Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CLASSIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1749 Missa A Due Soprani (Preston)
1756 Concerto Pour Clavier Et Violo...
1757 Symphonie N°1 (Hogwood)
1758 Symphonie N°37 (Hogwood)
1759 Symphonie N°18 (Hogwood)
1760 Symphonie N°19 (Hogwood)
Symphonie N°3 (Fischer)
1761 Symphonies De La Journée 6-8 (...
1762 Symphonie N°9 (Hogwood)
1763 Symphonie N°72 (Hogwood)
1764 Symphonie N°22 Le Philosophe (...
1765 Concerto Pour Violon N°1 (Tet...
Symphonie N°30 Alléluia (Harno...
Symphonie N°31 Appel De Cor (H...
Concerto Pour Violoncelle N°1 ...
1766 Symphonie N°34 (Hogwood)
1767 Concerto Pour Violon N°3 De Me...
Stabat Mater (Harnoncourt)
1768 Symphonie N°59 Le Feu (Solomon...
Symphonie N°49 La Passion (Koo...
1769 Missa In Honorem Beatissimae V...
Symphonie N°41 (Hogwood)
1770 Concerto Pour Clavier N°4 (Sta...
1771 Symphonie N°44 Funèbre (Pinnoc...
1772 Symphonie N°45 Les Adieux (Koo...
1773 Sonate Pour Clavier N°38 Hob X...
1774 Symphonie N°55 Le Maître D'éco...
1775 Symphonie N°68 (Harnoncourt)
Symphonie N°67 (Kraemer)
1776 Symphonie N°69 Laudon (Harnonc...
1778 Sonate Pour Clavier N°34 Hob X...
1779 Symphonie N°53 L'Impériale (Ha...
1780 Concerto Pour Clavier N°11 (St...
1781 Symphonie N°62 (Hogwood)
Quatuors à Cordes Op. 33 Russe...
Symphonie N°74 (Hogwood)
1782 Symphonie N°73 La Chasse (Harn...
1783 Concerto Pour Violoncelle N°2 ...
1784 Armida (Harnoncourt)
1785 Symphonie N°83 La Poule (Harno...
1786 Symphonie N°82 L'Ours (Harnonc...
1787 Symphonie N°88 (Bernstein)
1788 Symphonie N°90 (Rattle)
1789 Symphonie N°92 Oxford (Szell)
1790 Quatuors à Cordes Op. 64 Tost ...
1791 Symphonie N°96 Le Miracle (Hog...
Symphonie N°95 (Jochum)
Symphonie N°93 (Szell)
Symphonie N°94 La Surprise (Ha...
1792 Symphonie N°98 (Jochum)
Symphonie N°97 (Harnoncourt)
1793 Quatuors à Cordes Op. 71 Appon...
Symphonie N°99 (Szell)
1794 Symphonie N°102 (Harnoncourt)
1795 Symphonie N°104 Londres Ou Sal...
1796 Les Sept Dernières Paroles Du ...
Missa Sancti Bernardi Von Offi...
Missa In Tempore Belli - Pauke...
1797 Quatuors à Cordes Op. 76 N°2-4...
1798 Missa In Angustiis - Nelsonmes...
La Création (Harnoncourt)
1799 Theresienmesse (Marriner)
Quatuors à Cordes Op. 77 Lobko...
1800 Te Deum N°2 - Pour L'Impératri...
1801 Les Saisons (Jacobs)
Schöpfungsmesse (Harnoncourt)
1802 Harmoniemesse (Harnoncourt)
1803 Quatuor à Cordes Op. 103 Inach...
2007 Delirium (Coin)
2016 Symphonies 78, 79, 80 & 81 (Da...
1777 Il Mondo Della Luna (Camerling...
 

- Style : Wolfgang Amadeus Mozart , Ludwig Van Beethoven , Carl Philip Emmanuel Bach , Johann Baptist Vanhal , Anton Fils
 

 Le Forum Encyclopédique De Joseph Haydn (474)

Joseph HAYDN - Symphonies 78, 79, 80 & 81 (dantone) (2016)
Par CHIPSTOUILLE le 25 Juillet 2016          Consultée 499 fois

Une fois n’est pas coutume, concernant Joseph HAYDN, nous parlerons aujourd’hui d’un album. Un album qui pourrait paraître anodin aux yeux de tous puisqu’il ne fait que regrouper l’exécution de 4 symphonies, pas les plus connues ni les plus réussies. Rien à voir donc avec l’exceptionnel deLirium de 2007 pour lequel votre serviteur était sorti de sa léthargie afin d’en louer les mérites. Ottavio Dantone ne brille ici pas plus que Nikolaus Harnoncourt avec ses trilogies 30-53-69 et 31-59-73, Nikolaus Kraemer avec son quarté gagnant dans l’ordre 22-26-67-80 ou enfin, éventuellement, Simon Rattle et ses multiples de 10 : 60-70-90. Ces quelques exemples, nous ne les citons que dans le but d’aiguiller le lecteur, dans sa découverte du monde symphonique de Joseph HAYDN.

Car 104 symphonies, pardon 106… 107, 108 ? Contentons-nous de 107 pour aujourd’hui, est un nombre bien trop élevé, semblable à une montagne infranchissable pour le néophyte qui aura tôt fait de s’égarer sur des numéros dispensables. Faute de trouver les bons albums, on rencontre donc quelques écueils. Les pièges sont nombreux : Koopman et sa trilogie 44-45-49 qui semble idyllique sur le papier se prend les pieds dans le tapis, Harnoncourt et sa superbe interprétation de la symphonie n°68 qui vient se prendre le coin de la symphonie 93 dans la poire… Comment s’y retrouver ?

Si vous succombez au compositeur, rapidement viendra l’idée de l’acquisition d’une intégrale, sitôt quelques coffrets de londoniennes ou Sturm und drang épuisés. Problème, laquelle choisir ? Il Giardino Armonico et son projet Haydn2032 semble voué à un bel avenir, si toutefois l’entreprise aboutit. En attendant 2032, fin annoncée de l’intégrale, certains des premiers albums s’arrachent déjà à prix d’or. Penchons-nous plutôt sur ceux qui ont réussi l’épreuve, au moins en partie. Antal Dorati, qu’il faut se passer sous une couche de poussière, est définitivement passé de mode. Celle d’Adam Fischer sait parfois réussir de belles choses, là où l’on s’y attend souvent le moins. C’est une option envisageable, si l’on a toutefois déjà fait le tour des symphonies les plus réussies du compositeur. Avant que Naxos ne nous bricole une intégrale regroupant pas moins de 6 interprètes en 2008, il subsistait une demi-option, plus proche des ¾ en réalité. Christopher Hogwood nous a déjà servi plus d’une interprétation référence pour nos écrits sur FP avec son coffret.

Malheureusement, le chef n’a pas souhaité poursuivre son intégrale au-delà de la symphonie n°77. Il existe bien des captations live pour les symphonies 78 et 79, mais celles-ci n’ont pas subsisté sur disque. Si durant des années, nous avions espéré qu’Hogwood reprenne son projet, c’est attristé que nous avons appris son décès en 2014. La maison phonographique Decca a donc décidé depuis d’achever l’intégrale. Hans Brüggen ayant de son côté enregistré les symphonies tardives du compositeur, il ne manquait à Decca que les symphonies 78, 79, 80 et 81 pour faire le pont entre l’intégrale inachevée d’Hogwood et les premières symphonies parisiennes. Ceci afin de compléter son coffret de 107 symphonies, également paru cette année 2016.

C’est donc à Ottavio Dantone, depuis 2012 à la direction de l’Accademia Bizantina, que l’on a confié le soin d’enregistrer ces 4 symphonies qui jusque là s’étaient faites rarissimes sur disque. Il y a certes les disques de Nicolas Ward (77-78-79) et Helmut Müller-Brühl (80-81-99) qui permettaient de combler le trou, mais pour la première tout du moins, le résultat est si éloigné des réussites d’Hogwood qu’il y avait de quoi être frustré.

Dantone reprend donc le flambeau dans l’esprit d’Hogwood. Et le double-disque de se vanter, à raison, de présenter pour la première fois 2 de ces 4 symphonies enregistrées sur instruments d’époque. Dantone ne fait d’ailleurs pas qu’égaler Christopher Hogwood, il le surpasse. L’Accademia Bizantina a pour vocation d’interpréter ces œuvres en faisant sonner son orchestre « comme un quatuor à cordes géant ». Une intention on ne peut plus pertinente chez HAYDN, qui savait si bien faire dialoguer les différentes cordes de son orchestre. On ne reviendra pas ici sur les qualités ou les défauts propres aux quatre symphonies, qui mériteront, en temps voulu, leurs propres chroniques. Précisons juste que du point de vue de HAYDN, les symphonies 76-77-78 et 79-80-81 avaient été composées en vue de former deux trilogies, de manière à les faire publier ainsi (comme il en avait déjà pris l’habitude avec ses quatuors à cordes). Faute de respecter les trilogies originales, un problème que l’on pardonne rapidement compte tenu de la qualité et du trou ainsi comblé, Dantone nous propose une alternance mineur/majeur intéressante.

Loin des quelques symphonies précédentes, parfois manquant d’originalité ou de pertinence, la série 78 à 81 nous fait passer progressivement de la période galante aux symphonies parisiennes. Bien entendu, tout ne se vaut pas. La symphonie 80, que Nikolas Kraemer avait déjà subblimé surpasse, et de loin, la méconnue n°79. Le disque vise évidemment en premier lieu les possesseurs du coffret d’Hogwood désireux de compléter leurs collections. Malgré des hauts et des bas, HAYDN renoue ici globalement avec le niveau des symphonies 66 à 69. Une transition injustement dénigrée jusqu’à aujourd’hui et que ce double-album nous restitue avec la plus grande justesse, Diapason d’or et Choc de Classica à l’appui.

A lire aussi en MUSIQUE CLASSIQUE par CHIPSTOUILLE :


Joseph HAYDN
Quatuors à Cordes Op. 33 Russes (mosaïques) (1781)
D'une manière nouvelle et particulière...




Joseph HAYDN
Concerto Pour Violoncelle N°2 (rostropovitch) (1783)
Et de 2!


Marquez et partagez







 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Ottavio Dantone
- Accademia Bizantina


- symphonie N°78 En Ut Mineur Hob I:78
1. Vivace
2. Adagio
3. Menuetto & Trio: Allegretto
4. Finale: Presto
- symphonie N°79 En Fa Majeur
5. Allegro Con Spirito
6. Adagio Cantabile - Un Poco Allegro
7. Menuetto & Trio: Allegretto
8. Finale: Vivace

- symphonie N°80 En Ré Mineur
1. Allegro Spiritoso
2. Adagio
3. Menuetto & Trio
4. Finale: Presto
- symphonie N°81 En Sol Majeur
5. Vivace
6. Andante
7. Menuetto & Trio: Allegretto
8. Finale: Allegro, Ma Non Troppo



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod