Recherche avancée       Liste groupes



      
B.O FILM/FOLK-COUNTRY  |  B.O FILM

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Bande Originale De Film

DISNEY - Danny, Le Petit Mouton Noir (1948)
Par MARCO STIVELL le 27 Août 2017          Consultée 94 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Le long-métrage numéro 12 de DISNEY est, à la suite de Song of the South/Mélodie du Sud (1946), un nouveau mélange d'images réelles et animées. So Dear to My Heart, en français Danny le Petit Mouton Noir est basé sur le livre Midnight and Jeremiah de Sterling North, adapté en scénario par John Tucker Battle.

Les jeunes acteurs Bobby Driscoll et Luana Patten sont réemployés, pour la dernière fois de manière aussi visible. L'histoire est simple: au début du XXème siècle, dans la campagne californienne, Jeremiah Kincaid élève des moutons avec sa grand-mère, son oncle et sa cousine. Il rêve d'avoir un cheval puissant jusqu'à ce que naisse un petit agneau noir qu'il appelle Danny et veut élever à tout prix, malgré les réticences de sa grand-mère. Jeremiah adore son agneau, mais celui-ci ne fait que des bêtises et est rejeté par tout le monde. Le petit garçon veut cependant lui faire remporter le concours annuel de la foire, distinction importante pour un milieu si modeste.

Le début commence comme du DISNEY classique avec l'ouverture d'un livre d'histoire, une narration (John Beal), un générique sur images animées qui montrent les saisons en défilement, plutôt sympathique avec un goût de valse jazzy, chorale à l'appui, contrebasse en avant et cuivres en sourdine. "So Dear to My Heart", "Si Cher À Mon Coeur" en français, est l'introduction mignonnette d'un film qui est facilement critiqué pour son caractère de série B familiale, sa morale et tout ce que l'on entend reprocher à DISNEY d'ordinaire, avec les références bibliques exclusives à l'année 48 pour la dernière fois (voir chronique de Mélodie Cocktail) et le traitement réel en prime. D'ailleurs, il ne devait même pas y avoir d'animation au départ !

Pourtant, Danny le Petit Mouton Noir est une réussite, plus que Mélodie du Sud. Un film très joli avec quelques plans et éléments naïfs un peu contraints parfois (lorsque les deux adultes principaux retombent en enfance, pendant la scène où ils dansent avec les enfants). Cependant, la morale est plutôt bonne et positive sans l'être trop (faire de son mieux avec ce qu'on a, se battre pour ses rêves tout en étant conscient de la réalité), le scénario évolue, les séquences d'animation (courtes), révèlent pas mal de belles surprises, notamment celle sur la ténacité, avec des repères historiques.

Le nom de Paul Smith est devenu un gage de qualité pour une orchestration de fond sonore égale en qualité, qui nous interpelle mais qui respecte mieux les silences que d'habitude aussi. Ed Plumb revient se charger des orchestrations et Ken Darby s'occupe des voix, The Rhythmaires et autres chanteurs, as usual. Les clarinettes, flûtes et bien sûr les cordes conduisent la partition.

Il y a les tics habituels, flûtes folles pendant les courses-poursuites avec le mouton intenable, cuivres héroïques pour le passage du train, fanfare à la foire, ambiances folk-country diverses... Et d'ailleurs, la fameuse scène de la danse à la maison relance la popularité d'une vieille chanson anglaise oubliée, pleine de galanterie : "Lavender Blue (Dilly Dilly)", dont Larry Morey et Eliot Daniel sont les adaptateurs. C'est peut-être un peu grâce à Danny si MARILLION a enregistré "Lavender" !

Le reste des chansons proposées est moins bon, notamment "County Fair", celle de la foire, malgré des voix féminines rares, à part celle de grand-mère Kincaid (Beulah Bondi) dans la séquence sus-mentionnée. Lors des passages animés, il y a celle du hibou, personnage enseignant souvent employé par DISNEY, "It's Watcha Do With Watcha Got" ("Fais Avec Ce Que Tu As") qui reste ancrée dans un swing sympa, sans plus. La voix de l'excellent Burl IVES, qui joue le rôle de l'oncle Hiram au sourire rassurant, renforce l'attachement qu'on peut avoir pour ce film. IVES joue de la guitare classique ou chante a-cappella des morceaux folk courts et entraînants, c'est le gendre idéal !

Malgré quelques moments de relâchement dans les chansons, la partition de Danny le Petit Mouton Noir est la meilleure avec celle de Coquin de Printemps durant les années difficiles de DISNEY.

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


Marissa NADLER
Solitude (2015)
Reprise de Black Sabbath




SUROîT
Prends Le Temps (2002)
Un excellent album de folk-rock acadien.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Paul Smith (direction musicale)
- Ed Plumb (orchestrations)
- Ken Darby (direction de la chorale)
- Larry Morey, Eliot Daniel (écriture des chansons)
- Mel Tormé, Bob Wells (écriture des chansons)
- Don Raye, Gene Depaul (écriture des chansons)
- Ticker Freeman, Irving Taylor (écriture des chansons)
- John Beal (narration)
- Burl Ives (chant, guitare)
- Beulah Bondi (chant)
- Orchestre Des Studios Disney


1. So Dear To My Heart/si Cher à Mon Coeur
2. Ol Dan Patch/le Grand Dan Patch
3. It's Watcha Do With Watcha Got/tu Dois Faire Avec
4. Lavender Blue (dilly Dilly)/lavende Bleue
5. Billy Boy
6. Stick-to-it-ivity/c'est La Ténacité Qui Te Fait Tr
7. Jerry Kincaid
8. County Fair/la Grande Foire



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod