Joseph HAYDN - Symphonie N°72 (hogwood) (1763)
Par CHIPSTOUILLE le 26 Décembre 2015          Consultée 678 fois

Nous vous parlions récemment de la seconde symphonie de HAYDN considérée comme abusivement numérotée n°37. Une erreur de numérotation grossière à première vue mais qui, une fois l’œuvre écoutée, s’avérait compréhensible. La symphonie n°72 présente un second cas. Si l’on suit l’ordre établi par le biographe Marc Vignal en 1990, que lui-même admet comme un casse-tête impossible à résoudre, elle se trouve avoir été composée quelque part entre les 26e et 30e symphonies de HAYDN (d'un point de vue chronologique), soit un écart de 42 œuvres au minimum avec la réalité. Une erreur de numérotation gigantesque, qui ne peut se trouver que dans les répertoires de compositeurs prolifiques et durables. C'est en découvrant l'incipit (1) dans l'un des deux catalogues d'oeuvres constitués par HAYDN lui-même que l'on se rendit compte de l'étourderie.

Oui, je sais, c’est un peu fort de café, peu après vous avoir parlé de la symphonie n°37, de vous refaire une chronique articulée autour d’une erreur de numérotation. Mais de nouveau, celle-ci s'avère révélatrice. Ce que prouve cette erreur, c’est la façon dont HAYDN, après avoir rivalisé d’originalité dans son cycle de symphonies Sturm Und Drang entre 1766 et 1775, a presque rebroussé chemin dans la décennie suivante. Cela ne nous révèle rien de particulier sur la symphonie n°72 elle-même, qui ne propose rien de remarquablement en avance sur son temps, mais plutôt sur celles que Mandyczevski avait premièrement considérées contemporaines.

Il est d'ailleurs impossible de ne pas noter les similitudes existantes avec la 73 dite « la chasse ». Toutes deux mettent en avant les cors, ici dans le premier mouvement. Un rapprochement qui pourtant met de côté la symphonie n°31 dite « Appel de Cor », chronologiquement intermédiaire. Cette dernière est même une symphonie beaucoup plus proche de notre n°72, puisque composée peu de temps après. Elle en suit l’idée principale en la sublimant.

Les plus attentifs remarqueront en premier lieu le dernier mouvement, un long et discret andante qui se conclue en presto. Une exception de structure hautement improbable lors de sa présupposée date de conception autour de 1782. En effet, à cette époque, la structure vif-lent-menuet-vif sera alors devenue une norme. Ce mouvement s'oppose directement (2) aux conclusions explosives que HAYDN enchaînera avec talent dans ses symphonies de maturité. Au contraire, dénué de motif principal, cet andante final démultiplie les idées, passant d’un rythme à l’autre comme autant de danses, chaque instrument de l'orchestre étant tour à tour mis en valeur. Cet aspect, que Marc Vignal qualifie de propre au divertimento, rappelle également, de loin, les suites orchestrales de l’époque baroque. A bien y regarder de près, l’allegro initial et son cor omniprésent font tout autant écho au style baroque à la française, pas si éloigné d’un Marc Antoine CHARPENTIER, et que toute l’Europe s’était approprié depuis.

On en vient donc presque à se demander comment l’erreur a pu être commise. Car bien qu’il puisse sembler rétrograde a posteriori, le style de la période galante (1776-1784), qui coupait le Sturm Und Drang dans ses élans romantiques, avait clairement délaissé le fatras baroque ou pré-classique loin derrière. On sait que HAYDN, après 1779, profita de son nouveau contrat pour faire fructifier d’anciennes œuvres en les publiant des années après leur écriture, ce qui fut probablement le cas de cette symphonie 72. D'ailleurs, si la page de catalogue ou figure la symphonie la replace autour de 1763, l'inscription elle-même fut effectuée 20 ans plus tard, peut-être à l'occasion de sa vente. Les dates de publications furent donc autant de fausses pistes pour établir une première chronologie.

Pauvre Mandyczevski, que n’avait-il donc pas fait là comme erreur ? Lui avait-il seulement été possible d’entendre toutes ces œuvres de son vivant ? On ne le remerciera jamais assez d’avoir fait autant pour la cause de Joseph HAYDN en republiant ses œuvres. Qu’importent finalement, ces quelques étourderies concernant, somme toute, des œuvres assez mineures. De cette symphonie n°72, on retiendra tout de même son côté pastoral, parfois presque théâtral, qui n’est pas sans rappeler la trilogie de la journée et ses passages « cantabile ». Le menuet en particulier, avec ses cors sourds, malheureusement trop rares pour constituer le point de départ d’un développement qui aurait pu être savoureux, pénètre notre esprit comme un doute qui surgit. L’ensemble néanmoins, agréable sans être sublime, ne propose pas de quoi se relever la nuit.

(1) Les premières mesures de l'oeuvre, qui servaient alors à les indentifier. Tout du moins ce fut la méthode employée par Joseph HAYDN.
(2) Exception peut-être du finale de la symphonie n°98, un presto énergique (contrairement à l'andante qui nous intéresse) qui lui aussi donne l'occasion tour à tour à plusieurs instruments de s'exprimer de manière "cantabile".

A lire aussi en MUSIQUE CLASSIQUE par CHIPSTOUILLE :


Johann Baptist VANHAL
Symphonie Bryan Gm1 (goebel) (1768)
Violons tragiques




Joseph HAYDN
Symphonie N°99 (szell) (1793)
La tentation.


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- The Academy Of Ancient Music
- Christopher Hogwood (direction)


- symphonie N°72 En Ré Hob I:72
1. Allegro
2. Andante
3. Menuetto
4. Finale: Andante, Presto



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod