Recherche avancée       Liste groupes



      
POP AFRO-AMéRICAINE  |  B.O FILM

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Bande Originale De Film

DISNEY - Le Roi Lion (1994)
Par MARCO STIVELL le 12 Juillet 2015          Consultée 1765 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Il y a des œuvres qui ont tout pour elles, Le Roi Lion (The Lion King) est de celles-là. Quand DISNEY révèle des envies d'histoire à la manière de William Shakespeare, voici ce que ça donne ! Le film que beaucoup (de filles certainement pas moins que de garçons) citent comme leur préféré. Il est vrai que l'histoire de Simba, depuis son baptême jusqu'à ce qu'il devienne père lui-même, a brassé les foules, ému jusqu'à l'os pas aussi sec que ceux du cimetière des éléphants, bouleversé par la méchanceté de Scar, fait pleurer au cours de l'une des scènes de mort les plus marquantes (sinon "la") de l'histoire du dessin animé, celle de Mufasa et l'une des plus jolies scènes d'amour aussi, celle avec Nala ; réussi à faire sourire et rire tout autant au milieu de tout ça, grâce aux hyènes, à Timon, Pumbaa, Rafiki, Zazou etc.

Les réalisateurs cette fois ne sont pas John Musker/Ron Clements, mais Rob Minkoff et Roger Allers, ce dernier ayant voulu travailler pour l'animation après avoir vu Peter Pan (1953) par DISNEY dans son enfance. Quarante ans après, autant dire que mener à bien le film d'animation au plus gros succès de l'histoire est un bel accomplissement - seule La Reine des Neiges (2013) viendra le détrôner en dépassant le milliard de vues -. Il y a bien sûr une armada de scénaristes derrière, mais si l'esprit du tandem fonctionne toujours aussi bien pour la réalisation, la musique, elle, emploie la preuve par trois. Trois grands noms : Elton John, Tim Rice et Hans Zimmer. Le second et le dernier, on les a déjà croisés, respectivement pour Aladdin (1992) et La Petite Sirène (1989).

Commençons par la musique instrumentale qui se contente de moins en moins de l'illustration. Quand on s'appelle Hans Zimmer et qu'on compose un thème comme "This Land", on peut dormir tranquille à vie. Après la séquence du début, il y a ce moment merveilleux où la pluie tombe à verse le soir, lorsque Rafiki peint Simba sur la cime du baobab. Ce seul instant, avec la flûte à bec, la montée orchestrale et les choeurs, grâce à une mélodie d'une finesse et d'une beauté à couper le souffle, permet aux larmes de couler elles aussi. Direct, comme ça ! Et alors, quand on le retrouve ensuite lorsque Mufasa parle à Simba depuis les étoiles, "n'oublie pas qui tu es, mon fils"... Si les films d'animation DISNEY ont pu donner jadis un sentiment de grandeur légitime, facilité par les conditions du grand écran, tout converge vers Le Roi Lion, qui nous éblouit à son tour.

La beauté des paysages africains de l'est, autour du rocher du roi, les gnous en furie autant que la désolation de Scar avant la scène finale (lorsque Simba rentre) sont propices à l'élaboration de thèmes d'orfèvre par master Zimmer. L'orchestre est usé dans ses nuances les plus fortes, explosif (la séquence des gnous) ou alors tout en retenue. Dramatique à souhait, la partition laisse également rentrer de beaux éclats de lumière, en musique légère comme lorsque le saxophone soprano se balade gaiement à la fin d'"Hakuna Matata" par exemple, ou alors la dernière section de "This Land", lorsque reviennent les choeurs et les tambours africains pour une sorte de libération musicale qui réchauffe le coeur.

Les mêmes éléments traditionnels introduisent à la fois le film et les chansons, avec le lever de soleil au début. Les chants swahili, sur la première note (qui est en fait la quinte de la tonalité choisie) nous asseoit pour de bon, et l'entrée de ce qui deviendra une véritable comédie musicale se fait dans la grâce pure. C'est là qu'on vient à parler du travail de Tim Rice et d'Elton John, qui débute avec "The Circle of Life"/"L'Histoire de la Vie". On sent bien l'empreinte du sieur Elton dans la progression des couplets, la star britannique a ciselé ses mélodies qui n'ont décidément rien à voir avec ses oeuvres très passe-partout de l'époque. Rice n'est pas son parolier habituel, et pourtant tout coule de source... Quelle intro magistrale, sur des images tellement belles !

On écoute ce morceau et, comme pour les autres, on pense aux démos d'Elton seul avec son groupe. Arrangeur est un métier véritable, et Hans Zimmer sait nous le rappeler. Les mélodies sont transcendées par les parties de choristes en plus de celles des chanteurs de base (Scar, Simba enfant, Timon et Pumbaa), que ce soit en anglais ou en français. Notons d'ailleurs la présence de Jeremy Irons pour l'usurpateur du trône des lions, et Roman Atkinson (Mr Bean !) en Zazou. Et puis ce que les chansons d'Elton n'offrent pas à la base : des crocodiles chanteurs, des solos de marimbas sur musique d'enfer ("Be Prepared"/"Soyez Prêtes"), bref des couleurs vives et qui renforcent tous les attraits de son écriture.

Rice n'est pas en reste, quand on écrit "Hakuna Matata", un des plus beaux exemples de musique légère selon DISNEY (même si ce n'est pas le point le plus fort à mon goût), et à côté de cela "I Just Can't Wait to Be King"/"Je Voudrais Déjà Être Roi", cela témoigne d'un talent certain. Les voix de Simba et Nala enfants, mêlées à celles de Zazou/Atkinson pour la seconde, avec cet hommage évident aux JACKSON FIVE ("I Want You Back") dans la rythmique, et cet air entêtant, on ne le dira jamais assez, c'est vraiment superbe. Un sourire en musique... "Be Prepared"/"Soyez Prêtes" reste, quant à lui, l'un des meilleurs thèmes de méchants pour DISNEY.

La voix française de Scar est d'ailleurs géniale, c'est Jean Piat qui fera aussi Frollo dans Le Bossu de Notre-Dame. Pour Simba adulte, on reconnaît à peine Emmanuel Curtil, doubleur de Jim Carrey (devenu star internationale en cette même année 1994) ; en revanche, pour Mufasa, difficile de ne pas affirmer que Jean Reno était dans ses plus belles années. Ah, ces scènes nocturnes après le cimetière des éléphants et le retour de Rafiki, pleines de philosophie et d'élégance ! On se marre bien lorsque Timon et Pumbaa chantent "The Lion Sleeps Tonight"/"Le Lion Est Mort Ce Soir", aussi quand Zazou parodie "It's a Small World", ritournelle-phare des parcs d'attraction DISNEY, mais pour la citation subséquente, "J'ai un Joli Petit Lot de Noix de Coco", les Allemands ont eu un nez plus fin dans leur propre version en préférant "Sur le Pont d'Avignon !

Et n'oublions surtout pas "la mélodie princière" ! Déjà que cette bande originale est bouillonnante de tubes avec les merveilleux "Circle of Life" et "This Land" sur le plan instrumental, l'irrésistible "Can You Feel the Love Tonight"/"L'Amour Brille Sous les Etoiles", mélangeant quatre voix différentes (Nala, Simba, Timon et Pumbaa). Comme le veut la tradition depuis La Belle et la Bête (1991), elle est reprise au générique de fin, ce qui nous permet d'entendre le sieur Elton en personne, de constater aussi que c'est sa chanson qui sonne le mieux dans sa configuration classique, piano-voix et cordes. Un tube de plus pour lui, une des plus belles ballades de DISNEY.

Cela fait beaucoup de superlatifs, encore une fois, mais comment vous le dire autrement ? Pensez à un lionceau porté à bout de bras de ouistiti sur un rocher singulier, au corps étendu et inerte d'un roi lion défunt dans la poussière et le silence, au moment où l'autre roi lion gravit dignement les marches dudit rocher, avec la tête haute sous la pluie battante ; voilà une définition du mot grandeur.

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


Joe JACKSON
Beat Crazy (1980)
Dans la lignée des précédents




POLARSUN
The Magic Of Crashing Lights (2006)
Plus abouti que le précédent


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Tim Rice (paroles)
- Elton John (écriture des chansons, chant)
- Mark Mancina (arrangements)
- Hans Zimmer (compositions, arrangements)
- Chuck Sabo (batterie)
- Phil Spaulding (basses, choeurs)
- Davey Johnstone (guitare, choeurs)
- Gus Babylon (claviers)
- Olle Romo (programmations)
- Kiki Dee (choeurs)
- Guy Barlow (choeurs)
- London Gospel Community Choir


1. Circle Of Life / L'Histoire De La Vie
2. I Just Can't Wait To Be King
3. Be Prepared / Soyez Prêtes
4. Hakuna Matata
5. Can You Feel The Love Tonight
6. This Land
7. ...to Die For
8. Under The Stars / Sous Les Etoiles
9. King Of Pride Rock



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod