Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE INTERNATIONALE  |  B.O FILM

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Genesis, Brand X, Daryl Stuermer , Ronnie Caryl

Phil COLLINS - Tarzan (1999)
Par MARCO STIVELL le 26 Novembre 2011          Consultée 1711 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Me voici avec pour lourde tâche celle de parler des bandes originales de Phil COLLINS. Ce n'est pas de Buster dont il sera question, le fameux long métrage classé "nanard" qui a vu Philou renouer avec une carrière éphémère d'acteur en 1988, vingt ans après ses premiers essais. Nous parlons ici de Phil en tant que simple compositeur et musicien, pour des musiques de dessins animés, et pas n'importe lesquels, ceux de Walt Disney. A quelques années près, cette collaboration se situe au moment où de l'avis générale, la qualité de ces dessins animés se détériore (la limite c'est La Belle et la Bête, ou La Petite Sirène). Alors imaginez un peu, Phil COLLINS qui bosse pour Disney, c'est inacceptable, surtout chez des gens qui à vrai dire n'ont jamais accepté grand-chose de Phil, avec Genesis (post-77 bien sûr) comme en solo. Il est à craindre qu'écouter du rock progressif, ça fait oublier qu'on a été enfant, donc la qualité des dessins animés n'étant même plus de mise, Phil n'aurait jamais dû bosser avec Disney. Trop dégradant, et puis il y avait sûrement des gros sous à se faire, dit-on à haute voix. Ben voyons ! Ces arguments n'ont jamais eu de valeur, et en ont encore moins depuis que Peter Gabriel, l'artiste intègre, exemplaire, à fourni la BO de Wall-E. Et toc ! Mais laissons-là ces petites bassesses, pour nous concentrer sur la musique, et Dieu lui-même m'est témoin que Phil l'a toujours bien faite.

Le fait qu’il existe un millier de versions différentes de ce disque fait que l’on s’y perd un peu au niveau de la trackliste exacte. Alors j’ai privilégié la version française, sans doute l'une des plus complètes, avec des morceaux en anglais comme en français.

Disons que les plus importants restent les chansons. Quatre chansons, quatre tubes de plus à rajouter au palmarès de Phil COLLINS. Les mélodies sont on ne peut plus efficaces, les arrangements luxueux (avec même des cordes pour "You’ll Be in my Heart"), la production éclatante…

Ce qui différencie la version anglaise de la française, c’est d’abord la langue (sans blague), maîtrisée dans les deux cas. Quand on connaît la vie de Phil en dehors de la musique (la Suisse romande a été sa terre d'accueil lorsque l'Angleterre l'a rejeté) alors, on se dit qu’il arrive bien à jongler avec les mots en français. Mine de rien, lorsque le dessin animé est sorti, j'étais bien heureux de retrouver mon idole d'enfance, avec laquelle j'étais défamiliarisé depuis des années, et en français en plus ! En tout cas, la sonorité des mots dans une langue comme dans l’autre se pose bien sur la musique. Et quant à cette dernière, il n’y a pas de grande différence entre "Strangers Like me" et "Je Veux Savoir", et entre "Son of Man" et "Enfant de l’Homme", si ce n’est des parties de guitare en plus, et une plus grande force au niveau de la batterie sur les versions anglaises. "Je Veux Savoir" sonne un peu plus Both Sides. Quant à "Toujours Dans mon Cœur", avec ses claviers et ses petites percussions, elle est empreinte d’un esprit très rêve nocturne, tandis que "You’ll Be in my Heart" est plus calibrée et aussi plus complète. Dans tous les cas, cette collaboration avec Mark Mancina se révèle être de la plus grande perfection. Difficile de ne pas s’égosiller sur "Strangers Like me" / "Je Veux Savoir", ou de ne pas battre la mesure sur "Son of Man" / "Enfant de l’Homme". Bien sûr, il faut aimer la chanson pour enfants, mais les enfants aiment sans problème, eux.

Et si l’on trouve que la plupart de ces morceaux accompagnent mal le dessin animé (ce qui est vraiment difficile), on peut toujours se rattraper sur les autres morceaux. Philou se lâche complètement sur "Jungle Jazz" (batterie) et "Trashin’ the Camp" (chant), deux morceaux rigolos, dans le genre pur jazz africain, mais ils fonctionnent mieux avec l’image (surtout le deuxième). Notons aussi en allant plus loin que les OST contiennent une poignée de morceaux instrumentaux à mi-chemin entre la musique savante et les percussions africaines, très agréables à écouter.

A posséder surtout pour les quatre chansons avec Phil donc, sachant que c’est une BO très égale, quel que soit le genre.

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE par MARCO STIVELL :


Peter GABRIEL
Up (2002)
Plus haut, toujours plus haut




Peter GABRIEL
Growing Up Live (2003)
Dix ans après...


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Phil Collins (batterie, chant, percussions)
- Frédérique Tirmont (chant)
- Heike Makatsch (chant)
- Kim Bullard, Carmen Rizzo (programmations)
- David Campbell (arrangement des cordes)
- ‘n Sync (chant)


1. Strangers Like Me
2. You’ll Be In My Heart
3. Son Of Man
4. Two Worlds
5. Jungle Jazz
6. Trashin’ The Camp
7. + Titres Orchestraux



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod