Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CLASSIQUE  |  OEUVRE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1749 Missa A Due Soprani (Preston)
1756 Concerto Pour Clavier Et Violo...
1757 Symphonie N°1 (Hogwood)
1758 Symphonie N°37 (Hogwood)
1759 Symphonie N°18 (Hogwood)
1760 Symphonie N°19 (Hogwood)
Symphonie N°3 (Fischer)
1761 Symphonies De La Journée 6-8 (...
1762 Symphonie N°9 (Hogwood)
1763 Symphonie N°72 (Hogwood)
1764 Symphonie N°22 Le Philosophe (...
1765 Concerto Pour Violon N°1 (Tet...
Symphonie N°30 Alléluia (Harno...
Symphonie N°31 Appel De Cor (H...
Concerto Pour Violoncelle N°1 ...
1766 Symphonie N°34 (Hogwood)
1767 Concerto Pour Violon N°3 De Me...
Stabat Mater (Harnoncourt)
1768 Symphonie N°59 Le Feu (Solomon...
Symphonie N°49 La Passion (Koo...
1769 Missa In Honorem Beatissimae V...
Symphonie N°41 (Hogwood)
1770 Concerto Pour Clavier N°4 (Sta...
1771 Symphonie N°44 Funèbre (Pinnoc...
1772 Symphonie N°45 Les Adieux (Koo...
1773 Sonate Pour Clavier N°38 Hob X...
1774 Symphonie N°55 Le Maître D'éco...
1775 Symphonie N°68 (Harnoncourt)
Symphonie N°67 (Kraemer)
1776 Symphonie N°69 Laudon (Harnonc...
1778 Sonate Pour Clavier N°34 Hob X...
1779 Symphonie N°53 L'Impériale (Ha...
1780 Concerto Pour Clavier N°11 (St...
1781 Symphonie N°62 (Hogwood)
Quatuors à Cordes Op. 33 Russe...
Symphonie N°74 (Hogwood)
1782 Symphonie N°73 La Chasse (Harn...
1783 Concerto Pour Violoncelle N°2 ...
1784 Armida (Harnoncourt)
1785 Symphonie N°83 La Poule (Harno...
1786 Symphonie N°82 L'Ours (Harnonc...
1787 Symphonie N°88 (Bernstein)
1788 Symphonie N°90 (Rattle)
1789 Symphonie N°92 Oxford (Szell)
1790 Quatuors à Cordes Op. 64 Tost ...
1791 Symphonie N°96 Le Miracle (Hog...
Symphonie N°95 (Jochum)
Symphonie N°93 (Szell)
Symphonie N°94 La Surprise (Ha...
1792 Symphonie N°98 (Jochum)
Symphonie N°97 (Harnoncourt)
1793 Quatuors à Cordes Op. 71 Appon...
Symphonie N°99 (Szell)
1794 Symphonie N°102 (Harnoncourt)
1795 Symphonie N°104 Londres Ou Sal...
1796 Les Sept Dernières Paroles Du ...
Missa Sancti Bernardi Von Offi...
Missa In Tempore Belli - Pauke...
1797 Quatuors à Cordes Op. 76 N°2-4...
1798 Missa In Angustiis - Nelsonmes...
La Création (Harnoncourt)
1799 Theresienmesse (Marriner)
Quatuors à Cordes Op. 77 Lobko...
1800 Te Deum N°2 - Pour L'Impératri...
1801 Les Saisons (Jacobs)
Schöpfungsmesse (Harnoncourt)
1802 Harmoniemesse (Harnoncourt)
1803 Quatuor à Cordes Op. 103 Inach...
2007 Delirium (Coin)
2016 Symphonies 78, 79, 80 & 81 (Da...
1777 Il Mondo Della Luna (Camerling...
 

- Style : Wolfgang Amadeus Mozart , Ludwig Van Beethoven , Carl Philip Emmanuel Bach , Johann Baptist Vanhal , Anton Fils
 

 Le Forum Encyclopédique De Joseph Haydn (482)

Joseph HAYDN - Armida (harnoncourt) (1784)
Par CHIPSTOUILLE le 29 Août 2014          Consultée 1276 fois

La période dite galante de HAYDN, s’étalant plus ou moins de 1776 à 1784, fut dominée par l’opéra. Exercice dans lequel le père de la symphonie et du quatuor à cordes n’est que peu reconnu aujourd’hui (il n’existe pas d’édition vidéo du sujet de cette chronique). C’était pourtant le format le plus en vogue à l’époque. Peu enclin à faire dans l'originalité, le Prince Esterhazy s’était découvert une nouvelle passion pour l’exercice, et fera travailler son maître de chapelle essentiellement dans cette direction. Joseph HAYDN se sera tué à la tâche durant cette décénie, se dévouant aux représentations d'Opera, et parvenant bon gré mal gré à en composer lui-même quelques uns au passage. On pourra relever que les symphonies de la période (1) reprennent principalement des airs initialement prévus pour ses opéras. Avant dernier des opéras écrits par HAYDN, de type seria, il annonça lui-même qu'Armida était sa « meilleure œuvre ». Contrairement aux précédents, il envisagera même pendant un temps de le faire publier, projet qui sera finalement abandonné.

Le sujet, un classique de l’opéra au XVIIIe siècle, a déjà été mis en musique par MONTEVERDI (Armida abandonnata), LULLY (Armide), HAENDEL (Rinaldo), et enfin GLUCK et SALIERI pour les plus compositeurs les plus connus. Il sera repris par ROSSINI au siècle suivant. L’histoire se concentre autour d’un conflit entre croisés et Sarazins se déroulant au Proche-Orient, ornementé d’éléments fantastiques (magie, monstres…). Le sujet principal est bien sûr une histoire d’amour impossible entre ses deux protagonistes principaux : Armida, une magicienne envoyée dans les rangs des croisés et Rinaldo, un croisé tiraillé entre l’amour et le devoir.

L’Armida de HAYDN est souvent martiale, avec une musique vive et acérée, martelée. Quand bien même HAYDN n’est pas reconnu pour ses qualités de compositeurs d’opéra, Armida tire son épingle du jeu. A noter quelques airs particulièrement techniques et flamboyants, notamment par le rôle-titre, incarné, dans la version d'Harnoncourt, par la célèbre Cecilia Bartoli. Armida, personnage féminin ambigu dans ses actes, revêts deux facettes aussi excessives l’une que l’autre. La première est séductrice et rongée d’amour, la seconde est vengeresse et explosive. Elles permettent à la partition quelques tours de force. On note en particulier le duo particulièrement prenant à la conclusion du premier acte « Cara, sarò fedele », très expressif dans ses sentiments opposés.

D’autres numéros sont particulièrement remarquables. En tête se place le « Ah, si plachi il fiero Nume », air où les instruments fondent littéralement en dissonances liquoreuses, une véritable prouesse d'originalité, signe qui ne trompe pas quant à l'auteur. On pense également au final « Astri che in ciel splendete » à la fin du troisième acte qui conclue cette pièce épique avec force feu et flammes. La symphonie d’ouverture est une pièce instrumentale remarquable, qui ose annoncer quelques péripéties, à la manière de MOZART, dont HAYDN n’avait pas tout à fait pu apprécier les talents (2) au moment où ses opéras étaient donnés pour la première fois. D’ailleurs, aucun opéra de MOZART ne sera joué au palais princier, un comble.

Malgré ses traits d’originalité, aussi bien musicaux que littéraires, sa ferveur et ses sentiments contraires, Armida souffre cependant de la comparaison avec les opéras de cet alter-ego autrichien. Entre les airs marquants, réellement réussis, on déplore des longueurs et une intensité très variable. Les amateurs de HAYDN se doivent de jeter une oreille à cette œuvre, ne serait-ce que pour ses meilleurs numéros. Les autres se passeront sans doute d’un bon opéra classique de plus. A choisir, ils devraient orienter leur choix vers Orfeo, dernier de la main du maître, qui sans avoir été joué du vivant du compositeur, bénéficia réellement de l’influence positive de MOZART.

On conclura en précisant que l’absence de réelle représentation empêche de profiter pleinement de l’œuvre aujourd’hui. Armida fait partie de ces opéras dont la partie sonore peut s’apprécier indépendamment de l’image, la qualité des plus belles mélodies aidant. Ce qui ne suffit pas pour en faire un chef-d’œuvre.

(1) Grosso-modo n°70 à 81 à quelques erreurs de numérotation près comme la 72 qui est bien antérieure et la 53 dont vous trouverez déjà la chronique sur le site.
(2) HAYDN fit l'acquisition de la partition des Noces de Figaro précisément le 14 Juillet 1789...

A lire aussi en MUSIQUE CLASSIQUE par CHIPSTOUILLE :


Wolfgang Amadeus MOZART
Symphonie N°38 Prague (harnoncourt) (1786)
Coin coin coin?




Ludwig Van BEETHOVEN
Symphonie N°5 (karajan) (1808)
Le destin


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Cecilia Bartoli (armida)
- Christophe Pregardien (rinaldo)
- Patricia Petibon (zelmira)
- Markus Schäfer (clotarco)
- Scot Weir (ubaldo)
- Olivier Widmer (idreno)
- Concentus Musicus Wein
- Nikolaus Harnoncourt (direction)


1. Sinfonia
- act I
2. Recitativo; Amici, Il Fiero Marte
3. Aria; Vado A Pugnar Contento
4. Recitativo; Armida, Ebben, Che Pensi?
5. Aria; Se Dal Suo Braccio Oppresso
6. Recitativo Accompagnato; Partì Rinaldo
7. Aria; Se Pietade Avete, Oh Numi
8. Marcia
9. Recitativo Accompagnato; Valorosi Compagni
10. Aria; Dove Son? Che Miro Intorno? - Recitativo Acc
11. Recitativo; Ah, Si Scenda Per Poco
12. Aria; Se Tu Seguir Mi Vuoi
13. Recitativo; Della Mia Fede
14. Recitativo Accompagnato; Oh Amico! Oh Mio Rossor!
15. Duetto; Cara, Sarò Fedele

- act Ii
1. Recitativo; Odi, E Serba Il Segreto
2. Aria; Tu Mi Sprezzi, E Mi Deridi
3. Recitativo; No, Non Mi Pento
4. Aria; Ah, Si Plachi Il Fiero Nume
5. Recitativo; Va Pur, Folle
6. Aria; Teco Lo Guida Al Campo
7. Recitativo; Ben Simulati Io Credo
8. Recitativo Accompagnato; Armida ... Oh Affanno!
9. Aria; Cara, è Vero, Io Son Tiranno
10. Recitativo Accompagnato; Barbaro! E Ardisci Ancor
11. Aria; Odio, Furor, Dispetto
12. Recitativo; Eccoti Alfin, Rinaldo, Reso
13. Aria; Prence Amato, In Questo Amplesso
14. Recitativo; Ansioso Già Mi Vedi
15. Terzetto; Partirò, Ma Pensa, Ingrato
- act Iii
16. Recitativo Accompagnato; Questa Dunque è La Selva
17. Aria; Torna Pure Al Caro Bene
18. Recitativo Accompagnato; Qual Tumulto D'idee M'ecc
19. Aria; Ah, Non Ferir: T'arresta
20. Recitativo Accompagnato; Che Inopportuno Incontro!
21. [presto; Oh Dio! Dove Mi Trovo?]
22. Aria; Dei Pietosi, In Tal Cimento - Recitativo Acc



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod