Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CLASSIQUE  |  OEUVRE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1749 Missa A Due Soprani (Preston)
1756 Concerto Pour Clavier Et Violo...
1757 Symphonie N°1 (Hogwood)
1758 Symphonie N°37 (Hogwood)
1759 Symphonie N°18 (Hogwood)
1760 Symphonie N°19 (Hogwood)
Symphonie N°3 (Fischer)
1761 Symphonies De La Journée 6-8 (...
1762 Symphonie N°9 (Hogwood)
1763 Symphonie N°72 (Hogwood)
1764 Symphonie N°22 Le Philosophe (...
1765 Concerto Pour Violon N°1 (Tet...
Symphonie N°30 Alléluia (Harno...
Symphonie N°31 Appel De Cor (H...
Concerto Pour Violoncelle N°1 ...
1766 Symphonie N°34 (Hogwood)
1767 Concerto Pour Violon N°3 De Me...
Stabat Mater (Harnoncourt)
1768 Symphonie N°59 Le Feu (Solomon...
Symphonie N°49 La Passion (Koo...
1769 Missa In Honorem Beatissimae V...
Symphonie N°41 (Hogwood)
1770 Concerto Pour Clavier N°4 (Sta...
1771 Symphonie N°44 Funèbre (Pinnoc...
1772 Symphonie N°45 Les Adieux (Koo...
1773 Sonate Pour Clavier N°38 Hob X...
1774 Symphonie N°55 Le Maître D'éco...
1775 Symphonie N°68 (Harnoncourt)
Symphonie N°67 (Kraemer)
1776 Symphonie N°69 Laudon (Harnonc...
1778 Sonate Pour Clavier N°34 Hob X...
1779 Symphonie N°53 L'Impériale (Ha...
1780 Concerto Pour Clavier N°11 (St...
1781 Quatuors à Cordes Op. 33 Russe...
Symphonie N°74 (Hogwood)
1782 Symphonie N°73 La Chasse (Harn...
1783 Concerto Pour Violoncelle N°2 ...
1784 Armida (Harnoncourt)
1785 Symphonie N°83 La Poule (Harno...
1786 Symphonie N°82 L'Ours (Harnonc...
1787 Symphonie N°88 (Bernstein)
1788 Symphonie N°90 (Rattle)
1789 Symphonie N°92 Oxford (Szell)
1790 Quatuors à Cordes Op. 64 Tost ...
1791 Symphonie N°96 Le Miracle (Hog...
Symphonie N°95 (Jochum)
Symphonie N°93 (Szell)
Symphonie N°94 La Surprise (Ha...
1792 Symphonie N°98 (Jochum)
Symphonie N°97 (Harnoncourt)
1793 Quatuors à Cordes Op. 71 Appon...
1794 Symphonie N°102 (Harnoncourt)
1795 Symphonie N°104 Londres Ou Sal...
1796 Les Sept Dernières Paroles Du ...
Missa Sancti Bernardi Von Offi...
Missa In Tempore Belli - Pauke...
1797 Quatuors à Cordes Op. 76 N°2-4...
1798 Missa In Angustiis - Nelsonmes...
La Création (Harnoncourt)
1799 Theresienmesse (Marriner)
Quatuors à Cordes Op. 77 Lobko...
1800 Te Deum N°2 - Pour L'Impératri...
1801 Les Saisons (Jacobs)
Schöpfungsmesse (Harnoncourt)
1802 Harmoniemesse (Harnoncourt)
1803 Quatuor à Cordes Op. 103 Inach...
2007 Delirium (Coin)
2016 Symphonies 78, 79, 80 & 81 (Da...
1777 Il Mondo Della Luna (Camerling...
 

- Style : Wolfgang Amadeus Mozart , Ludwig Van Beethoven , Carl Philip Emmanuel Bach , Johann Baptist Vanhal , Anton Fils
 

 Le Forum Encyclopédique De Joseph Haydn (464)

Joseph HAYDN - Symphonie N°73 La Chasse (harnoncourt) (1782)
Par CHIPSTOUILLE le 29 Octobre 2015          Consultée 643 fois

Nombreux sont les surnoms d’œuvres de HAYDN qui ont été attribués a posteriori, voire de façon posthume. La symphonie n°73, dite « La Chasse », ne mit que quelques années à acquérir son surnom. Une vague écoute du dernier mouvement qui tempête cors et trompettes, vous place directement dans le contexte, difficile de réfréner des « Taïaut Taïauuuut » tellement l’ambiance Chasse à courre est palpable. Le surnom fut initialement attribué au dernier mouvement dans la première édition et fut rapidement étendu à toute la symphonie dans les suivantes. L’air provient bel et bien d’une sonnerie, « L’ancienne vue », répertoriée dans un manuel de chasse datant de 1780. En outre, ce final n’est autre que l’ouverture de l’opéra La Fedelta Premiata, également de HAYDN, dont la trame dépeint l’histoire d’un peuple dévoué à Diane, la déesse grecque de la chasse.

Ce dernier mouvement est régulièrement pris en exemple afin d’illustrer les reprises d’air dans les symphonies de la période galante de HAYDN (1776-1784). Le second mouvement, par ailleurs, reprend également l’air d’un lied, Gegenliebe, toujours de HAYDN et composé la même année. Précisons que dans sa version symphonique, l’air se transforme et se développe. Le compositeur, bien que recyclant ses propres compositions, déployait tout son savoir-faire de symphoniste quant aux développements. Ainsi, on se prête facilement au jeu de cette balade champêtre, pastorale comme l’usage se veut de la qualifier.

Les deux autres mouvements semblent quant à eux être des créations purement originales. C'est l'une des premières fois dans une symphonie (1) que HAYDN introduit lentement son premier mouvement rapide. Une figure de style qui deviendra rapidement une habitude. Le suspens mis en place dès les premières mesures, dévoile par la suite l’une des plus belles surprises de cette symphonie. En alignant 4 fois la même note, insistant seulement sur la dernière, le compositeur reprend une formule qu’il avait déjà appliquée dans sa symphonie n°28, et que l’on retrouvera par la suite dans d’autres de ses compositions. Mais c’est surtout l’ancêtre de la cinquième de BEETHOVEN que l’on reconnaît ici. Insistant tout autant sur son motif lors des premières mesures, le flot orchestral s’envole ensuite dans des cabrioles qui auront plus d'influences sur MOZART. Il y a du génie dans ce mouvement introductif, et pas qu’un peu…

Le menuet, enfin, n’est pas encore affublé de trompettes et timbales, ce qui ne lui donne pas encore la pompe cérémoniale des dernières symphonies. Il possède toutefois ce côté martial, faisant suivre ses notes de succincts silences, donnant une impression de coups martelés. L’ensemble introduit bien le dernier mouvement qui n’est pas non plus avare en martèlements, mais le rythme plus lent du menuet pourra légèrement agacer. Deux atouts se déguisent cependant dans ce mouvement. D’une part le second thème, plus léger et fluide, permet à l’ensemble de respirer. D’une autre, une certaine mélancolie se dégage de quelques phrasés. Comme si les chasseurs du jour allaient de déception en déception. Le dernier mouvement, libérateur, indique une journée plus haletante et fructueuse.

La chasse ne remportera peut-être pas le prix de l’originalité. En effet, elle est très comparable aux symphonies 72 et 31 « Appel de cor », qui lui sont bien antérieures (ne vous laissez pas avoir par la numérotation erronée de la n°72). Toutefois cette dernière symphonie « à courre » surpasse ses deux grandes sœurs sur le plan qualitatif. L’ensemble forme ainsi l’une de ces quelques symphonies de HAYDN dont tous les mouvements sont bons. Ce n’est donc guère étonnant si elle est systématiquement citée comme rare rescapée de la période, et fréquente sur disque. Une évidence qui ne devrait pas faire oublier quelques pépites plus méconnues comme la symphonie n°80, mais il me faut moi-même avouer, encore aujourd'hui, mal connaître les symphonies contemporaines de "La Chasse". Côté interprétations, on conseillera avant tout le côté festif d’Harnoncourt, qui l’enchaîne judicieusement à l’incendie (n°59) que nous avons déjà chroniquée et la précitée Appel de cor (n°31).

(1) Les symphonies n°54 et 57 qui précèdent "la chasse" d'au moins quelques années possèdent également quelques courtes mesures au rythme lent dans leur avant-propos.

A lire aussi en MUSIQUE CLASSIQUE par CHIPSTOUILLE :


Wolfgang Amadeus MOZART
Messe Du Couronnement (marriner) (1779)
Un succès dans la pénombre, bref mais exaltant




Joseph HAYDN
Quatuors à Cordes Op. 77 Lobkowitz (amati) (1799)
Quatuor saveur amarena, j'adore


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Concentus Musicus Wein
- Nikolaus Harnoncourt (direction)


- symphonie N°73 En Ré Majeur Hob:i/73, La Chasse
1. Adagio, Allegro
2. Andante
3. Menuetto
4. La Chasse: Presto



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod