Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CLASSIQUE  |  OEUVRE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1749 Missa A Due Soprani (Preston)
1756 Concerto Pour Clavier Et Violo...
1757 Symphonie N°1 (Hogwood)
1758 Symphonie N°37 (Hogwood)
1759 Symphonie N°18 (Hogwood)
1760 Symphonie N°19 (Hogwood)
Symphonie N°3 (Fischer)
1761 Symphonies De La Journée 6-8 (...
1762 Symphonie N°9 (Hogwood)
1763 Symphonie N°72 (Hogwood)
1764 Symphonie N°22 Le Philosophe (...
1765 Concerto Pour Violon N°1 (Tet...
Symphonie N°30 Alléluia (Harno...
Symphonie N°31 Appel De Cor (H...
Concerto Pour Violoncelle N°1 ...
1766 Symphonie N°34 (Hogwood)
1767 Concerto Pour Violon N°3 De Me...
Stabat Mater (Harnoncourt)
1768 Symphonie N°59 Le Feu (Solomon...
Symphonie N°49 La Passion (Koo...
1769 Missa In Honorem Beatissimae V...
Symphonie N°41 (Hogwood)
1770 Concerto Pour Clavier N°4 (Sta...
1771 Symphonie N°43 Mercure (Hogwoo...
Symphonie N°44 Funèbre (Pinnoc...
Symphonie N°42 (Antonini)
1772 Symphonie N°45 Les Adieux (Koo...
1773 Sonate Pour Clavier N°38 Hob X...
1774 Symphonie N°55 Le Maître D'éco...
1775 Symphonie N°68 (Harnoncourt)
Symphonie N°67 (Kraemer)
1776 Symphonie N°69 Laudon (Harnonc...
1778 Sonate Pour Clavier N°34 Hob X...
1779 Symphonie N°53 L'Impériale (Ha...
1780 Concerto Pour Clavier N°11 (St...
1781 Symphonie N°62 (Hogwood)
Quatuors à Cordes Op. 33 Russe...
Symphonie N°74 (Hogwood)
1782 Symphonie N°73 La Chasse (Harn...
1783 Concerto Pour Violoncelle N°2 ...
1784 Armida (Harnoncourt)
1785 Symphonie N°83 La Poule (Harno...
1786 Symphonie N°82 L'Ours (Harnonc...
1787 Symphonie N°88 (Bernstein)
1788 Symphonie N°90 (Rattle)
1789 Symphonie N°92 Oxford (Szell)
1790 Quatuors à Cordes Op. 64 Tost ...
1791 Symphonie N°96 Le Miracle (Hog...
Symphonie N°95 (Jochum)
Symphonie N°93 (Szell)
Symphonie N°94 La Surprise (Ha...
1792 Symphonie N°98 (Jochum)
Symphonie N°97 (Harnoncourt)
1793 Quatuors à Cordes Op. 71 Appon...
Symphonie N°99 (Szell)
1794 Symphonie N°102 (Harnoncourt)
1795 Symphonie N°104 Londres Ou Sal...
1796 Les Sept Dernières Paroles Du ...
Missa Sancti Bernardi Von Offi...
Missa In Tempore Belli - Pauke...
1797 Quatuors à Cordes Op. 76 N°2-4...
1798 Missa In Angustiis - Nelsonmes...
La Création (Harnoncourt)
1799 Theresienmesse (Marriner)
Quatuors à Cordes Op. 77 Lobko...
1800 Te Deum N°2 - Pour L'Impératri...
1801 Les Saisons (Jacobs)
Schöpfungsmesse (Harnoncourt)
1802 Harmoniemesse (Harnoncourt)
1803 Quatuor à Cordes Op. 103 Inach...
2007 Delirium (Coin)
2016 Symphonies 78, 79, 80 & 81 (Da...
1777 Il Mondo Della Luna (Camerling...
 

- Style : Wolfgang Amadeus Mozart , Ludwig Van Beethoven , Carl Philip Emmanuel Bach , Johann Baptist Vanhal , Anton Fils
 

 Le Forum Encyclopédique De Joseph Haydn (519)

Joseph HAYDN - Sonate Pour Clavier N°34 Hob Xvi:33 (buchbinder) (1778)
Par CHIPSTOUILLE le 28 Juin 2015          Consultée 1010 fois

Si HAYDN est aujourd’hui reconnu dans l’exercice de la symphonie ou plus encore du quatuor à cordes, il en est tout autrement de ses sonates pour piano. A l’image de BEETHOVEN, on découvre les talents de HAYDN par ses œuvres les plus impressionnantes. Le piano c’est CHOPIN, LISZT, SCHUBERT, SATIE… et BEETHOVEN bien sûr. Pourtant, à l’image de la symphonie, c’est bien chez HAYDN que l’on trouve les racines de la sonate pour piano chez BEETHOVEN.

Tenez, totalement au hasard (vraiment au pif), si l’on prend l’Andate con moto, second mouvement de la sonate n°34 Hob XVI :33 (1), on y remarque dès le second thème, un motif rythmique « main gauche » assez répétitif sur trois notes. C’est ce même motif que l’on entend dans la sonate n°59 (Hob XVI :49) dite « Gezinger », et que les joueurs de Civilisation III n’ont peut-être pas oublié. Ce thème se trouve aussi être l’ingrédient de base du nettement plus célèbre adagio sostenuto de la sonate n°14 dite « Au clair de lune » de Ludwig Van BEETHOVEN.

Ne vous y trompez pas, bien que HAYDN ait eu des idées en nombre dans ses sonates, vous ne trouverez pas ici ce qui fait tout le charme du célèbre chef-d’œuvre précité. Mais il faut reconnaître, bien que BEETHOVEN ait toujours démenti avoir été influencé par son professeur, une parenté évidente. Cet andante possède son charme, surtout dans son premier thème discret, celui qui ne rappelle pas BEETHOVEN, sans nous faire totalement oublier les réussites qui lui ont succédé.

C’est dans son propos liminaire qu’on reconnaîtra à cette sonate sa plus grande qualité. Loin d’un BEETHOVEN, on est ici plus dans les traits caractéristiques de HAYDN au piano, ou plus exactement au clavier, soit probablement déjà pianoforte en 1777-1778 (2). Le concerto n°11 n’est en effet pas loin. Dans une coloration bien plus XVIIIe, la partition déroule ici des groupes de notes limpides, éclatant telles des bulles de savon. C’est principalement l’audacieuse utilisation de silences, spécialité du compositeur, qui nous rappelle que nous ne somme plus dans l’ère baroque. Rajoutez des notes dans les trous du gruyère, et l’on obtient presque le «  flot rythmique au débit inaltérable et à la régularité ininterrompue » cher à Jean-Sébastien BACH. Loin de l’austérité et de la technique allemande, HAYDN nous charme ici grâce à des mélodies simples, qui respirent, sans faire trainer son propos dans une longueur étouffante.

Le menuet conclusif est sans doute moins intéressant, plus scolaire dans sa démarche peut-être. Les temps d’arrêt qui rendaient l’allegro si léger manquent ici dans cette mélodie en ligne droite. Le mouvement est pourtant une fois encore plein de charme, mais manque de détours savoureux pour réellement marquer.

C’est après des découvertes moins attirantes, que cette sonate, plus personnelle, avait finit par faire céder les gonds de la porte d’entrée vers les sonates de HAYDN chez votre serviteur. D’autres œuvres, qui lui sont contemporaines, dans un style remarquablement similaire, semblent cependant lui être supérieures. On vous conseillera en particulier de jeter une oreille sur la sonate n°46 Hob XVI :32, qui pourrait être une mise en bouche plus intéressante pour le néophyte. La sonate n°34 Hob XVI :33 reste néanmoins une œuvre possédant des qualités certaines, surtout pour ceux qui s’égarent rapidement dans les Tempêtes, Appasionata, Waldstein ou autres Hammerklavier (3).


(1) Contrairement aux autres catégories d’œuvres chez HAYDN qui bénéficient d’une classification limpide, les sonates pour piano ont été ordonnancées comme tout son répertoire par Anthony Van Hoboken (52 œuvres), puis de nouveau par H. C. Robbins Landon (62 œuvres). Il faut admettre que la première classification s’écartait assez régulièrement de l’ordre chronologique, et faisait l’impasse sur quelques sonates, dont 7 sont encore aujourd’hui perdues. Malheureusement, depuis sa parution en 1978, la classification de Landon a dû subir également quelques rectifications chronologiques. Celle-ci est plus régulièrement employée, mais s’avère donc régulièrement source de confusion. Cette Sonate n°34 Hob XVI :33 ne doit donc pas être confondue avec les sonates n°33 Hob XVI :20 de 1771 et surtout n°53 Hob XVI :34 d’au plus tard 1784.
(2) La source la plus précise pour dater cette sonate est une copie datée de janvier 1778, l’autographe ayant été perdu.
(3) Respectivement sonates pour piano n°17, 23, 21 et 29 de BEETHOVEN.

A lire aussi en MUSIQUE CLASSIQUE par CHIPSTOUILLE :


Wolfgang Amadeus MOZART
Concerto Pour Piano N°21 Elvira Madigan (perahia) (1785)
De nouveau, au plus profond de son coeur...




Wolfgang Amadeus MOZART
Concerto Pour Piano N°20 (perahia) (1785)
Voltige foudroyante


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Rudolf Buchbinder (piano)


- sonate Pour Clavier N°34 (hob Xvi:33) En Ré
1. Allegro
2. Adagio
3. Tempo Di Menuetto



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod