Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CLASSIQUE  |  OEUVRE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1749 Missa A Due Soprani (Preston)
1756 Concerto Pour Clavier Et Violo...
1757 Symphonie N°1 (Hogwood)
1758 Symphonie N°37 (Hogwood)
1759 Symphonie N°18 (Hogwood)
1760 Symphonie N°19 (Hogwood)
Symphonie N°2 (Hogwood)
Symphonie B Hob I:108 (Hogwood...
Symphonie N°3 (Fischer)
1761 Symphonies De La Journée 6-8 (...
1762 Symphonie N°9 (Hogwood)
1763 Symphonie N°72 (Hogwood)
Symphonie N°12 (Antonini)
1764 Symphonie N°22 Le Philosophe (...
1765 Concerto Pour Violon N°1 (Tet...
Symphonie N°28 (Hogwood)
Symphonie N°30 Alléluia (Harno...
Concerto Pour Violoncelle N°1 ...
Symphonie N°31 Appel De Cor (H...
1766 Symphonie N°34 (Hogwood)
1767 Concerto Pour Violon N°3 De Me...
Stabat Mater (Harnoncourt)
1768 Symphonie N°59 Le Feu (Solomon...
Symphonie N°49 La Passion (Koo...
1769 Missa In Honorem Beatissimae V...
Symphonie N°41 (Hogwood)
1770 Concerto Pour Clavier N°4 (Sta...
1771 Symphonie N°43 Mercure (Hogwoo...
Symphonie N°44 Funèbre (Pinnoc...
Symphonie N°42 (Antonini)
1772 Symphonie N°45 Les Adieux (Koo...
1773 Sonate Pour Clavier N°38 Hob X...
1774 Symphonie N°55 Le Maître D'éco...
1775 Symphonie N°68 (Harnoncourt)
Symphonie N°67 (Kraemer)
1776 Symphonie N°69 Laudon (Harnonc...
1778 Sonate Pour Clavier N°34 Hob X...
1779 Symphonie N°70 (Hogwood)
Symphonie N°53 L'Impériale (Ha...
1780 Concerto Pour Clavier N°11 (St...
1781 Symphonie N°62 (Hogwood)
Quatuors à Cordes Op. 33 Russe...
Symphonie N°74 (Hogwood)
1782 Symphonie N°73 La Chasse (Harn...
1783 Concerto Pour Violoncelle N°2 ...
1784 Armida (Harnoncourt)
1785 Symphonie N°83 La Poule (Harno...
1786 Symphonie N°82 L'Ours (Harnonc...
1787 Symphonie N°88 (Bernstein)
1788 Symphonie N°90 (Rattle)
1789 Symphonie N°92 Oxford (Szell)
1790 Quatuors à Cordes Op. 64 Tost ...
1791 Symphonie N°96 Le Miracle (Hog...
Symphonie N°95 (Jochum)
Symphonie N°93 (Szell)
Symphonie N°94 La Surprise (Ha...
1792 Symphonie N°98 (Jochum)
Symphonie N°97 (Harnoncourt)
1793 Quatuors à Cordes Op. 71 Appon...
Symphonie N°99 (Szell)
1794 Symphonie N°100 Militaire (Joc...
Symphonie N°102 (Harnoncourt)
1795 Symphonie N°104 Londres Ou Sal...
1796 Les Sept Dernières Paroles Du ...
Missa Sancti Bernardi Von Offi...
Missa In Tempore Belli - Pauke...
1797 Quatuors à Cordes Op. 76 N°2-4...
1798 Missa In Angustiis - Nelsonmes...
La Création (Harnoncourt)
1799 Theresienmesse (Marriner)
Quatuors à Cordes Op. 77 Lobko...
1800 Te Deum N°2 - Pour L'Impératri...
1801 Les Saisons (Jacobs)
Schöpfungsmesse (Harnoncourt)
1802 Harmoniemesse (Harnoncourt)
1803 Quatuor à Cordes Op. 103 Inach...
2007 Delirium (Coin)
2016 Symphonies 78, 79, 80 & 81 (Da...
1777 Il Mondo Della Luna (Camerling...
 

- Style : Wolfgang Amadeus Mozart , Ludwig Van Beethoven , Carl Philip Emmanuel Bach , Johann Baptist Vanhal , Anton Fils
 

 Le Forum Encyclopédique De Joseph Haydn (606)

Joseph HAYDN - Symphonie N°12 (antonini) (1763)
Par CHIPSTOUILLE le 28 Août 2018          Consultée 84 fois

Dans la troisième itération de son projet Haydn 2032 (1), Solo e pensoso, Giovani Antonini évoquait la solitude de HAYDN et comment, à quelques occasions, sa musique avait pu en être affectée. Les symphonies 4, 42 et 64 dite "Tempora Mutantur", réunies dans cet album, partagent un mouvement lent joué avec sourdines. Cet accessoire qui permet l'atténuation du volume sonore illustre, d'après le chef d'orchestre, la solitude du compositeur.

Si l'opus suivant, Il distrato, contraste dans l'ensemble avec ce climat de recueillement, la symphonie n°12 qu'il met en vedette dispose également d'un mouvement lent "pathétique". Cet épisode méconnu et poignant, composé en mode mineur, annonce sans en atteindre la pertinence les épisodes introductifs des symphonies n°34 et 49 "La passion". Son rythme de sicilienne langoureux avance telle une caresse, pour régulièrement s'interrompre de manière plus brutale. Malheureusement, la longueur du tout vient quelque peu ternir son effet premier.

Mais le 4ème opus de ce projet Haydn 2032 a pour thème le théâtre. Les aspects "bouffe" des mouvements rapides de notre héroïne du jour ont ainsi primé sur le mouvement lent. Antonini justifie le regroupement avec les symphonies 60 et 70 (2). La citation "littérale" (sic), en particulier, du premier air de Serpina, tiré de la Serva Padrona (3)(4), caractérise bien la tournure théâtrale de la symphonie. Outre la citation, le mouvement reprend les allures de l'air et sa tournure très espiègle.

Le troisième et dernier mouvement est un des premiers exemples de "course poursuite" enjouée et véloce. Ces conclusions, qui font le sel de nombreuses symphonies tardives du compositeur, sont toujours un plaisir à écouter. Rien d'exceptionnel cependant, HAYDN fera bien mieux dans l'exercice.

Si la symphonie n°12 est tout cela, elle se singularise également par ce qu'elle n'est pas. Il s'agit d'une des dernières symphonies du compositeur en 3 mouvements (le dernier exemple étant la symphonie n°26 dite "Lamentations"). Joseph HAYDN abandonna en effet très rapidement cette forme, contrairement à son frère Mickael, DITTERSDORF ou MOZART.

Il s'agit également - d'après Marc Vignal - de la seule symphonie sans Menuet composée sous le service des Esterhazy. Cette exception pourrait indiquer que leur présence par ailleurs systématique fut la conséquence d'une exigence princière. Nicolas Ier serait-il à l'origine de l'adoption définitive de la coupe en 4 mouvements? HAYDN est lui-même réputé pour sa science de la forme. Nous ne franchirons donc pas ce pas. Il est probable que le Prince ait néanmoins influencé cette norme.

Fort de trois mouvements très contrastés, on serait tenté de ranger la symphonie n°12 aux côtés de la n°34 et de sa trop grande versatilité. Mais chacun de ses mouvements propose de belles idées. Aucun n'a certes l'envergure des symphonies de maturité du compositeur. Mais le résultat s'avère pertinent. Sa forme compacte (les interprétations ne dépassent guère les 15 minutes) permet également à la symphonie n°12 de se distinguer positivement de ses contemporaines.

(1) Sorti en 2016, cf. version de référence prise pour la chronique de la Symphonie n°42.
(2) Le rapprochement des numéros 60 et 70 avait déjà été préalablement effectué par Simon Rattle et l'orchestre de Birmingham. La symphonie 90 venait conclure l'ensemble.
(3) Opéra de PERGOLESI, célèbre pour avoir déclenché la querelle des bouffons en France. Cf. chronique du Stabat Mater du même compositeur.
(4) Je vous laisse juge de la "citation" :
https://youtu.be/NsUeywPFEgQ?t=806
https://youtu.be/g_i2ysfCG2k?t=52
Un commentateur a relevé la ressemblance étrange entre Diego Fasolis, le chef d'orchestre de la Serva Padrona et Voldemort. Du côté de la symphonie, petit lapsus entre Hogward et d'Hogwood. Heureuse coïncidence?

A lire aussi en MUSIQUE CLASSIQUE par CHIPSTOUILLE :


Joseph HAYDN
Symphonie N°70 (hogwood) (1779)
L'arlequin du théâtre




Ludwig Van BEETHOVEN
Symphonie N°7 (karajan) (1812)
L'héroïque II, le retour


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Giovanni Antonini (direction)
- Il Giardino Armonico


- symphonie N°12 En Mi Majeur Hob I:12
1. Allegro
2. Adagio
3. Finale: Presto



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod