Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ/SOUL/AMBIENT  |  B.O FILM

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1938 Blanche-Neige Et Les Sept Nain...
1940 Pinocchio
Fantasia
1941 Dumbo
1942 Bambi
Saludos Amigos
1944 Les Trois Caballeros
1946 La Boîte à Musique
Melodie Du Sud
1947 Coquin De Printemps
1948 Melodie Cocktail
Danny, Le Petit Mouton Noir
1949 Le Crapaud Et Le Maître D'Ecol...
1950 Cendrillon
1951 Alice Au Pays Des Merveilles
1953 Peter Pan
1954 20.000 Lieues Sous Les Mers
1955 La Belle Et Le Clochard
1959 La Belle Au Bois Dormant
1961 Les 101 Dalmatiens
1963 Merlin L'Enchanteur
1964 Mary Poppins
1967 Le Livre De La Jungle
1970 Les Aristochats
1971 L'Apprentie Sorciere
1973 Robin Des Bois
1977 Les Aventures De Winnie L'Ours...
Peter Et Elliott Le Dragon
Les Aventures De Bernard Et Bi...
1981 Rox Et Rouky
1983 Le Noel De Mickey
1985 Taram Et Le Chaudron Magique
1986 Basil, Detective Prive
1988 Oliver Et Compagnie
1989 La Petite Sirene
1990 La Bande à Picsou, Le Film : L...
Bernard Et Bianca Au Pays Des ...
1991 La Belle Et La Bete
1992 Aladdin
1994 Le Roi Lion
Le Retour De Jafar
1995 Dingo Et Max
Pocahontas : Une Legende Indie...
Toy Story
1996 Le Bossu De Notre-Dame
Aladdin Et Le Roi Des Voleurs
1997 Hercule
1998 Mulan
1001 Pattes
1999 Tarzan
Fantasia 2000
2000 Dinosaure
Kuzco, L'Empereur Megalo
2001 Atlantide, L'Empire Perdu
Monstres Et Cie
2002 Lilo & Stitch
La Planete Au Trésor : Un Nouv...
2003 Frere Des Ours
Le Monde De Nemo
2004 La Ferme Se Rebelle
Les Indestructibles
2005 Chicken Little
2006 The Wild
Cars
2007 Bienvenue Chez Les Robinson
Ratatouille
2008 Wall-E
Volt, Star Malgre Lui
2009 Là-Haut
La Princesse Et La Grenouille
2010 Raiponce
2012 Rebelle
Les Mondes De Ralph
2013 Monstres Academy
Planes
La Reine Des Neiges
2014 Les Nouveaux Heros
2015 Vice-Versa
Le Voyage D'Arlo
2016 Zootopie
Le Monde De Dory
Vaiana, La Legende Du Bout Du ...
2017 Coco
2018 Les Indestructibles 2
Ralph 2.
2019 La Reine Des Neiges 2
2020 En Avant
Soul
1997 Winnie L'Ourson 2 : Le Grand V...
1998 La Belle Et La Bete 2 : Le NoË...
Le Roi Lion 2 : L'Honneur De L...
Pocahontas 2, Un Monde Nouveau
1999 Toy Story 2
2000 Dingo Et Max 2 : Les Sportifs ...
La Petite Sirène 2 : Retour à ...
Les Aventures De Tigrou
2001 La Belle Et Le Clochard 2 : L'...
2002 Le Bossu De Notre-Dame 2 : Le ...
Cendrillon 2 : Une Vie De Prin...
Peter Pan 2 : Retour Au Pays I...
2003 Les 101 Dalmatiens 2
Le Livre De La Jungle 2
2019 Toy Story 4
2016 Jazz Loves Disney
2018 Jazz Loves Disney 2 - A Kind O...
Jazzy Poppins
 

- Membre : Bande Originale De Film

DISNEY - Soul (2020)
Par MARCO STIVELL le 29 Décembre 2021          Consultée 177 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Soul, le film de Noël prévu par DISNEY/Pixar en cette fin d'année 2020, réalisé par Pete Docter (Monstres & Cie, Là-Haut, Vice-Versa) n'est pas un film sur le jazz, contrairement à ce que l'on pourrait croire dans les premiers moments, mais sur le sens de la vie, l'importance qu'on donne à celle-ci. Joe Gardner, le protagoniste, pianiste de jazz virtuose qui s'est résolu à faire de l'enseignement à New York, voit sa carrière sur le point de décoller à l'occasion d'une jam miraculeuse avec un trio à succès, mais meurt dans la rue aussitôt après avoir remporté l'audition. La suite du film conte ses va-et-vient entre la Terre et le monde des morts, où diverses péripéties vont survenir à chaque fois, notamment causées par l'âme à protéger qu'on lui colle dans l'au-delà, une turbulente stoïcienne hyperactive nommée 22 (puisqu'il n'y a plus de nom).

Joe Gardner est doublé par Jamie Foxx, marque de prestige la mieux visible dans la distribution, alors qu'en France, on ne pouvait trouver que difficilement un autre comédien qu'Omar Sy. Cela étant, une fois n'est pas coutume, j'arrive à l'apprécier sur toute la durée d'un long-métrage, et non seulement son doublage est très bon, mais aussi, peut-être parce qu'il n'est pas au centre de l'attention, je le trouve sans conteste meilleur là que comme acteur ! Et l'heure et demie qui s'écoule n'en est que plus plaisante, solide par divers éléments. Côté histoire, visuel etc. on reconnaît bien la patte du Docter, celui qui a fait Vice-Versa en 2015, qui a fait montre d'une originalité certaine côté scénario depuis Là-Haut (2009).

Cependant, on reconnaît aussi le terrain plus glissant d'un point de vue B.O. Et pourtant, plus hybride que la musique de Soul, tu meurs !

D'un côté, on a les éléments jazz swing/bebop propres au personnage de Joe Gardner, sa seule et unique passion, au décor de New York City, même hors des skylines, et plongée sous un soleil presque californien. C'est Jon BATISTE, leader du groupe STAY HUMAN, ancien collaborateur de Stevie WONDER et PRINCE, qui se colle aux compositions et arrangements. Au piano (parfois à la voix) et à raison de quelques démonstrations époustouflantes en cascades de notes, volant la vedette au sax de son acolyte Louis Fouché durant les séquences live avec le trio ("Born to Play" et "Bigger Than Us" en priorité), BATISTE conduit donc le jazz vigoureux et, au demeurant, libéré de toute contrainte qui fait tant fuir l'âme 22.

Le style est rétro, mais fait un bien fou pour peu qu'on admire cette musique dans ce qu'elle offre en possibilités, en énergie musicale. Le sax rageur sur "Space Maker", les 'smoothies'/douceurs "Looking at Life" et "Cristo Redentor", ou encore l'ensoleillé "Spiritual Connection" en constituent les meilleurs moments. Pour la concession à des idées plus modernes, le hip-hop de "Rappin' Ced" quoique court, vient nous surprendre agréablement, tout comme, perdue dans la B.O, la chanson soul-folk sucrée de Cody CHESNUTT ("Parting Ways"), sommité d'Atlanta et qui, pour le coup, plaît tant à 22 !

De l'autre côté, on a l'au-delà, le monde des morts où toute la science de Pixar fait son œuvre dans les moindres détails (quitte, hélas comme toujours, à trop déteindre sur DISNEY, y compris dans les interactions des personnages). Cela demande une certaine beauté et comme Soul n'est encore une fois pas un film sur le jazz, on rencontre un deuxième genre musical antinomique du premier. Les responsables en sont messieurs Trent Reznor et Atticus Ross, respectivement grand manitou du groupe metal-indus NINE INCH NAILS et son bras droit depuis près de vingt ans. Outre leurs projets communs (dont HOW TO DESTROY ANGELS), ils ont collaboré également ensemble pour d'autres musiques de films : The Social Network et Gone Girl du grand David Fincher, ainsi que la saga Millenium.

Exit les grosses guitares saturées et l'esprit dark de NIN, place nette aux nappes ambient, programmations et autres bidouillages visant à créer un effet rythmique, hypnotique. Les synthétiseurs, en vagues ou en effets cristallins, viennent nous lécher l'oreille et nous transporter haut. Si les premières minutes d'un tel travail (dès "The Great Beyond" jusqu'à "Jump to Earth") ont de quoi nous séduire, surtout que la surprise est de taille après l'introduction du film jazz tout ce qu'il y a de plus terrienne, il convient de relativiser en mentionnant le nombre de thèmes courts et faits pour meubler durant l'heure complète de musique (cela vaut également pour le versant jazz).

Intégrée au film, cela passe, mais en dehors, le résultat peut créer une sensation de redondance, de monotonie. Il n'y a en outre qu'un seul titre où les deux aspects contraires se mélangent : "Pursuit/Terry's World" où les saxos sauvages se voient aspirés par les sons électroniques. Reznor édulcore donc son univers, on s'en doute, mais ce n'est pas à bouder pour autant. Au rang des meilleurs moments, citons "Run/Astral Plane", "Meditation/Return to Earth" et "Enjoy Every Minute" avec piano joli sur touches enfantines. De quoi préparer un tremplin pour LE titre le plus magique, le plus beau : "Epiphany". Précisément celui où Joe Gardner, nostalgique, s'installe la nuit devant son piano chez lui pour jouer ce qu'il peut de plus simpliste, transporté par les émotions.

Un tel niveau de classe trouve écho dans le générique final, d'abord avec la reprise par Jon BATISTE de "It's Alright", tube devenu standard de Curtis MAYFIELD & The IMPRESSIONS en 1963 (magnifiques ton New Orleans et solo de piano décalé !) ; enfin avec "Just Us" où la paire Reznor/Ross nous abreuve une dernière fois de sons évanescents. Tout comme "Epiphany", c'est beau à en donner des frissons ! Même si, hélas, ce n'est pas suffisant pour faire de cette B.O un chef-d'oeuvre, si originale et contrastée (donc intéressante) au demeurant.

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE par MARCO STIVELL :


DISNEY
Jazz Loves Disney (2016)
Smooth and sweet




Nolwenn KORBELL
Skeud Ho Roudoù (2015)
Douceur, sensationnel.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Jon Batiste (compositions, piano, chant)
- Trent Reznor, Atticus Ross (compositions, synthétiseurs, prog)
- Cody Chesnutt (chant, guitare)


1. Born To Play
2. Born To Play Reprise
3. Bigger Than Us
4. Collard Greens And Cornbread Strut
5. The Great Beyond
6. Falling
7. The Great Before/u Seminar
8. Jump To Earth
9. Rappin Ced
10. Joe's Lowdown Blues
11. Terry Time
12. Joe's Life
13. Portal/the Hall Of Everything
14. Run/astral Plane
15. Lost Soul
16. Meditation/return To Earth
17. 22's Getaway
18. Apex Wedge :
19. Let Your Soul Glow
20. Terry Time Too
21. Feel Soul Good
22. Parting Ways
23. Looking At Life
24. Fruit Of The Vine
25. 22 Is Ready
26. Pursuit/terry's World
27. Betrayal : Ambient Et Piano Doux.
28. Space Maker
29. Cristo Redentor
30. The Epic Conversationalist :
31. Celestial Spaces In Blue
32. Spiritual Connection
33. Lost : Nappe Soufflée.
34. Epiphany
35. Ship Chase
36. Escape/inside 22
37. Flashback
38. Earthbound
39. Thank You
40. Enjoy Every Minute
41. It's All Right
42. Just Us



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod